Test La chaussette de France

À force d’être exposant sur les villages expo des courses ça va vite de découvrir de nouvelles marques et de nouveaux produits. Ce fut le cas pour La Chaussette de France qu’on abrégera LCF et qui propose, sans grande surprise, des chaussettes ! J’ai testé, j’ai aimé, j’en cause aujourd’hui 😉

La Chaussette de France | Les 2 modèles du test

C’est depuis début Juin (2017) que j’ai commencé à user le modèle route qu’est la Alberta et depuis début Octobre que je maltraite la Nepal qui est destinée au trail. Comment ça j’ai pris mon temps pour écrire cet article ? Oui, bah, que veux-tu, c’était un peu chargé ces jours-ci hein ! 😀

test la chaussette de france nepal alberta running trail c'est bien d'être bien

Bref, je ne vais pas trop m’étendre sur la description de ces produits parce que bon, ça reste des chaussettes quoi. Dans les points communs on notera une très belle qualité de fabrication, qu’elles sont fines, qu’elles sont basses, qu’elles disposent d’un tricotage nid d’abeille, qu’elles sont compressives, qu’elles sont asymétriques et qu’on y retrouve de la biocéramique. Hein, de la quoi ? T’inquiètes je reviens là dessus dans un paragraphe dédié 😉

test la chaussette de france nepal alberta running trail c'est bien d'être bien

Oh, et puis on y trouve aussi des canaux de ventilation et des bandes de maintien au milieu du pied et sur l’avant de la cheville.

Ça en fait des choses !

Donc, avec tout ça, elles sont très respirantes et doivent apporter une bonne thermorégulation. Chose aussi due à la structure nid d’abeille qui apporte également de la résistance. La Alberta est indiquée comme anti-bactérienne et ce, grâce au fil d’argent. Ce n’est pas le cas de la Nepal mais j’ai posé la question à la marque qui me dit qu’elle l’est malgré tout. En quoi c’est important ? Eh bien parce que les tissus anti-bactériens évitent que trop de bactéries ne se développent et cause des irritations. Ça évite aussi que ça daube de trop 😀

test la chaussette de france nepal alberta running trail c'est bien d'être bien

La Nepal étant orientée trail on y retrouve naturellement d’avantage de renforts sur pointe, talon, coup de pied, avant de la cheville et tendon d’Achille. Ils sont en polyamide friction free. Pour éviter les frottements quoi.

test la chaussette de france nepal alberta running trail c'est bien d'être bien

Comme dit plus haut, elles sont asymétriques donc il y en a une pour le pied droit et une pour le pied gauche. Les lettres L et R permettent de repérer qui va où et c’est à ce stade le seul reproche à faire sur la Alberta, l’inscription est peu lisible et difficile à trouver.

C’est quoi la Biocéramique ?

Bon, je ne sais pas toi mais moi, cette histoire de biocéramique m’a intrigué alors j’ai fait quelques recherches sur le sujet. Pour résumer un peu la chose, tu prends des roches principalement d’origine volcanique et chargées en oxydes métalliques, tu les broies très finement et les intègres dans tes fibres textiles.

Ton tissu fait alors « level up » et gagne la compétence de réflexion des infrarouges lointains. Niveau effet ça donne une augmentation de la température des zones du corps concernées où ce dernier dilate les vaisseaux sanguin ce qui améliore la circulation mais sans augmenter le rythme cardiaque. Bref, meilleur apport en oxygène, meilleure élimination des toxines, les muscles sont contents 😉 Du coup, ça aide pendant l’effort mais aussi pour la récup. Ça évite aussi la perte de chaleur et parait même que ça aide à se sentir plus stable.

Des chaussettes limite magique quoi ! Et donc, cette biocéramique on la retrouve de manières différentes dans ces 2 modèles. Pour la Nepal c’est du polyester biocéramique alors que pour la Alberta il est indiqué que ce sont des cristaux. Je pense qu’ils sont inclus dans le polyester Zargun qui compose à 50% la chaussette. J’ai cherché vite fait, le truc a l’air top du top mais on va pas rentrer dans les détails. Au final ce qui nous intéresse c’est quand même de savoir si elles sont bien pour courir ces chaussettes.

La Chaussette de France | Alberta et Nepal, le test

Pour l’une comme pour l’autre, une fois aux pieds, elles s’ajustent au poil, pas un pli, limite une seconde peau. Le confort est là mais la légère compression se fait sentir et c’est peu étrange au début, presque  gênant. Bon après quelques instants ça ne se sent plus 😉 Aussi, c’est bizarre, il y a comme une sensation de fraîcheur.

test la chaussette de france nepal alberta running trail c'est bien d'être bien

La Alberta je l’aurais utilisé sur un paquet d’entraînements et courses dont pas moins de 2 marathons (Lyon et La Rochelle). Mis à part dans mes Altra Escalante où elles avaient tendance à glisser un peu, et là je dirais que c’est plus la chaussure qui est en cause, elles auront toujours été d’un confort au top. Pas d’échauffements et toujours un très bon transfert d’humidité. Vraiment pas de souci de transpiration excessive et sous la flotte ça sèche vite. Et là, après de nombreux kilomètres et lavages, mis à part qu’elles sont moins sombres qu’à l’origine, je ne constate qu’à peine quelques zones de frottements.

Pour la Nepal, en gros c’est tout pareil mais les renforts supplémentaires apportent confort et protection sur des terrains plus accidentés. Aussi, si tu n’aimes pas les chaussettes trop fines, tu préféreras ce modèle. Côté maltraitance, c’est sur La 1418 Bargeots que je les ai porté. Plus de 6 heures de courses à manger de la boue et de l’eau. Elles seront restées en place sans garder trop d’humidité. Bon, forcement, en fin de journée, il y a quand même de la merde qui s’y sera accumulée et le tissu aura un poil bouloché. Mais sinon pas un trou, elles ne se sont pas détendues et sont toujours aussi agréables à porter.

test la chaussette de france nepal alberta running trail c'est bien d'être bien

Et la magie de la biocéramique dans tout ça ? Bah écoute, euh, sûrement que ça fait son effet mais ce n’est pas évident de s’en rendre compte. Je ne peux pas dire si ces chaussettes me font courir plus vite ou plus longtemps mais elles apportent confort et thermorégulation dans la durée.

La Chaussette de France | C’est du bon !

Que te dire de plus ? Bah pas grand chose ! Je vais résumer simplement en disant que je suis très satisfait de ces chaussettes qui sont confortables, légères, solides et super bien thermorégulées. Mis à part le coup du repère de latéralité difficile à lire sur la Alberta je n’ai pas spécialement de critique à faire… c’est moche 😀

Si tu préfères les tiges hautes, sache que des variantes des modèles testés ici existent. Ha, et puis truc important que je n’ai pas encore précisé mais que tu auras sûrement déduit toi même, c’est un produit de chez nous !

test la chaussette de france nepal alberta running trail c'est bien d'être bien

Nous reste maintenant à causer monnaie et tu trouveras la Alberta et la Nepal  pour respectivement 22 et 17€ la paire. La différence s’explique, je pense, par les fibres employées dans chacun des cas. Ce ne sont pas les moins chères du marché mais ça reste largement dans les prix et c’est vraiment de la très bonne came que je ne peux que recommander.

Pour les trouver ce sera directement sur la boutique en ligne LCF ou en boutiques spécialisées.

test la chaussette de france nepal alberta running trail c'est bien d'être bien

 

A propos de l'auteur :

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

On en cause ??