Marathon de La Rochelle 2017

Jamais 2 sans 3 paraît-il et c’est le dimanche 26 Novembre que j’ai pris le départ de mon 3ème marathon de l’année, le Marathon de La Rochelle ! Une course qui m’aura légèrement fait souffrir mais on va en causer un peu quand même.

Le Marathon de La Rochelle 2017

N’ayant que peu de temps devant moi pour écrire cet article, je vais essayer de faire court et puis tu as la vidéo en fin d’article pour revivre l’événement en images 😉

Ce marathon c’est par le boulot que je m’y suis retrouvé inscrit. Chez Accessoires Running nous étions 9 à y prendre part, enfin 3 sur la distance reine et 6 sur le 10km. C’était à domicile alors ça aurait été dommage de louper le coche, surtout que nous avions un stand sur le village. Bref, tout ça pour dire que j’ai pris le départ avec une grosse journée de boulot dans les pattes 😆

Je passe sur le retrait du dossard avec lequel rien d’autre qu’un peu de paperasse à se mettre sous la dent et sur le fait que j’ai trouvé le village vachement sympa.

En guise d’échauffement, le samedi soir, c’était rendez-vous chez Laurence où venaient aussi passer la nuit : Philippe, Béatrice, Thomas, Sophie et Aurélie la licorne la plus célèbre de France. Des têtes que tu as pu voir par exemple dans The Run Trip ou Les 20km du Ruban Bleu. Des moments partagés vraiment au top.

Jour J

Réveil à 6h, ça pique grave, manque de sommeil, pas de motive, fait bien froid, pas envie de bouger mon cul… Y’a marathon ? Vraiment ? Eh merde… Allez c’est parti !

Je dépose Laurence au ravito où elle est bénévole et rejoins le reste de la troupe pour arriver un peu avant 8h sur les lieux du, pardon, des départs. Oui, « des », car il y en a 2. Chose très étrange, l’organisation sépare depuis quelques années les hommes des femmes. Ces dernières sont accompagnés des Vétérans 2 et plus.

Du coup c’est tout seul que je vais me les geler pendant 1h près de la consigne. Là, j’ai trouvé ça bien, on laisse les sacs dans un camion qui est au bout des sas et ils nous les ramènent à l’arrivée.

marathon la rochelle 2017 running course a pied c'est bien d'être bien

Dans le sas, celui de 3h30 #questcequejefousladedans, je retrouve mon collègue Julien. Lui c’est son premier et 3h30 est son objectif, le gars est hyper chaud. Dans cette masse de coureurs la température remonte un peu et ça ne fait pas de mal.

9h et quelques minutes, parce que un peu de retard, le départ est donné. C’est assez fluide et on s’élance tranquillement. Beaucoup de spectateurs sont là pour nous encourager dans ces premiers mètres… à non, pardon, ils dorment… J’ai bien essayé de les chauffer un peu mais ils auront tous fait les timides, rien à faire, pas de bruit.

marathon la rochelle 2017 running course a pied c'est bien d'être bien

800 mètres plus loin c’est le point de rassemblement des 2 départs. C’est un peu le foutoir et certains jouent des coudes pour passer. Le soleil brille, on se réchauffe bien, on s’en va vers Les Minimes et le premier ravito à 5km.

En chemin je vois un mec taper sur un fût en fer et un autre sur une casserole, gros budget musique ! Quelques filles dansent sur le bord et mettent l’ambiance, au second tour elles seront toujours là et toujours aussi pleines d’énergie. Second tour ? Oui car ce marathon est en 2 boucles, je suis pas fan mais bon…

En bref

Donc sur les ravitos, pas mal de choses à se mettre sous la dent. De l’eau, du glucose, des fruits, du pain d’épice, des sodas, des boissons chaudes et surtout du chocolat 😀 Et, en effet, comme on me l’a fait remarquer dans le live debrief manquait un peu de salé, genre des Tuc, hein c’est bien les Tuc.

Notons aussi la présence de toilettes à chaque fois. Chose très appréciable quand, comme moi, tu te retrouves avec une envie de chier pas possible en pleine course 😆

marathon la rochelle 2017 running course a pied c'est bien d'être bien

Également des énormes poubelles pour y jeter les gobelets. Ces dernières sont complétées par des zones de récupération de déchets sur le parcours qui prennent la forme de grands filets au sol et qu’il est très difficile de manquer même en visant mal. Les orgas ont tout fait pour avoir une course propre et ça n’empêche pas la plupart des coureurs de tout foutre à côté. C’est vrai que c’est plus simple de jeter son gobelet au pied de la poubelle ou de ne pas garder son gel à la main 10 mètres de plus…

Niveau animation, pas masse de spots musicaux, j’aurais aimé en voir plus. Dans la vidéo tu découvriras l’homme au manteau de fourrure. Lui je l’ai croisé à plusieurs reprises et il mettait le feu. La première fois je l’entendais gueuler « c’est quoi cette foulée de merde », ça a bien fait rire tout le monde. 

