Test sac Hydragon ACE 17 de Oxsitis

Le sac Hydragon ACE 17 est en fait le tout premier produit de la marque Oxsitis qu’il m’ait été donné de tester et ce lors d’un testing en magasin. J’avais donc déjà une première idée de la chose au début de cet essai effectué sur sa version 2017. 

Oxsitis Hydragon ACE 17

Première chose qui me plait bien au déballage, son look. Ce nouveau coloris gris avec détails bleus et blancs est sobre et vraiment sympa. Après si t’aimes pas, bah tant pis parce que t’as pas d’autres choix, enfin… si t’es une nana, tu remplaces le bleu par du rose. Oui ça fait très cliché, mais il est chouette aussi.

test sac running trail hydratation oxsitis hydragon ace 17 c'est bien d'être bien

À ton avis quel est la contenance de ce sac ? Des idées ? Attention il peut y avoir un piège… Eh oui, bien vu ! Le 17 placé en fin de nom n’est pas en référence à l’année en cours mais bien au volume. Après ce passage hilarant… ou pas… revenons en aux choses sérieuses. Autre caractéristique, son poids, 300gr annoncés et en main c’est bien léger.

Point de vue matière, nous sommes comme d’habitude chez Oxsitis sur du Ripstop. C’est costaud et imperméable donc parfait pour un tel équipement. Les inscriptions « ACE » sont réfléchissantes histoire de pas se faire trop rouler dessus de nuit. Le dos, lui, est en mesh et on y trouve 2 renforts qui espacent légérement le sac du corps pour assurer une bonne ventilation.

test sac running trail hydratation oxsitis hydragon ace 17 c'est bien d'être bien

Une grande poche…

On attaque le tour des rangements par le compartiment principal au dos. Sur celui-ci on trouve 4 anneaux textiles pour ajouter un filet. Une fermeture étanche à large ouverture permet l’accès au contenu. Chose appréciable, c’est un zip antibruit, sans trucs qui se baladent pendant la course. A l’intérieur, au fond, un panneau avec 7 poches filet se trouve devant l’emplacement de la poche à eau. Celui-ci est équipé d’une fixation velcro pour poche à eau. Une 2L est d’ailleurs fournie.

test sac running trail hydratation oxsitis hydragon ace 17 c'est bien d'être bien

Parmi ces poches, 2 sont fermées par un petit velcro et une est plus large et plus profonde. Nickel pour organiser et caler son chargement, surtout les plus petits éléments. Le plus gros de l’espace disponible restant bien sûr devant ces logements.

En bas, on aperçoit 2 « grilles » d’aération en plastique souple. Je m’étais déjà fait la remarque de leur tenue dans le temps sur le Pulse 7 mais jusque là je n’ai pas eu de souci. Un truc quand-même qu’il pourrait être fait à ce niveau. Ajouter sur chaque 1 pièce de tissu ouverte simplement en bas histoire de parfaire l’étanchéité du compartiment sans nuire de trop à sa ventilation.

test sac running trail hydratation oxsitis hydragon ace 17 c'est bien d'être bien

…et plein de petites

Sur les flancs, une petite poche de chaque côté dont le haut est élastiqué et fermée par un rabat aimanté. En dessous de ces dernières se trouve le système de réglage de la taille par bandes velcro.

test sac running trail hydratation oxsitis hydragon ace 17 c'est bien d'être bien

Chaque bretelle dispose en bas d’une grande poche pour accueillir bidons ou flasques souples. Elles aussi sont fermées par des aimants et comportent un panneau en mesh pour les aérer. Bon, là je me demande l’utilité de ces zones d’aération qui font que ces poches ne protégeront pas du tout leur contenu de la pluie. Aussi, les rabats de fermeture ne sont à mon sens pas hyper utiles et vite chiants pour remettre en place une solution d’hydratation en pleine course. On retrouve la même chose sur le Pulse 7 mais sans tout ça, c’est plus pratique je trouve.

test sac running trail hydratation oxsitis hydragon ace 17 c'est bien d'être bien

Des poches en lycra ont été ajoutées par dessus pour ajouter encore un peu de rangement.

Au dessus, côté droit, c’est une poche smartphone qui est présente. Intérieur molletonné et fermeture étanche mais toujours trop petite pour les grands modèles actuels… dommage. Une sortie pour les écouteurs est aussi prévue tout en haut de la bretelle.

A gauche c’est l’emplacement pour le mélangeur de la poche à eau… mélangeur qui fait désormais partie du passé et n’existe plus sur les nouvelles versions. Alors pourquoi avoir gardé ce logement plutôt que de l’avoir remplacé par une vraie poche qui aurait une réelle utilité ? J’ai posé la question et j’ai eu comme réponse que c’était un choix du designer pour les anciens clients disposant du système et qui voudraient un nouveau sac. Je trouve ça complètement stupide ! 

test sac running trail hydratation oxsitis hydragon ace 17 c'est bien d'être bien

C’est donc là que ressort le tuyau qui fera donc une boucle dans cette pseudo poche avant de se raccrocher dans la boucle élastique située au dessus. On pourra bien sûr ajouter quelques bricoles dans ce compartiment fermé via un aimant mais ce n’est pas sécurisé du tout. Au moins l’orientation de la valve une fois en place est pratique à l’usage. Mais bon, grosse déception quand-même sur ce point.

