Select Page

Test action-cam Olympus Tough TG-Tracker

Test action-cam Olympus Tough TG-Tracker

Attention !!! Suite à ce test j’ai décidé d’acheter cette caméra. La protection de lentille s’avère être en fait dans un plastique très bas de gamme. Celle-ci se retrouve rayée après une seule utilisation.  La qualité d’image s’en voit fortement dégradée. Réponse du SAV : « Vous pouvez en acquérir une autre sur notre boutique en ligne ». Cet appareil est donc à « usage unique » et vous déconseille son achat tant que la pièce n’aura pas été révisée. Plus d’infos en vidéo.

Cette année Olympus se lance sur le marché des action-cams avec sa Tough TG-Tracker. Une petite caméra que j’étais très impatient de tester lors de l’annonce de sa sortie. A la lecture de sa fiche technique elle présentait de nombreux atouts pour mon activité de vidéos de courses en tous genres. Alors est-ce la caméra idéale ?

test olympus tough tg tracker action cam c'est bien d'être bien cbdb

La Tough TG-Tracker en bref

Voici quelques unes des caractéristiques de cette nouvelle venue qui m’auront fait m’intéresser à elle :

  • Résolution vidéo jusqu’à 4K@30fps
  • Étanche jusqu’à 30m et résistante à 100kg de pression sans caisson
  • Capteur stabilisé sur 5 axes
  • Ecran orientable de 1,5″
  • Micro stéréo
  • Lampe d’appoint
  • 5 capteurs : GPS, boussole, accéléromètre, baromètre et thermomètre

Dans la boite

Peu d’accessoires sont fournis avec cette Tough TG-Tracker et on retrouvera donc l’essentiel pour l’accompagner. Notez par contre que je pense qu’il manque des choses avec cet exemplaire de test comme la notice ou le CD-Rom.

test olympus tough tg tracker action cam c'est bien d'être bien cbdb

Sont donc présents :

  • La caméra
  • Câble USB + Chargeur + Câble secteur = chargeur en 3 parties, mouais pourquoi pas
  • Une protection de lentille pour vues sous-marines
  • Une poignée très pratique et une dragonne pour aller avec

Prise en main

Sous les doigts on ressent vraiment une impression de solidité. On dirait un vrai tank et je n’ai rien à redire au point de vue qualité de fabrication. Aussi je trouve son design très réussi, elle a une sacré gueule.

test olympus tough tg tracker action cam c'est bien d'être bien cbdb

Simple à utiliser

Pour faire mumuse avec il faudra commencer par l’allumer à l’aide de l’interrupteur ON/OFF sur le côté. Celui-ci est très pratique et rapide d’utilisation. La mise en service est ultra rapide. Notez qu’en l’absence de carte mémoire elle ne démarre pas. Une 3ème position, « LOG » y figure et on revoit ça un peu plus tard.

test olympus tough tg tracker action cam c'est bien d'être bien cbdb test olympus tough tg tracker action cam c'est bien d'être bien cbdb

Sur le dessus, 5 boutons permettent la navigation dans les menus et le lancement de l’enregistrement. Le réglage des options est vraiment très simple mais les nons anglophones pourront regretter l’absence d’autres langues. Un truc que je trouve assez chiant est le fait qu’à l’ouverture d’un menu on retombe systématiquement sur une option définie et pas sur la dernière utilisée. Une vraie perte de temps en cas d’erreur, par exemple dans le réglage de la cadence d’image.

test olympus tough tg tracker action cam c'est bien d'être bien cbdb test olympus tough tg tracker action cam c'est bien d'être bien cbdb

Caméra éteinte il est possible d’utiliser la lampe ou d’afficher les infos des capteurs via le bouton multifonctions Info/Torche.

