Réussir ses photos running pour Instagram


Ha Instagram, le réseau social pour les amoureux de belles images… Ouais, bon, on y voit surtout de tout et n’importe quoi… De bébé qui a rempli sa première couche au plat du jour en passant par mamie qui se cure les ongles… Bref, on est pas là pour débattre de nos goûts picturaux.

Sur mon compte, je poste des photos de mes sorties running et bien qu’il ne soit pas le plus suivi du monde, on me demande souvent comment je les réalise, alors c’est parti pour le mode d’emploi !

La prise de vue

Pour illustrer nos balades je dirais qu’il y a plusieurs types de vues : le selfie, le matériel, le paysage ou « l’action ». C’est ce dernier type que j’exploite principalement et pour lequel je donnerais le plus de conseils ici.

conseils photos instagram running c'est bien d'être bien cbdb

La création d’une image commence déjà dans la tête. Détermine le genre de photo que tu souhaites, observe ce qui t’entoure, le décor, la lumière, mélange un peu tout ça et obtiens une idée assez précise du résultat. A force, ça se fait naturellement.

Il est temps de passer à la prise de vue en elle même. On pourrait bien sûr prendre la photo directement dans Instagram mais personnellement je conseille de le faire depuis l’application « appareil photo » du smartphone.

Faire tenir le bazar

Pour un selfie, une photo de ses pompes ou du soleil qui se couche sur l’océan ce n’est pas bien compliqué : on cadre, on fait la mise au point et on déclenche. Par contre pour les photos « d’action » bah on a pas le téléphone dans la main.

Du coup il faut un support. Ce peut être ton ou ta pote qui t’accompagne, auquel cas il ou elle pourra aussi appuyer sur le bouton mais si comme moi tu coures souvent en solo eh bien place à l’improvisation.

conseils photos instagram running c'est bien d'être bien cbdb

Banc, poubelle, poteau, nid de poule… sont autant de possibilités de caler ton appareil. J’utilise souvent un petit morceau de bois ou un caillou comme appui quand je le pose à même le sol. Tu peux aussi t’acheter un petit trépied comme celui-ci, pratique mais ça fait encore un truc à emmener sur soi. Un morceau de fil de fer ou quelques pinces à linge peuvent aussi rendre service. A toi de faire des essais, principalement en fonction de l’épaisseur de ton téléphone.

Prendre la photo « d’action »

Comme tu ne pourras pas appuyer sur le déclencheur, tu vas utiliser le retardateur. En général je le règle sur 10 secondes mais 5 sont parfois suffisantes. Certains modèles proposent aussi un déclenchement par la voix qui peut être plus pratique.

Prend un minimum conscience du cadre pour savoir à peu près où être au moment de l’obturation. N’hésite pas à avoir assez de recul pour être sûr de bien apparaitre dans l’image. 

Avant ou après avoir positionné ton smartphone, fait la mise au point dans le tiers bas de l’image au niveau de ta zone de passage. En gros sur la ligne où seront tes pieds quoi. Si tu coures sur un chemin, bah, tu appuies sur le chemin.

Ensuite tu lances le compte à rebours et tout en t’éloignant tu décomptes les secondes dans ta tête. Maintenant tout est question de timing pour passer devant l’objectif au bon moment. Il te faudra parfois plusieurs essais mais à force tu prendras l’habitude et tu sauras à quel moment démarrer.

S’adapter à la lumière

Ce que je t’ai expliqué au dessus pour une photo en mouvement n’est valable que dans de bonnes conditions de luminosité. De nuit ou dans un endroit sombre tu auras 99% de chance d’être flou. La vitesse d’obturation ne sera pas assez élevée pour figer le mouvement. Dans ce cas préfère une photo « posée ».

conseils photos instagram running c'est bien d'être bien cbdb

Aussi cherche une source lumineuse comme un lampadaire par exemple et utilise là pour apporter un minimum de lumière à la scène. 

En plein jour il faut aussi prendre en compte la position du soleil. Place toi de préférence face à lui pour éviter d’être en contre-jour, sauf si c’est l’effet voulu.

Le post-traitement

Maintenant en possession de ta photo, il te faut la rendre un peu plus présentable. Cela peut se faire directement dans Instagram qui offre déjà pas mal de possibilités mais je préfère utiliser une application dédiée à la retouche. Il en existe un bon paquet, j’en ai essayé pas mal et mon choix s’est porté sur Snapseed. Elle n’est peut être pas la plus simple à prendre en main au premier abord mais elle est complète et efficace. Quoi qu’il en soit chacun trouvera celle qui lui convient.

Utiliser une application pour post traiter sa photo plutôt qu’Instagram présente aussi un autre avantage que nous verrons un peu plus loin.