Les autres bricoles

À côté de ce passage de tuyau se trouve le sifflet de survie. Monté sur un petit support plastique et sécurisé par un petit cordon. Mouais, pas convaincu, ça fait encore un élément mobile qui peut s’accrocher, gigoter, se perdre… Je préfère comme c’était avant, intégré à la boucle rapide de la sangle pectorale.

test sac running trail hydratation oxsitis hydragon ace 17 c'est bien d'être bien

Cette sangle est bien présente, tout comme la ventrale qui dispose d’accroches dossard magnétiques. Un système toujours bien pratique. Bien sûr elles sont réglables et, détail important, les excédents de sangles sont maintenus sous des boucles élastiques histoire qu’ils ne se baladent pas dans tous les sens. Oui, moi ça m’énerve quand tout ces p’tits machins se trimbalent de trop.

Les porte-bâtons habituels d’Oxsitis sont bien là, sur les bretelles. N’ayant toujours pas ce genre d’équipement je n’en parlerais pas plus 😉

Mis à part les quelques détails sur lesquels j’ai pu râler un peu, l’ensemble est de qualité, c’est un très beau sac et reste maintenant à voir la partie terrain.

En action

Cet Hydragon ACE 17 se place parfaitement bien sur le dos. Si besoin, un peu de réglage avec les velcro et hop c’est parfait. Niveau confort de port je trouve ça nickel, y compris dans la durée. Il suit bien sans gêner et pas d’échauffements ou de sévères abimages (#inventiondemot) de fringues à déclarer.

Niveau chargement, chaque chose trouve sa place, soit à l’arrière, soit sur les bretelles. Bon, pour le smartphone, je le place dans une des poches pour flasques. Seul problème, sous la flotte ça craint à cause de l’histoire de la pièce de mesh dont je parlais plus haut. Pendant la course, tout ce que j’ai pu mettre dans le compartiment principal n’a pas bougé et pas de rebonds relous à signaler, ça c’est cool !

test sac running trail hydratation oxsitis hydragon ace 17 c'est bien d'être bien

Pour ce qui est de l’hydratation, j’utilise la poche à eau de 2L fournie et ça me convient bien. Comme pour le reste du matos embarqué, ça ne gigote pas. J’en ai déjà parlé en décrivant le sac, je trouve le placement de la valve bien pratique mais suis grave gavé de la conservation du logement du mélangeur. Une idée serait peut être de faire sortir le tuyau par le bas et de le faire remonter le long de la bretelle.

Sur l’Urban Trail de Cergy-Pontoise j’ai eu droit à une maxi bonne saucée du genre parfaite pour tester l’étanchéité. Test concluant, pas d’humidité à déclarer à l’arrière, enfin si, il peut y en avoir un peu à cause de la transpiration. En effet, notre magnifique sueur peut passer à travers le panneau en mesh mais bon c’est pas trop méchant. Même chose pour la poche smartphone malgré qu’une couche de Ripstop fasse barrière à l’intérieur.

test sac running trail hydratation oxsitis hydragon ace 17 c'est bien d'être bien

Bien que tout ce qui soit sur les bretelles soit très accessible, les poches sur les flancs sont difficiles à manipuler quand on porte le sac. Elles sont très en arrière. C’est peut être aussi moi qui est un gros problème de souplesse mais quand même. Je ne rencontre pas spécialement ce souci sur d’autres sacs. 

Je garde !

Comme on a pu le voir, j’ai quelques bricoles à reprocher à Oxsitis sur ce Hydragon ACE 17 mais ça n’en fait pas moins un très bon sac. Joli, bien construit, léger, solide, confortable, pratique… J’en avais déjà eu une bonne impression lors du fameux testing en magasin et elle se confirme ici. Il m’ira très bien pour de prochaines longues aventures.

Côté tarif, il est indiqué à 165€ avec sa poche à eau de 2L et au choix, pour homme ou pour femme. Quand on compare au prix du 7L fourni sans système d’hydratation, j’ai toujours un peu de mal à comprendre la logique tarifaire, mais bon… Il est trouvable ici.

Affiliation

En faisant tes achats via les liens présents sur le blog ça ne te coûtera pas plus cher et tu participeras à son développement via la petite commission que je toucherais. Cela est valable pour n’importe quel produit tant que l’accès à la boutique se fait d’ici. N’hésites pas à faire ainsi, merci à toi 😉 

 

A propos de l'auteur :

Webmaster, testeur, youtubeur…. En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l’arc à la main ou les baskets aux pieds.
Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48… oui oui ça fait grand.

On en cause ??