Les types de courses expliqués


En pleine recherche d’un dossard à accrocher sur ton maillot ce week end ? Tu es un peu perdu face à toutes les appellations présentes sur les affiches ? Peur que ton pote t’embarque sur une épreuve bien tordue ? Allez, passons en revue les différents types de courses que l’on peut rencontrer.

Piste et route

Le sprint

Là je pense que ça cause à tout le monde. Pour faire simple il suffit d’avoiner sur une courte distance. Par exemple aux JO on aura les épreuves de 100m, 200m et 400m, le tout sur piste.


Les courses de demi-fond

Après le sprint et avant le fond, bah on a le demi-fond. Il regroupe des courses d’une distance allant de 800 à 3000m.


Les courses de fond

Et donc si tu as tout bien suivi on rentre dans les courses de fond quand la distance dépasse 3000m.

On y retrouve la plupart des courses sur route pour lesquelles nous allons prendre un dossard : 5km, 10km, semi-marathon (21,097km) et marathon (42,195km). Quand la distance dépasse celle du marathon on parle alors de grand fond ou d’ultrafond.

Plutôt qu’une distance établie on pourra trouver des épreuves de durée où il faudra engranger le plus de bornes possibles, par exemple sur 24h.

Corrida
Rien à voir avec les histoires de taureaux et autres vachettes. Traduit du portugais, « corrida » veut tout simplement dire « course« . 
Les corridas pédestres s’étalent sur des parcours urbains de 5 à 15km. Le tracé souvent en boucles fait que les premiers rattrapent les derniers.
La grosse majorité est organisée en fin d’année avec une ambiance festive comme les « corridas de Noël« . Cela n’empêche pas d’avoir en même temps un départ « élite » avec un niveau relevé.

Ekiden
42,195km c’est trop pour toi ? Eh bien pourquoi ne pas le partager avec tes amis. Un Ekiden c’est un marathon en relais par équipe de 6. Chaque coureur aura une distance plus ou moins longue à parcourir en fonction de son ordre de départ : 5km, 10km, 5km, 10km, 5km et 7,195km pour le dernier.

En nature

Le cross-country

Qu’on appellera aussi tout simplement « cross » se court sur terrain naturel comportant des obstacles tout aussi naturels, genre une bonne grosse flaque de boue.

On reste sur un format assez court avec de 4 à 12km pour une course assez intense avec des gens qui n’ont pas peur de se salir. Point de vue calendrier, ils seront plutôt organisés durant la période hivernale.


Le trail

Idéal pour celles et ceux en quête de beaux paysages, le trail se court en pleine nature : montagne, forêt… En plus de la distance il faut aussi prendre en compte le dénivelé du parcours, là ça peut grimper très fort. Ici, marcher à certains moments est tout à fait normal pour gérer au mieux son effort.

saintelyon 2016 72km solo c'est bien d'être bien cbdb

En dessous de 21km on parlera plutôt de course nature et au dessus de 80km d’ultra-trail

Un temps limite est souvent donné pour terminer la course. Aussi, des heures de passage sont indiqués à différents points, ce sont les barrières horaires. Un coureur ne les respectant pas sera mis hors course. Pour les distances les plus longues il faudra parfois plusieurs jours pour passer la ligne d’arrivée.

Urban Trail
Ou trail urbain une fois traduit, enfin bon tu avais compris. Variante citadine du trail qui permet de découvrir une ville avec un parcours empruntant espaces verts, escaliers, passages étroits… 

Kilomètre vertical
Le « KV » ne garde que la partie grimpette en proposant une ascension de 1000m sur une distance très courte (en général 5km max). Plus c’est court plus ça pique, par exemple pour 4km de course ça donne une pente de 25% et pour 3km, 33%.

C’est une épreuve souvent proposée en plus par les organisateurs de trails.

