Test lunettes de soleil Cimalp Spectre 26

Après les Solar qui ne m’avaient pas laissé un souvenir impérissable, Cimalp revient sur le secteur des lunettes de soleil avec les Spectre 26. Pourquoi 26 ? Je n’en sais rien mais je peux te dire ce que j’ai pensé de ces petites nouvelles.

Cimalp Spectre 26 | Présentation

On part d’un étui semi-rigide doté d’une fermeture éclair à l’intérieur duquel on trouve donc : les Spectre 26 ainsi que 2 paires de verres supplémentaires bien calés dans la mousse, la notice pour en faire le changement et un chiffon microfibre.

test lunettes soleil trail running cimalp spectre 26 c'est bien d'être bien

Cette boite est quand même assez imposante et, selon moi, il y manque une chose : un étui souple. Ce dernier aurait été pratique pour protéger la paire de lunettes seule quand besoin de la ranger dans un sac lors d’une activité.

test lunettes soleil trail running cimalp spectre 26 c'est bien d'être bien

Bref, commençons par parler des 3 jeux de verres :

  • Polarisants et photochromiques avec traitement flash. Éliminent les reflets sur les surfaces réfléchissantes comme l’eau par exemple. S’adaptent à la luminosité aussi bien en terme de teinte que d’indice de protection (CAT2 et 3). Le traitement flash, c’est ce qui donne l’effet miroir. Il renforce la filtration de la lumière.
  • Transparents. Là pas besoin de dire que ça ne protège que des trucs qui pourraient t’arriver dans les yeux comme un con de moucheron.
  • Type glacier avec indice de protection CAT4. Du très foncé qui stoppe 95% de la lumière visible pour utilisation en montagne ou en mer.

test lunettes soleil trail running cimalp spectre 26 c'est bien d'être bien

Sur les verres photochromiques et transparents on trouve des encoches qui sont là pour éviter la formation de buée. Les verres CAT4 n’en ont pas. C’est sûrement pour maximiser le blocage de la lumière dans les environnements où ils sont indiqués.

Pour la monture, elle est de nouveau en Grilamid, un plastique très résistant. Les branches sont plus souples et revêtues d’une gomme antidérapante. Là il y a un truc que je trouve dommage, le cadre est noir et les branches sont de 2 gris différents. Ce n’est pas totalement laid mais le gris clair aurait pu être remplacé par du noir. Les Spectre 26 existent en 3 coloris et, pour les versions blanche et verte, les branches sont aux couleurs correspondantes.

test lunettes soleil trail running cimalp spectre 26 c'est bien d'être bien

Cette gomme grise on la retrouve sur les plaquettes de nez qui sont réglables. Là aussi je trouve ça moyen. C’est un peu ce que j’avais dit sur les Solar, il donne une impression de pas bien fini.

test lunettes soleil trail running cimalp spectre 26 c'est bien d'être bien

Le tout assemblé donne, pour moi, quelque chose de bien plus agréable à l’œil que la dernière fois. Le design est plus épuré.

test lunettes soleil trail running cimalp spectre 26 c'est bien d'être bien

Aussi, elles sont légères. Le poids annoncé est de 29g et je l’ai vérifié à 28 sur ma balance. Autant dire que l’annonce est juste 🙂

Globalement, à la première découverte, ces lunettes donnent une bonne impression. Des finitions perfectibles mais elles semblent solides et le package est intéressant.

Cimalp Spectre 26 | Verres interchangeables

Avant même d’avoir posé les lunettes sur mon nez j’ai voulu essayer d’en changer les verres. Pour ça, un coup d’œil à la notice qui t’explique d’un côté comment changer le verre droit et de l’autre le verre gauche… Mouais, si les opérations étaient différentes je dis pas, mais là c’est un peu tout pareil 😆

test lunettes soleil trail running cimalp spectre 26 c'est bien d'être bien

Quoi qu’il en soit démontage et remontage sont vraiment très simples et le changement de carreaux ne prendra que quelques secondes. C’est un gros plus pour passer, comme ce fut mon cas, de photochromiques à transparents lors d’une sortie vélo par exemple.