La composition

Première chose à faire, redresser l’image, le but étant d’avoir une ligne d’horizon droite. On peut aussi vouloir une photo penchée dans certains cas.

conseils photos instagram running c'est bien d'être bien cbdb

Ensuite on recadre. Là il faut déjà choisir le format. Le plus adapté pour Instagram reste le carré mais j’apprécie aussi le 4:3 pour du paysage par exemple. Quand au 16:9 je trouve que son affichage dans l’application est un poil étroit pour vraiment en profiter.

Bref, on en profite aussi pour composer son image. Chose qui normalement se fait à la prise de vue d’ailleurs, pour s’aider on peut activer l’affichage de la grille de l’appareil photo. Cette même grille apparaît généralement à l’usage de la fonction recadrage.

conseils photos instagram running c'est bien d'être bien cbdb

On remarque que celle-ci divise l’image en 3 bandes verticales et 3 bandes horizontales. Sans rentrer trop dans le détail, cela permet d’appliquer ce que l’on appelle en photographie la règle des tiers. En gros pour obtenir une image équilibrée on va placer les éléments importants sur ces « lignes de force ». Leurs intersections sont des « points forts » où le regard est naturellement attiré. Le placement n’est bien sur pas au centimètre près hun.

conseils photos instagram running c'est bien d'être bien cbdb

Il faut donc éviter de trop centrer le sujet pour ne pas avoir une photo « plate ». Cette règle n’est pas non plus à appliquer systématiquement.

Couleurs, netteté et filtres

Les photos d’origines de nos smartphones sont souvent assez fades et histoire de les rendre un peu plus vivantes la case retouche s’impose.

Dans Snapseed, on peut jouer avec les courbes ce qui permet de modifier la luminosité des différentes plages tonales… Bon j’arrête les gros mots car toutes les applis ne le proposent pas et l’ami Google te renseignera un peu plus là dessus si ça t’intéresse.

On va déjà se concentrer sur des paramètres comme la luminosité, le contraste, les hautes et basses lumières (ou tons clairs, tons sombres), la saturation, la température de couleur… En bougeant les curseurs de tout ce petit monde on va pouvoir faire péter ou non les couleurs et surtout donner du volume à l’image.

conseils photos instagram running c'est bien d'être bien cbdb

Ensuite comme c’est pour de l’affichage web et plus particulièrement en petit sur smartphone on va booster un peu structure et netteté pour rendre le tout plus lisible. A l’inverse, on peut aussi appliquer des effets de flou en fonction de ce que l’on veut.

Pour finir on peut utiliser un ou plusieurs filtres. Perso, et toujours dans Snapseed, je met le plus souvent un petit coup de « Grunge » suivi d’un chouille de « Retro » ou d’un simple vignettage. A chacun de trouver son style.

Le tout est de faire attention que ces modifications ne génèrent pas trop de grain, ce qui peut être assez désagréable. Comme déjà dit on reste au final sur un affichage de taille réduite donc en général ça passe.

La publication sur Instagram

Quand tu as tout bien fini tes retouches tu n’as plus qu’à enregistrer ta photo et à la poster sur Instagram. Je n’ai pas besoin de t’expliquer, je pense que tu sais faire. Toutefois, et j’en reviens à l’intérêt d’avoir fait le traitement sur une application tierce, peut être souhaites-tu afficher les données de ta course sur l’image ?

Pour cela rien de bien compliqué. Tu ouvres ton application de running ou de ta montre et tu te rends sur ton activité. Il te faudra soit y ajouter ton oeuvre comme sur Strava par exemple soit appuyer directement sur le bouton de partage avant de la sélectionner. Là tu te débrouilles hun.

conseils photos instagram running c'est bien d'être bien cbdb

Ne reste qu’à ajouter ou non une petite description et des hashtags pour la rendre un minimum visible.

Et voilà je t’ai tout dit et pour encore un peu plus d’exemples n’hésite pas à suivre mon compte Insta. Maintenant, prend en main gentiment les outils à ta disposition et laisse parler ta créativité. Si tu as des questions ou que tu as toi aussi quelques astuces pour faire de jolies photos running laisse un petit commentaire 😉

A propos de l'auteur :

Webmaster, testeur, youtubeur…. En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l’arc à la main ou les baskets aux pieds.
Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48… oui oui ça fait grand.

5 Commentaires

  1. Amira Benyounes Hidar

    Merci Julien! Sympa de tout detailler comme tu l’as fait 👌J’ai récemment découvert snapseed et j’essaye de trouver un thème, car je fais partie de ceux qui n’ont pas encore un thème 🙈 (honte à moi!). Mais j’y arriverai, un jour.. 😊 Sinon, tu connais planoly? C’est une application qui te permet de planifier tes prochaines publications insta et de voir une vue d’ensemble du feed avant de poster 🤓

    Répondre
    1. Julien Auteur de l’article

      Hello. Je ne connaissais pas Planoly, j’ai regardé vite fait et au premier abord ça ne m’a inspiré plus que ça. De mon côté j’utilise Hootsuite.

      Répondre

On en cause ??