Bien conçue

A l’arrière on accède à la batterie et a la connectique via une très trappe très pratique. Il faut la déverrouiller et la faire coulisser pour l’ouvrir. Il n’y a pas de pièce à garder en main comme sur certains autres modèles et ça c’est bien. A l’intérieur une sécurité supplémentaire retient la batterie et on aperçoit les ports micro-USB, micro-HDMI et le slot carte micro-SD.

test olympus tough tg tracker action cam c'est bien d'être bien cbdb

L’écran peut se déplier mais ne pivote pas. C’est bien dommage car il ne permettra pas de vérifier le cadrage dans toutes les positions. Aussi j’aurais aimé pouvoir le retourner pour mieux le protéger. Un petit verrou de maintient aurait pu être ajouté pour éviter qu’il ne bouge lors de chocs.

test olympus tough tg tracker action cam c'est bien d'être bien cbdb test olympus tough tg tracker action cam c'est bien d'être bien cbdb

La protection de lentille se démonte simplement en la déverrouillant puis en la tournant d’un quart de tour. Au dessus on trouve la lampe d’appoint et les entrées du micro stéréo.

Un pas de vis Kodak se trouve sur le dessous. Idéal pour fixer la caméra sur un trépied ou encore sur la poignée fournie. Celle-ci offre d’ailleurs une excellente prise en main. On y trouve un petit miroir pour aider au cadrage lors de prises « selfie » ainsi qu’un autre pas de vis en dessous pour ajouter une éventuelle perche. Elle peut se démonter pour n’en garder que la platine qui autorisera le montage d’accessoires compatibles Gopro.

test olympus tough tg tracker action cam c'est bien d'être bien cbdb test olympus tough tg tracker action cam c'est bien d'être bien cbdb

Qualité d’image

Avant de rentrer dans le vif du sujet, un petit mot sur l’angle de vision de Tough TG-Tracker. Celui-ci est de base de 204° et perso je trouve ça beaucoup trop large. Ça a pour conséquence de donner une image beaucoup déformée, trop ronde. Il est possible de réduire cet angle par l’activation de la stabilisation ou encore du mode plongée.

test olympus tough tg tracker action cam c'est bien d'être bien cbdb

Vous remarquerez d’ailleurs une bande noire sur la gauche de de certaines images présentent dans cet article. Il s’agit de la protection de lentille. Oui ça craint… Bon apparemment ce défaut n’est présent que sur mon exemplaire de test et heureusement.

Vidéo

4 résolutions sont disponible : 4K, 1080p, 720p et 480p avec des cadences pouvant aller de 30 à 240 fps.

De jour l’image se veut bonne mais manque, je trouve, de précision, de netteté. Je suis un peu déçu sur ce point. La 4K n’apporte qu’à peine un chouille plus de détails et sera surtout utile pour du recadrage en post-prod.

test olympus tough tg tracker action cam c'est bien d'être bien cbdb

La stabilisation du capteur est efficace et réduit vraiment les mouvements parasites. Je vous invite à regarder mon test en vidéo en fin d’article pour mieux juger de son effet et de la qualité vidéo en général.

En basse lumière ou de nuit l’image reste très correcte, un peu de bruit mais c’est bien contenu. La lampe d’appoint sera bien utile pour des scènes en intérieur ou en paysage chargé mais dans une zone déserte c’est une autre histoire. Pour se filmer soi même elle est parfaite.

test olympus tough tg tracker action cam c'est bien d'être bien cbdb test olympus tough tg tracker action cam c'est bien d'être bien cbdb

En cas d’utilisation de cadences élevées telles que 240 ou 120fps dispos en 720p et 480p la caméra créera elle même une vidéo ralentie à 30fps. Ce mode slow-motion délivrera un ralenti fluide mais c’est dommage de ne pas avoir le choix. Le son ne sera donc pas enregistré et la stabilisation n’est pas utilisable. Du coup ce sont des rushs qu’on ne peut exploiter comme on veut par la suite.

Photo

Résolution de 8 mégapixels, mode rafale, retardateur, réglage de l’expo… du classique quoi. Reste que les images qu’on peut en sortir ne sont pas mal du tout pour une action-cam mis à part cette histoire d’angle de vue trop large. Le mode plongée sera vraiment à privilégier dans ce cas.

test olympus tough tg tracker action cam c'est bien d'être bien cbdb test olympus tough tg tracker action cam c'est bien d'être bien cbdb

Timelapse

Dernier mode de prise de vue dispo dans cet engin, le timelapse. Il suffit de régler la fréquence de capture des photos ainsi que la résolution et de laisser tourner. La caméra assemble elle même le tout pour produire une vidéo dont je trouve le résultat vraiment bon.

