Publicité

Sélectionner une page

Topeak : des outils vélo pratiques et malins

Topeak : des outils vélo pratiques et malins
Publicité

Quand on se met à faire du vélo, on se rend vite compte qu’il va falloir investir dans quelques outils ! Que ce soit pour faire un peu de maintenance à la maison entre 2 sorties ou pour faire une réparation en cours de route, le premier à acheter est sans aucun doute le multitool. Véritable couteau suisse du cycliste, c’est bien par celui-ci que j’ai attaqué ma collection et, au passage, découvert la marque Topeak.

Topeak est une marque que j’aime bien car elle propose des produits pratiques, malins, qualitatifs et souvent à un prix correct. J’avais acheté certains de leurs outils il y a un moment, les utilise toujours, et là j’en ai reçu quelques autres qui sont très intéressants !

Je vous les présente dans cet article afin de vous aider dans vos choix ou, pourquoi pas, vous donner des idées cadeaux 🙂

Mini 20 Pro

Comme je l’ai dit, mon premier achat d’outil vélo a été un multitool. Il s’agissait alors du Topeak Mini 20 Pro que j’ai toujours sur moi lors de mes sorties depuis plus de 3 ans à l’heure où j’écris ces lignes. 

Après avoir regardé de nombreux modèles de différentes marques mon choix c’était porté sur celui-ci car il proposait 20 fonctions dans un gabarit réduit, un poids plus que raisonnable et pour un prix intéressant (moins de 30€). Je pourrais aussi parler du fait qu’il soit entièrement en métal avec un corps en alu et des outils en chrome vanadium.

Il regroupe, je pense, tous les outils nécessaires pour les opérations de maintenance courantes : clés Allen, clés Torx, tournevis, démonte-pneu, dérive chaîne, clés à rayons…

Le démonte-pneu n’est peut être pas le meilleur mais il dépanne et fait le taf. Le dérive chaîne nécessite d’abord d’être démonté du corps de l’outil avant d’être ré-assemblé pour servir. Pas le plus simple mais on ne s’en sert pas tous les jours non plus… Il fonctionne très bien et c’est lui que vous pouvez voir en action dans la vidéo où je monte mon gravel Winspace G2 par exemple. Pratique, il y a une épingle pour maintenir les 2 extrémités de la chaîne le temps de mettre le maillon rapide.

Notons aussi qu’il est livré avec un étui.

Dispo : 

Hexus X

Pour environ 10€ de moins que le Mini 20 Pro mais avec 1 fonction de plus, Topeak nous propose le Hexus X. Alors attention, je dis “1 fonction de plus” mais les 2 n’intègrent pas tout à fait les mêmes clés. Par exemple pas de clé Allen de 10 sur ce Hexus X. Bon… en même temps, celle là je crois qu’on ne s’en sert pas souvent sur un vélo 😆

Pas de tournevis plat non plus mais, sinon, on retrouve à peu près la même chose. Les démonte-pneus sont cette fois détachables du corps de l’outil et intègrent eux mêmes des fonctions comme un démonte obus ou les clés à rayons. Retirer l’un des 2 permet également d’accéder à 3 douilles qui viennent se greffer sur les clés dépliables pour avoir davantage d’outils à dispo.

Le dérive chaîne semble plus costaud et plus simple à utiliser mais, avec son corps en plastique, ses 20 grammes de plus et son encombrement plus important, ce multitool offre un ressenti moins quali que le premier. Enfin, ça c’est en ayant les 2 en main hein ! Clairement on est sur un bel outil et c’est, je pense, un très bon choix également !

Dispo :

Flashstand

Vivant en appart et n’ayant pas une place immense à dispo pour faire de la mécanique vélo, j’avais opté pour ce Topeak Flashstand, un mini pied d’atelier pliant ultra pratique !

Il permet de supporter le vélo au niveau du boitier de pédalier et d’effectuer la plupart des opérations de maintenance dont le réglage des dérailleurs.

Il est maintenant dans ma caisse à outils, me suit dans mes déplacements et, plutôt que d’en parler plus longuement, je vous invite à le découvrir en action dans la vidéo ci-dessous.

