Sélectionner une page

Test Gaerne Ice-Storm GTX MTB : les pieds au chaud et au sec cet hiver

Test Gaerne Ice-Storm GTX MTB : les pieds au chaud et au sec cet hiver

Est-ce que, pour vous aussi, devoir enfiler des couvre-chaussures pour sortir faire du vélo quand il fait froid est une tannée ? Peut être même que, malgré ces derniers et une bonne paire de chaussettes hiver, vous avez toujours les pieds gelés ? Et si la solution à tout ça était juste une bonne paire de pompes conçue pour les conditions les plus rudes ?

Eh bien je peux vous dire que, de tester ces Gaerne Ice-Storm GTX m’a changé la vie !

Ici je vais vous parler de la version MTB, à cales SPD quoi, ou VTT si ça ne vous cause pas, mais, cette chaussure vélo hiver fabriquée en Italie existe aussi en version route. La différence se faisant bien sûr au niveau de la semelle et du type de cales que l’on peut y accrocher.

Découverte des Gaerne Ice-Storm GTX

Quand on déballe cette paire de Gaerne Ice-Storm GTX on sent de suite qu’on a affaire à quelque chose de sérieux ! Ces pompes font un peu « tank ».

Imposantes avec l’espèce de guêtre intégrée et offrant un ressenti solide. La tige est en G.active airflow microfibre, sans doute un truc plus ou moins maison, et intègre une membrane Gore Tex Duratherm. Le tout doit apporter imperméabilité, respirabilité et isolation thermique. Des renforts anti-abrasion viennent la renforcer.

Si la marque n’indique pas de plage de températures pour l’utilisation de ses chaussures, elle dit qu’elles sont idéales en conditions de froid extrême ou sous la pluie. À voir ce qu’ils appellent « froid extrême » mais l’extérieur inspire déjà confiance.

À l’intérieur, un revêtement doux, du genre qui dit que ça tient un peu chaud, en recouvre l’intégralité. 1 Seule couture discrète vient fermer cette pièce sur la face interne du pied. Cela se vérifie en ôtant la semelle de propreté. Au passage on peut voir que celle-ci a été travaillée en dessous et est composée de 2 matières de densités différentes. La rouge est moins ferme. Confort et efficacité de pédalage au rendez-vous d’après la fiche produit.

Toujours pour garder les pieds au chaud, et ça ne se voit pas, une couche d’aluminium thermo réfléchissant est placée dans la semelle intermédiaire.

Ce qui nous ramène à l’extérieur avec la semelle composée de nylon et de fibres de verre pour une rigidité de 7 sur 12 sur l’échelle fournie par Gaerne. On y retrouve quelques crampons et 2 vis pouvant être remplacées par des pointes pour plus d’accroche (non fournies). Il y a bien sûr de quoi fixer les cales avec quelques lignes de repère pour faciliter le placement d’une chaussure à l’autre.

À l’arrière, on sent que le talon est bien formé pour caler le pied. De la même manière, l’avant est rigide pour protéger les orteils des rencontres avec des trucs qui font mal.

Plusieurs éléments réfléchissants sont disposés autour de la chaussure et une boucle à l’arrière vient faciliter l’enfilage.

On termine par un élément très important : le système de fermeture ! Là, nous avons une molette BOA IP1. C’est la version qui, une fois enclenchée, permet de serrer en tournant dans un sens et de desserrer dans l’autre. Ici la gaine du lacet est transparente et on voit bien le fil d’acier à l’intérieur.

En tous cas cette Ice-Storm GTX est bien foutue, sobre et donne envie d’aller rouler !

Confortables ou pas ?

Heureusement que mes pieds ne sont pas un poil plus grand car 48 est la pointure maximale proposée par Gaerne et c’est ce qu’il me fallait !

Rien de bien compliqué pour les enfiler, la languette peut aider si besoin. Ensuite, le système BOA IP1 est juste un régal à utiliser ! On enclenche la molette, on tourne et, on tourne encore de quelques crans dans un sens ou dans l’autre pour affiner si nécessaire.

J’aime beaucoup ce système car c’est simple, rapide d’utilisation et il est facile d’ajuster le serrage en roulant. J’ai déjà des chaussures qui en sont équipées et n’ai jamais rencontré de souci avec. Cependant, il est bon de savoir que disques et lacets sont garantis durant toute la durée de vie des chaussures. Un kit de réparation gratuit est dispo en cas de besoin 😉

Le tout garde le pied en place sans le comprimer. Côté maintien toujours, le talon fait bien son taf aussi.

