Odlo Crystal Run 2017


La Odlo Crystal Run a posé pour la seconde fois son Crystal Village sur la place de l’Hôtel de Ville à Paris le dimanche 12 Février. On a remis ça et c’était bien fun ! Retour sur cette matinée givrée.

On prend pas les mêmes et on recommence

Ciel bien couvert, thermomètre qui tâte le 0, le bon temps d’hiver qui colle au thème, la neige en moins. C’est dès son ouverture que nous nous pointons aux portes du village et là, premier point positif selon moi, contrôle des sacs à l’entrée. Alors oui, c’est pour d’évidentes raisons de sécurité comme sur de nombreux événements mais ça ferme un peu l’accès aux touristes. J’y reviens plus tard.

odlo crystal run 2017 running paris c'est bien d'être bien cbdb

On traverse un gros igloo gonflable abritant la collection Odlo avec entre autres 2 t-shirts présentés dans des blocs de glace. Sortis de là on aperçoit les différentes animations : escalade, biathlon…

Le temps de déposer nos affaires aux consignes nous croisons nos amis les Lapins Runners qui, après une première participation avec nous en mode déconne, aborde la chose de manière plus sérieuse cette année.

Traînent aussi dans le coin, Thomas qui nous avait accompagné sur La Ruée des Fadas, Charles-Henri de Coursmetrage et la Triplex Team. Eux ils sont 4, enfin 3 + 1 : Sonia, Franck, Emilie et Aurélie, et prendront le départ avec nous.

odlo crystal run 2017 running paris c'est bien d'être bien cbdb

Direction la ligne de départ qui se trouve cette fois sur le Pont Neuf. On entre dans le sas d’échauffement où pingouins et autres yétis se mêlent aux coureurs. Aurianne et son ami Frédéric sont là aussi et se joignent à notre petit groupe. Un autre petit machin vient me taper sur l’épaule (enfin le coude sinon ça faisait haut), c’est Camille de Shutup & Bouge.

odlo crystal run 2017 running paris c'est bien d'être bien cbdb odlo crystal run 2017 running paris c'est bien d'être bien cbdb

Bref, vous l’aurez compris, il y a du monde et il y a surtout une super ambiance. Le froid commence à n’être qu’un lointain souvenir.

Réchauffons le bitume

Le décompte tombe à 0, le départ est donné… enfin pas trop vite hun, ça bouchonne un peu pour passer sous l’arche. Les premières foulées se font sous la « neige » et on arrive rapidement sur les Berges de Seine.

odlo crystal run 2017 running paris c'est bien d'être bien cbdb

En fait on prend le parcours dans le sens inverse de la première édition. C’est plutôt une bonne chose je trouve, ça permet de découvrir les choses autrement et de vivre une expérience différente.

Qui dit « berges » dit « Food Breizh », vous savez la guitoune à crêpe où j’ai déjà essayé 2 fois en 2016 de déguster cette spécialité bretonne durant une course. Eh bien mission accomplie ! Merci à Viviane pour cette délicieuse crêpe beurre sucre.

odlo crystal run 2017 running paris c'est bien d'être bien cbdb

Pendant ces quelques minutes d’arrêt le groupe ne m’a bien sûr pas attendu alors c’est parti pour un méga sprint. Je check à toute allure le pingouin, le caribou et le yéti qui se baladent par là, et après 3 minutes plein pot, je retrouve les copains. Comme je suis un gars sympa je partage même mon goûter. Tout le monde s’accorde à dire que c’était vraiment bon. Vous savez où vous ravitailler pendant vos footings maintenant 😉

Demi-tour 

Passage au pied de la Tour Eiffel, de la musique, on traverse, on repart dans l’autre sens et je chope le 1er bisous 2017. WOUHOUUU ! Premier d’une longue série puisque Franck me met au défi d’en avoir 3 sur le ravitaillement. J’ai dû arrêter de compter après le 5ème 😛 Un peu d’eau et de chocolat au passage et c’est reparti.