Courir mais pas que

Course à obstacles

OCRMud RunMud Race sont d’autres noms qui servent à identifier ces courses dont les parcours sont le plus souvent installés sur chemin mais aussi en ville ou en montagne. Il faudra généralement courir durant 5 à 13km tout en franchissant une grande variété d’obstacles artificiels et naturels. Ramper, escalader, nager, porter… impliquent endurance, force et agilité. Autant de qualités requises pour relever le défi.

osez la course à obstacles c'est bien d'être bien cbdb

Bien que certains y aillent pour péter le chrono, la plupart prennent le départ pour le fun. Chacun dépose son cerveau avec son sac à la consigne et c’est parti pour un grand moment de délire boueux entre amis. Ces courses restent accessibles à tous et l’entraide permettra à chacun de passer la ligne d’arrivée. Les déguisements sont souvent de rigueur et l’ambiance y est festive, elles peuvent donc rejoindre le clan des « funs runs« .

Ça n’en reste pas moins une discipline à part entière et qui se développe très vite ces derniers temps avec maintenant ses propres championnats. Des courses au kilométrage élevé sont aussi organisées, de quoi être bien rincé et ce, dans tous les sens du terme.


Les autres funs runs

Rendre le running accessible à tous en s’amusant c’est ce qu’offre ces funs runs. Des distances courtes (5km), un chronomètre inexistant et beaucoup de monde qui fait la fête. On pourra se retrouver aspergé de poudres colorées (qui te donneront l’impression d’avoir fait des trucs pas clair avec les teletubbies), perdus dans de la mousse ou avec de la musique plein les oreilles. Seul le plaisir compte, la perf est un mot inconnu.


Triathlon

Nager, pédaler puis courir, voilà le programme d’un triathlon où il faudra enchaîner ces 3 disciplines. Différents formats de courses sont proposés dont les distances sont indiquées comme les tailles de vêtements. Exemple : Distance L, 3000m de nage, 80km de vélo et 20km de course.

Ironman
Le triathlon en version XXL avec 3800m de nage, 180km de vélo et on fini avec un petit marathon, 42,195km quoi.


2 plutôt que 3

Tu n’es pas à l’aise sur l’une des 3 disciplines du triathlon ? Alors voici quelques autres solutions d’épreuves combinées :

  • Duathlon : Vélo + course à pied
  • Aquathlon : Nage en piscine + course à pied (sur piste)
  • Swim Run : Nage en eau libre + course à pied

 Course d’orientation

Tu prends ta boussole, on te file une carte et tu te lances à la recherche de balises à trouver dans un ordre donné.

L’évolution se fera le plus souvent en forêt et il faudra à chaque balise trouvée soit poinçonner une carte soit pointer électroniquement à l’aide d’une puce pour justifier de son passage.


Run-Archery

Courir avec son arc à la main et viser juste, le Run-Archery reprend les principes du Biathlon. Le parcours est assez court, 400 à 1500m. Plusieurs tours sont au programme avec à chaque fois un arrêt au pas de tir. Chaque flèche manquée équivaut à un tour de pénalité. Vitesse et précision sont les maîtres mots de cette discipline qui offre un spectacle plein de rebondissements.

coupe europe run archery paris 2016 c'est bien d'être bien cbdb


Raid multisport

Un départ en équipe pour une course combinant plusieurs pratiques. On pourra enchaîner par exemple du trail, du VTT et du canoë. Le tout se déroule en pleine nature et peut durer plusieurs jours. Une belle aventure dont il ne faut pas avoir peur de la distance annoncée.


Run & Bike

Je pense que le nom explique déjà bien de quoi il s’agit. Course en binôme, un à pied, l’autre sur le vélo (VTT) et la possibilité d’échanger les rôles à tout moment. En compétition on ne parlera pas de distance mais de temps avec des durées de 45 minutes à plus de 2 heures.


Et sûrement d’autres

Nous voici au terme de cet article qui je l’espère t’aidera à choisir ton prochain dossard ou t’aura fait découvrir de nouvelles disciplines.

Bien sûr cette liste est sûrement loin d’être complète et pourra donc être amenée à évoluer. Tu pratiques un type de courses qui ne figure pas ici ? N’hésite pas à m’en faire part 😉

 


A propos de l'auteur :

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

1 Commentaire

On en cause ??