Si je suis bien dans ces Ice-Storm GTX, reste qu’il me manque un peu de largeur au bout. Du moins pour mon pied droit, plus fort. Là c’est assez personnel et, étant habitué à courir avec des chaussures Altra, très larges au bout, j’aime avoir les orteils bien libres. Quoi qu’il en soit, cela ne m’a pas provoqué d’inconfort durant mes sorties.

Je le dis de suite, elles sont confortables pour marcher. Peut être pas pour faire 10 bornes bien sûr mais, se déplacer à côté du vélo ou aller explorer un peu plus loin en le posant quelque part ne pose aucun souci. J’ai testé aussi bien sur du bitume que du sable, des galets ou même de gros rochers en bord de mer. Sur ces derniers il faudra quand même faire attention à ne pas glisser si c’est humide, surtout quand les chaussures sont neuves.

Rigidité

Je ne suis pas un expert au niveau de tout ce qui est rigidité pour les semelles de chaussures. Là, elles sont moins rigides que d’autres avec semelles carbone sans pour autant me rendre compte d’une grande différence au pédalage.

Je n’ai pas l’impression de m’enfoncer sur mes pédales et ça répond très bien. En ce qui me concerne ça me va parfaitement 🙂

On va avoir un problème !

Je n’en ai pas encore parlé mais, en déballant ces chaussures, je savais qu’il allait y avoir un problème. La guêtre néoprène, enfin en Gore-Tex Raddler si vous voulez le truc exact, me paraissait bien large en découvrant les pompes.

En effet, une fois les chaussures aux pieds, on voit qu’il reste de la marge autour de mes chevilles de fillette.

Je vous laisse deviner le souci que cela amène et vous en reparle un peu plus bas.

Les Ice-Storm GTX face au froid et au vent

Je n’ai pas eu l’occasion de tester ces chaussures dans un « froid extrême » mais j’ai pu faire quelques sorties par 5 degrés ou moins et pas mal de vent. De quoi déjà morfler des orteils en temps normal.

Eh bien là je n’ai jamais eu froid aux pieds ! (à 1 exception près)

J’ai mis des chaussettes hiver uniquement pour les sorties les plus froides (entre 6 et 2 degrés peut être) et je crois que ce n’était pas utile. Le reste du temps j’ai utilisé les même chaussettes que l’été (jusqu’à 10/11 degrés). Dans tous les cas je n’ai pas eu froid du tout ! Il y a même des moments où j’ai transpiré des pieds quand la température remontait.

Eh oui ! Au dessus de 10°C, avec du soleil, sans vent, ça peut devenir trop isolé. Mais elles restent respirantes et ne devenaient pas inconfortables. Je n’ai pas eu de regrets à les chausser sur ces sorties.

Vraiment imperméables ?

Je ne suis pas du genre à me forcer à aller rouler sous la pluie mais, ça peut arriver, et il m’arrive régulièrement de passer dans de bonnes flaques qui suffisent déjà à tremper les pompes.

Dans ce premier cas, pas de souci, rien ne passe !

Pour le reste, me prendre une vague pendant que je faisais une photo sur la plage tout en gardant les pieds secs c’est cool mais ce n’est pas un essai suffisant.

Je suis donc tout d’abord aller rouler 1 bonne heure sous la pluie pour voir ce que ça donne tout en sachant que j’aurais un problème… Vous vous souvenez de la guêtre trop large ? Eh bien c’est le moment d’en parler.

Ça prend l’eau…

Concernant la pluie, pas de souci. Je n’ai pas senti d’humidité avec ce qui tombait du ciel ou ce qui pouvait remonter de la route détrempée.

Mais voilà, au bout d’un moment j’ai senti les chaussures, surtout la gauche, se transformer en piscine. L’eau rentrait au niveau de la cheville, soit directement, soit à force d’être absorbée par la chaussette.

Et le souci des pompes avec membrane imperméable est que, si l’eau ne peut pas rentrer, elle ne peut pas sortir non plus.

En fin de sortie, j’ai retourné les chaussures. Autant la droite ça allait, autant la gauche s’est délestée de quelques centilitres de flotte (voir là vidéo).

Par contre au niveau du séchage ça peut prendre un peu de temps… Bon, chez moi il ne fait pas très chaud mais quand même (24 à 72h en fonction des essais).

Et, pour l’exception dont je parlais au niveau du froid, la voilà ! Avec de l’eau à l’intérieur, ça rafraîchit bien les orteils et là il n’y a pas grand chose à faire.

Pourtant c’est efficace !

Afin de confirmer quand même l’efficacité de la membrane j’ai procédé à un autre test.