Ah ! J’oubliais ! En plus il n’est pas très cher : environ 30€ 🙂

Dispo :

VIDEO : Je vous présente le Topeak Flashstand

Rescue Box

Le plus petit élément de cette sélection Topeak est cette Rescue Box. Une petite boite en alu dans laquelle nous trouvons 6 rustines autocollantes et un grattoir. Je vous le dis, je n’ai pas encore eu l’occasion de les essayer mais les avis que j’ai pu lire sont très positifs.

Ça coûte environ 6€, c’est petit, c’est léger, ça permet de ranger un maillon rapide ou des axes de chaîne, moi je dis que c’est un truc à avoir sur soi ! 🙂

Dispo :

Tubi Master X

Pour rester dans le thème des crevaisons et donc avec un outil que je ne suis pas pressé d’essayer, voici le Topeak Tubi Master X ! Pour environ 45€ il fera plaisir aux utilisateurs de gros pneus tubeless amateurs de chemins.

Il s’agit d’un gonfleur à cartouche de CO2 pour valves Presta ou Schrader qui intègre un outil pour placer une mèche dans un pneu. 5 mèches sont livrées avec et, astucieux comme souvent chez Topeak, le support permettant de le fixer au vélo cache une cale pour les plaquettes de frein. En cas de démontage, ça évite se retrouver avec des freins serrés au moment de remettre la roue 😛

Dispo :

Power Lever X

Alors celui là j’avais eu du mal à le trouver et il est encore difficile de se le procurer par chez nous ! C’est dommage car ce Topeak Power Lever X je le trouve bien pensé. Il s’agit de 2 solides démonte-pneus que l’on peut assembler en une pince pour ouvrir et fermer les maillons rapides de nos chaînes. On peut d’ailleurs ranger un maillon à l’intérieur et il intègre un démonte obus ainsi qu’une épingle pour maintenir en les extrémités de la chaîne.

Je vous laisse le découvrir en vidéo

VIDEO : J’essaye le Topeak Power Lever X

Nano Torqbar DX

À 60 ou 70€ le morceau, je vous ai gardé le plus cher pour la fin ! Le Topeak Nano Torqbar DX est une mini clé dynamométrique avec des douilles préréglées aux couples 4, 5 ou 6nm. Sur ces dernières nous pourrons installer des embouts de clé Allen ou Torx. Il y en a 5 de fournis et le tout se range dans une petite boite.

Ensuite on installe ces éléments sur le corps de l’outil. Pour desserrer ou pour simplement visser, on enlèvera la douille dynamométrique. Le tout est magnétique pour que ça tienne bien.

Le corps peut s’ouvrir et, à l’intérieur, on peut placer 2 embouts. L’ensemble est compact et pas trop lourd. Les photos seront quand même plus parlantes pour montrer comment ranger ou utiliser le tout.

Je trouve cet outil vraiment pratique pour qui, comme moi, est un peu flippé d’abîmer du matos, genre son cadre carbone en ne respectant pas le couple de serrage. Là ça permet d’être sûr d’appliquer le bon, même en cours de sortie. Du coup j’emmène la douille 5nm et les embouts Allen de 4 et 5. Cela me permet, si besoin, de travailler sur mon collier de selle ou ma potence par exemple.

Petit bémol par contre, le clic annonçant que le couple est atteint n’est pas très fort. En extérieur on a vite fait de le manquer.

On peut aussi trouver cet outil avec uniquement 1 douille dynamométrique ou avec 1 douille réglable.

Dispo :

Et bien d’autres outils Topeak à découvrir !

Je suis loin d’avoir essayé tous les produits Topeak mais, sur les quelques-uns dont je dispose, j’ai toujours été satisfait. Le second que j’avais acheté était une sacoche top tube, la Top Loader, qui est vraiment une sacoche que j’adore !

Bref ! Il en reste beaucoup à découvrir et, si j’en essaye d’autres ou si j’ai plus de détails à donner sur certains, je compléterai cet article 🙂

Et vous ? Connaissez-vous cette marque ? Utilisez-vous certains de ses outils ? Qu’en pensez-vous ?

À propos de l'auteur

Julien

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

On en cause ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Boutique en Ligne

Derniers commentaires

-15% code IRUN15

Bons plans

Pin It on Pinterest

Partager

Partagez cet article

Ce serait vilain de tout garder pour vous !