Select Page

The Mud Day Paris 2016

The Mud Day Paris 2016

The Mud Day, c’est sûrement la course à obstacles la plus connue. Organisée sur 3 jours et accueillant 25 000 participants, l’édition Parisienne se tenait de nouveau sur le camp militaire de Frileuse à Beynes (78). Nous nous y sommes rendus le samedi 7 Mai pour notre première participation à cette course.

mud day paris 2016 c'est bien d'être bien cbdb

De bonne heure, de bonne humeur

Inscrits dans la vague 1 pour un départ à 9h20, c’est donc tôt le matin que nous arrivons dans la petite ville des Yvelines.

Première épreuve, l’accès au parking, un ami m’avait prévenu la vieille, c’est le boxon. Il faut faire la queue le temps que les véhicules et sacs soient contrôlés, alors oui c’est très bien pour la sécurité mais quand on sait que certains on mis 1h30 à passer le point de contrôle… Bref ce qui me dérange le plus à ce niveau c’est le tarif du parking, 10€ si moins de 4 personnes dans la voiture. Certes c’est bien de promouvoir le covoiturage mais au prix du dossard je pense qu’il ne faut pas abuser quand même.

mud day paris 2016 c'est bien d'être bien cbdb

On arrive sur le village en passant sous une arche aux couleurs de l’événement, déjà ça en jette. Juste derrière on récupère les dossards avant d’arriver au cœur du bordel. Buvette, stands partenaires, espace commando pour les entreprises, consignes et mêmes quelques obstacles pour s’échauffer sont présents. De quoi bien s’occuper avant ou après la course.

mud day paris 2016 c'est bien d'être bien cbdb mud day paris 2016 c'est bien d'être bien cbdb

Vers 9h on a le droit à un bon échauffement par les gars d’Urban Challenge. Ils savent vous faire bouger et ça fini en bataille rangée de poneys humains.

Accès au sas de départ, 2 animateurs ayant la vanne facile mettent une super ambiance avant de demander à tous de mettre un genou à terre pour entamer un long discours sur fond de musique épique.

AHOU !!! AHOU !!! AHOU !!! C’est parti pour 13 kilomètres et 22 obstacles. Le parcours est agréable, isolé de la civilisation, on est au grand air et il représente à lui même une épreuve grâce à son dénivelé, c’est ça qu’est bon.

mud day paris 2016 c'est bien d'être bien cbdb

22 obstacles ce n’est pas énorme mais ils sont bien répartis et sont de qualité. Mis à part le ramping qui était en double, tous sont uniques et représentent pour certains de bons défis comme le Tarzan Style où il fallait passer au dessus d’un bassin d’eau en s’aidant de cordes. C’est le seul obstacle que nous n’avons pas réussi à passer, dommage car il faisait parti du défi King of Mud qui consiste à récupérer 4 bracelets en réussissant les 4 épreuves correspondantes afin de remporter une médaille bonus.

The Mud Day, c'est sûrement la course à obstacles la plus connue. Organisée sur 3 jours et accueillant dans les 25 000 participants, l'édition Parisienne se tenait de nouveau sur le camp militaire de Frileuse à Beynes (78). Nous nous y sommes rendus le samedi 7 Mai pour notre première participation à cette course.

Les autres obstacles de ce challenge ne nous ont pas posé de problème, même la montée de corde pour laquelle je n’ai toujours pas la technique, bon bah tant pis j’ai réussi à monter à la force des bras, oui c’est ma petite fierté personnelle du jour.

Pendant les phases de courses, des panneaux avec des petits messages funs et encourageants étaient disposés sur le bord du chemin. Bon par contre pour les personnes non anglophones, c’est balo mais il faut croire qu’ils n’avaient pas le budget pour les coller en français.

mud day paris 2016 c'est bien d'être bien cbdb

Les ravitaillements étaient au nombre de 3, ça fait presque beaucoup pour seulement 13km mais on ne va pas s’en plaindre. Le premier et le dernier ne proposaient que de l’eau. Celui en milieu de parcours lui offrait également du Red Bull (coupé à l’eau) et quelques fruits… mouais pas de gâteaux, rien de salé et surtout pas de chocolat !!! On a trouvé ça un poil léger.

Un peu d’électricité dans l’ultime obstacle avant de franchir la ligne d’arrivée où nous attendent la médaille et le tee shirt finisher. Pour ce dernier on a trouvé très sympa qu’il soit donné avec une feuille pour le tenir sans trop le salir. Un verre d’eau et un mini brownie, encore une fois c’est un peu faible comme ravito mais heureusement, une bonne pinte de bière vient compléter tout ça, offerte dans un chouette ecocup.

mud day paris 2016 c'est bien d'être bien cbdb mud day paris 2016 c'est bien d'être bien cbdb

Pour se décrasser et se changer, des zones de lavage étaient installées. Indiquées comme étant l’obstacle 23, sans doute à cause de la fraîcheur de l’eau qui sortait des tuyaux. Pis merde hun t’es Mud Guy ou tu l’es pas.

A la hauteur de sa réputation

Il faut le dire, cette première participation à un Mud Day nous aura donné envie de recommencer. L’événement est de qualité, mérite sa réputation et représente un vrai défi sportif.

La course en elle même est au top, superbe parcours, obstacles variés et de qualité et surtout une grande fluidité grâce aux départs des vagues espacés de 20 minutes. En tous cas ce fut le cas pour nous mais visiblement plus tard dans la journée il y avait parfois un peu de queue. Le tout rythmé par des bénévoles qui ont la pêche et qui en veulent, eux non plus n’étaient pas là pour enfiler des perles.

Reste que pour le prix, les ravitaillements sont faiblards en solide et faire payer le parking n’est vraiment pas cool.

Quoi qu’il en soit on a été très agréablement surpris par cette belle organisation et on remettra ça avec grand plaisir, que ce soit sur cette édition Parisienne ou sur une autre.

Viendez avec nous dans la boue

À propos de l'auteur

Julien

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

suscipit leo. quis venenatis, sit libero. Nullam Aenean

Pin It on Pinterest

Partager

Partage cet article

Ce serait vilain de tout garder pour toi !