Et moi ?

De mon côté, douleur au genou depuis une grosse semaine et qui s’est vite réveillée. Un petit 15 bornes de tranquillité, puis encore 5 avant que ça devienne vraiment relou. Ajoutons à ça un fort besoin de m’arrêter perdre du poids et voilà que, passé le semi, j’avais envie de prendre le bus. J’ai poussé jusqu’au ravito du 25ème où j’ai pu profiter des toilettes. Ce souci en moins, je me suis dit qu’après tout 17 bornes c’était que dalle et que ça prendrait le temps que ça prendrait.

Me voilà reparti en courant jusqu’à ce que le genou dise stop et en faisant ainsi jusqu’à l’arrivée. Arrivée que je franchis avec Nicolas, un abonné de la chaîne, après une dernière ligne droite bien plus animée côté spectateurs que le reste de la course.

marathon la rochelle 2017 running course a pied c'est bien d'être bien

4:22:07 c’est le temps qu’il m’aura fallu pour boucler ces 42,195km et me rendre compte que j’aurais dû venir avec un sac à dos. Sérieux, je ne me suis jamais retrouvé avec autant de choses dans les bras qu’après ce marathon. Déjà la médaille, ok ça c’est autour du cou, grosse et bien jolie. Ensuite le traditionnel coupe-vent « parachute » ou « sac poubelle » avec ses manches trop courtes quand tu lèves les bras. Puis un sac avec de quoi manger un peu et enfin une bourriche d’huîtres.

Et avec les mains pleines il faut quand même réussir à profiter du ravito final. Oh qu’il était bon ce petit chocolat chaud 😀

Direction ensuite le vestiaire aménagé sous une tente et où je peux récupérer mon sac laissé à la consigne du départ. J’y retrouve Aurélie, puis Béa, Philippe et enfin Sophie. C’est cool que nous soyons tous arrivés à quelques minutes d’intervalle.

Le Marathon de La Rochelle | Une belle orga

Alors j’ai beau ne pas être fan du départ séparé et du parcours en 2 boucles mais il faut reconnaître que ce Marathon de La Rochelle est une super orga. J’aurais aimé un peu plus d’animations sur le parcours, ne serait-ce que des spectateurs plus motivés et d’avantage de passages dans des coins sympas type bord de mer ou centre historique. Allez, ajoutons un peu de salé au ravito et hop 😉

Cette année le parcours changeait et était dit « plus rapide ». Je n’ai pas connu l’ancien mais j’ai trouvé que les faux plats étaient un peu casse-pattes quand même. La Rochelle c’est plutôt plat mais ils ont réussi à coller toutes les « côtes » de la ville sur le tracé, surtout dans la 2ème moitié. Enfin clairement rien d’insurmontable hein !

marathon la rochelle 2017 running course a pied c'est bien d'être bien

Tout du long les bénévoles auront tous été au top et, au bout, la dotation coureur est conséquente. Autant il n’y avait rien avec le dossard, autant les finishers sont bien gâtés. 

Un bel événement pour lequel ça vaut le coup de venir passer le week-end. À noter que sont aussi proposés un 10km et un marathon en relais à 2 ou à 4 pour le challenge entreprise.

Et toi, tu y étais ? T’as kiffé ?

marathon la rochelle 2017 running course a pied c'est bien d'être bien

Mon équipement pour le Marathon de La Rochelle

Le Marathon de La Rochelle en vidéo

A propos de l'auteur :

Webmaster, testeur, youtubeur…. En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l’arc à la main ou les baskets aux pieds.
Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48… oui oui ça fait grand.

1 Commentaire

  1. LiLiE CoRnE RoSe

    super article Julien, je te rejoints en tout point sauf peut etre le manque d’ambiance. Peros j’ai trouvé que les spectateurs étaient très entraînant, mais mon déguisement de LiCoRnE Magique aidant surement …
    Et oui je confirme : on veut des Tucs! c’est le kiffe.
    A très bientôt pour de nouvelles aventures

    Répondre

On en cause ??