J’ai simplement immergé la chaussure, enfin la moitié puisque j’ai dû la coucher, dans mon lavabo en veillant à laisser l’ouverture hors de l’eau. Je l’ai laissé ainsi pendant 30 ou 40 minutes avec une feuille d’essuie-tout dedans.

Résultat : pas d’humidité à l’intérieur !

Voilà ! Ces Gaerne Ice-Storm GTX sont bien imperméables mais reste le problème de flotte qui peut rentrer par le haut.

Pour le résoudre il faudrait envisager un simple système de serrage pour que la guêtre plaque bien la cheville. Peut être même la faire remonter un peu plus haut pour être sûr de protéger à fond la chaussette.

Je pourrais bien sûr trouver une parade en ajoutant quelque chose moi même en cas de pluie mais bon… on est d’accord qu’il ne faudrait pas avoir à réfléchir à ça.

Ok ! Pour de longues sorties sous l’eau il vaut mieux sortir le pantalon de pluie en plus… mais ce n’est toujours pas une excuse 😛

Y’en a pour un moment

Je n’ai pas encore rouler des milliers de kilomètres avec ces Gaerne Ice-Storm GTX MTB mais, je pense pouvoir dire sans trop me tromper qu’elles dureront longtemps.

Déjà que généralement les chaussures vélo ne semblent pas s’user très vite et là on est sur quelque chose de costaud.

Si il y a un point de faiblesse je dirais que c’est la couture entre le chausson et la guêtre. En tirant un peu dessus comme un bourrin pour mettre ou surtout enlever la chaussure ça pourrait poser problème. J’ai d’ailleurs bien entendu un petit « crac » et voit maintenant quelques fils qui font la tronche. Enfin, avant de tout casser, il y a de la marge quand même à mon avis.

Sinon, j’observe juste l’apparition de quelques copeaux au niveau des crampons. À voir leur durée de vie, surtout à l’avant, en cas de marche régulière sur des terrains pas trop accueillants.

Aussi, j’ai perdu une des vis cachant l’insert pour placer une pointe lors des premières utilisations. Mal serrée à l’usine ? Possible… Au moins j’ai pu constater que l’eau ne rentrait pas par là non plus 😉

Gaerne Ice-Storm GTX : Parfaites pour l’hiver (enfin presque)

Imperméabilité, respirabilité et isolation thermique, le contrat est rempli ! Avec en plus un bon confort et la possibilité de marcher sans souci !

Bref, c’est beau, c’est costaud, le système BOA est très agréable à utiliser et génial niveau maintien. Reste que la partie haute, ce que j’appelle la « guêtre intégrée » (à tort peut être), mériterait un serrage (élastique, velcro…) ou un allongement. Peu importe tant que ça permet d’empêcher la flotte de rentrer par là.

Autrement, l’utilisation de telles chaussures vélo hiver c’est quand même bien sympa pour gagner du temps au moment de s’équiper et, au moins, on est à peu près sûr de ne pas avoir froid aux pieds. Je dis « à peu près » car, pour moi, ça le fait très bien mais à voir pour d’autres et à voir avec des températures sous 0. Enfin, en combinaison avec les bonnes chaussettes je suis assez confiant.

Pour le prix, il est annoncé à 250€. Ça fait un bel investissement mais qui durera plusieurs saisons. Ça peut aussi permettre de prolonger la durée de vie de ses pompes adaptées à des conditions plus printanières ou estivales et faire l’économie d’une bonne paire de couvre-chaussures. À chacun de faire ses calculs et de voir la pertinence de cet achat en fonction de ses besoins.

Perso j’en dis que c’est un confort très appréciable 🙂

Retrouvez les chaussures Gaerne sur :

Alltricks | Matériel Vélo

Découvrez les Gaerne Ice-Storm GTX MTB en vidéo

À propos de l'auteur

Julien

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

On en cause ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Boutique en Ligne

Derniers commentaires

-15% code IRUN15*

*Valable sur les nouveautés chaussures et vêtements

Bons plans

facilisis in vel, commodo odio luctus commodo ut dapibus
JE NE VEUX RIEN MANQUER !

JE NE VEUX RIEN MANQUER !

Inscrivez-vous à la newsletter C'est bien d'être bien pour recevoir régulièrement directement dans votre boite mail l'actu du blog, des conseils, quelques bons plans... Idéal pour avoir un aperçu des nouvelles parutions sans devoir passer tous les jours sur le blog !

Rendez-vous vite dans votre boite mail pour finaliser pour inscription.

Pin It on Pinterest

Partager

Partagez cet article

Ce serait vilain de tout garder pour vous !