Cimalp Spectre 26 | Sur le terrain

Allez, rentrons dans le vif du sujet ! Pour ma petite tête ces lunettes sont un poil larges mais le confort est là et elles sont agréables à porter.

Je les aurais testé sur des sorties course à pied et vélo et, dans les 2 cas, j’en aurais été très satisfait. Elles se font vite oublier et tiennent parfaitement en place même avec les secousses et la transpiration. Bon, après si tu remues la tête comme un dingue en plein concert de métal je ne garantis rien ! 😆

test lunettes soleil trail running cimalp spectre 26 c'est bien d'être bien

Au niveau des verres photochromiques ce n’est pas toujours évident de constater le changement de teinte, surtout là avec le traitement flash… et pourtant, celui-ci fonctionne très bien ! Mis à part en toute fin de journée, je n’ai jamais eu l’impression de voir trop sombre. Nuages qui masquent le soleil, passages en sous-bois et autres baisses de luminosité, j’ai toujours pu garder une vision correcte de ce qui était devant moi.

L’effet polarisant est également présent. En essayant les lunettes en intérieur, je l’ai constaté de suite devant mon écran de pc quand celui-ci est devenu presque noir.  C’est une caractéristique intéressante pour limiter encore plus le risque d’être ébloui et profiter d’avantage du paysage avec des tons plus contrastés.

Le soleil presque couché ou par mauvais temps, ce sont les verres transparents qui s’imposent, au moins en vélo. Cela permet d’éviter de recevoir trop de trucs dans les yeux et, quand je vois certains bestiaux qui viennent s’y écraser, vaut mieux 😀 Rien de spécial à dire à leur sujet en fait.

test lunettes soleil trail running cimalp spectre 26 c'est bien d'être bien

Pour ces 2 verres, les fentes « anti-buée » font parfaitement le boulot.

Concernant les verres CAT4, je n’aurais pas pu les tester en conditions mais, en les mettant devant les yeux, on voit bien qu’ils protégeront efficacement ces derniers.

Quelques rayures

Pour nettoyer les verres, j’utilise un peu de liquide vaisselle avant de les rincer sous le robinet et de les laisser sécher. Ensuite je les essuies avec le chiffon fourni. Lors d’une virée en vélo de 2 jours et presque 400km, j’ai eu à les essuyer régulièrement pour nettoyer la sueur et ce, toujours avec le dit chiffon.

Suite à cela j’ai pu constater quelques rayures et principalement sur les verres transparents. Sur les photochromiques, elles sont plus rares, plus fines et se voient beaucoup moins. Ces verres m’ont l’air plus résistants de ce côté là.

test lunettes soleil trail running cimalp spectre 26 c'est bien d'être bien

De fins grains de sable ou de poussière peuvent être à l’origine de ces dégâts. Au moins cela ne gêne pas la vision. Reste qu’il faut être précautionneux lors du nettoyage… comme pour toutes les lunettes en fait 😉

Cimalp Spectre 26 | Verdict

Cette fois je suis bien plus convaincu par les lunettes servies par Cimalp. Robustes et livrées en étui semi-rigide avec 3 jeux de verres dont 1 photochromique/polarisant et 1 CAT4, le rapport qualité/prix est très bon. Reste que les finitions peuvent encore être améliorées.

test lunettes soleil trail running cimalp spectre 26 c'est bien d'être bien

Perso c’est maintenant la paire que j’utilise le plus en vélo. Bien couvrante, pas de buée et avec la possibilité de mettre les verres transparents le soir venu c’est top.

J’ai causé rapport qualité/prix mais le prix lui je ne l’ai pas encore donné 😆 Il faudra donc compter 99,90€ pour s’offrir un des 3 coloris proposés et ce directement sur la boutique en ligne Cimalp.

En cas de commande chez Cimalp n’hésite pas à utiliser mon code de parrainage : 104186311

A propos de l'auteur :

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

On en cause ??