Les tunnels s’enchaînent et l’ambiance y est, surtout celui où se cache le copain Steve Kondo. On avait bien secoué son podium l’année dernière donc je l’avais prévenu « fixe le bien ». Bon, le gars à eu peur et l’a carrément planqué derrière les barrières en béton qui séparent la route.

odlo crystal run 2017 running paris c'est bien d'être bien cbdb

Encore 2 ou 3 bestioles qui traînent, quelques gouttes de pluie qui tombent et nous voilà face à l’arrivée. Je vois Yves tenter un sprint… avorté après quelques mètres. Je prends le temps de discuter avec Émir, je rattrape Yves et top chrono : 56min, c’est son RP. Du coup il respecte la tradition et enchaîne ses 10 burpees de fin de Odlo Crystal Run, cette fois sans la neige par contre.

L’heure de manger

On se souvient du pin’s en plastique mou de l’édition 2016 qui n’avait vraiment pas fait l’unanimité. Eh bien là nous avons droit à une belle médaille. Toujours en forme de flocon et avec un ruban aux couleurs de l’événement, très chouette. Une paire de grosses lunettes de soleil nous est également remise. 

odlo crystal run 2017 running paris c'est bien d'être bien cbdb

Mais cette course on y vient aussi pour manger du gras. Un petit ravito final assez classique est proposé avec eau et pain d’épice mais la chose intéressante est sur l’autre trottoir, la tartiflette.

Les portions servies ne sont pas énormes mais il est possible d’en redemander pour les plus gourmands. Pour les amateurs un verre de vin chaud vient compléter le menu. Tout ça est bien appréciable quand on commence à refroidir après ces 10km.

L’after run

Retour au village où c’est encore et toujours la fête. On ne profite pas, et sûrement à tort, de la plupart des animations car en bons gros morfales on fonce sur la fondue. Chacun ses priorités hun, mais bon voilà quoi, le fromage c’est juste trop bon !

Là j’en reviens à ce que je disais plus haut sur l’accès plus « fermé » à cette petite chouille. Le fait qu’un contrôle de sac soit mis en place à l’entrée donne sûrement un air plus « privé » à l’événement et moins de touristes s’y aventurent. Autant l’an dernier pour tremper le croûton c’était plus que compliqué, autant là nous avons pu nous faire plaisir. L’accès au reste des stands paraissait également plus simple. Je pense aussi que pour les participants ça donne moins l’impression de payer pour les autres. 

odlo crystal run 2017 running paris c'est bien d'être bien cbdb

Toujours la possibilité de se faire une petite photo de groupe avec impression directe et c’est ce que l’on fait pour boucler la matinée.

Jamais 2 sans 3

Lors de cette seconde participation à la Odlo Crystal Run nous aurons encore passé un super moment, dû en partie au groupe de gens bien déglingués réuni pour l’occasion.

Je n’en ai pas encore parlé mais en dotation avec le dossard nous avons eu un bandeau en lieu et place du bonnet de la première fois. Perso je préfère le cadeau 2016 mais c’est une question de goût et je trouve que changer est une excellente idée. Des gants pour l’an prochain ?

odlo crystal run 2017 running paris c'est bien d'être bien cbdb

Le parcours en sens inverse est aussi comme déjà dit une bonne idée par contre, à nouveau, il manquait un peu d’animations. Moins de canons à « neige » que la première fois, en cause un problème d’autorisations avec la Mairie. Peut être que quelques spots musicaux supplémentaires seraient les bienvenus, ou plus de déco. A voir quoi.

Gros point positif pour la médaille qui, pour les fans de breloques, est bien plus appréciable que le pin’s.

C’est une course qui peut se courir de plusieurs manières. En solo pour le chrono grâce à son parcours roulant ou en groupe en mode déconne. Dans tous les cas on appréciera son ambiance et son charmant ravito final à base de bons plats hivernaux.

Plus qu’à attendre 2018 pour participer de nouveau à cette fête sportive et givrée.

A revivre en vidéo 

A propos de l'auteur :

Webmaster, testeur, youtubeur…. En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l’arc à la main ou les baskets aux pieds.
Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48… oui oui ça fait grand.

2 Commentaires

On en cause ??