Prise de son

Équipée de son micro stéréo la Tough TG-Tracker effectue des prises de son très correctes. L’audio de vos rushs sera tout à fait exploitable. Un léger bruit de fond se fait entendre et c’est classique sur ce genre d’appareil. Éventuellement ça résonne un peu mais rien de trop gênant. Il n’est par contre pas possible de brancher de micro externe.

Autonomie

Alimentée par une batterie LI-92B de 1350mAh reprise à d’autres appareils de la marque, cette action-cam est censée disposer d’une autonomie de 1h30 de prise d’images. Dans la réalité ça a l’air de se confirmer mais les enregistrements se coupant quand le fichier atteint 4,3Go je n’ai pas pu totalement vérifier cette info.

Pour palier à se problème le mode « LOOP » permet l’enregistrement en boucle. Mais là, nouveau petit bug, parfois ça ne se relançait que pour quelques secondes avec de se couper sans repartir.

Petit truc pratique, la caméra reste utilisable durant la charge. Du coup il est possible de la relier à une batterie externe en cas de besoin.

Les fonctions de suivi d’activité

Comme dit au début de l’article une position « LOG » est visible sur l’interrupteur. Celle-ci permet de lancer l’enregistrement des données des différents capteurs dans une sorte de journal de bord. Bien sûr ces données peuvent aussi être enregistrées durant la prise de vue. Ce n’est pas une fonction dont j’ai spécialement l’utilité ou dont je trouve un grand intérêt et je ne l’ai donc pas exploré plus que ça.

Aussi il faudra faire attention à ne pas l’activer par erreur ce qui risquerait de méchamment pomper la batterie pour rien.

Wifi et smartphone

Grâce à sa connexion Wifi il est possible de relier la Tough TG-Tracker à un smartphone. Il n’y a pas d’application dédiée et il en faudra en fait 2 différentes.

Tout d’abord OI Track pour la lecture des données LOG puis OI Share pour le transfert des images et une utilisation comme télécommande. Dommage cette dernière ne fonctionne que pour le mode photo. Bref Olympus ne s’est pas cassé la tête à développer une appli dédiée pour cette caméra ou du moins d’adapter l’existant…

La caméra idéale ?

Bien que sur le papier j’avais l’impression d’avoir trouvé l’arme parfaite pour mes prochaines vidéos je ne suis pas totalement convaincu.

La qualité d’image est bonne sans être exceptionnelle et là dessus j’attendais beaucoup plus de la part d’Olympus qui est quand même un spécialiste dans ce domaine. La stabilisation est efficace et apporte un réel plus. Côté audio le micro s’en sort plus que bien et c’est pour moi un argument de poids.

Le tout est contenu dans un boitier robuste et vraiment bien fini dont l’utilisation via les différents boutons est très aisée. J’apprécie aussi la trappe batterie et la présence du pas de vis Kodak. La lampe intégrée est une très bonne idée et sera bien utile lors de courses nocturnes par exemple.

Reste que quelques bugs et trucs cons du firmware tâchent un peu ce tableau déjà pas parfait. Au moins ce problème peut être facilement réglé via une mise à jour.

test olympus tough tg tracker action cam c'est bien d'être bien cbdb

En bref mon cœur balance et je suis en pleine hésitation à savoir si je m’en prends une ou non. Idéalement il me faudrait une version sans capteurs, avec une meilleure optique et pourquoi pas une batterie un peu plus grosse. Mr Olympus tu sais ce qu’il te reste à faire.

Affichée à 349€ elle est quand même je pense un choix tout à fait viable face à sa concurrence et sera agréable à utiliser. 2 coloris sont dispos, noir et vert comme ici ou tout noir pour plus de sobriété. Vous pouvez la trouver ici.

Le test complet en vidéo

https://youtu.be/10ENIqKnDiQ

À propos de l'auteur

Julien

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

efficitur. ultricies Curabitur Lorem dolor porta. dapibus
Partager

Partage cet article

Ce serait vilain de tout garder pour toi !