Sélectionner une page

Test de la Veste Salomon Bonatti WP JKT

Test de la Veste Salomon Bonatti WP JKT

Qui ne connaît pas Salomon ? Célèbre marque d’origine française qui conçoit notamment du matos pour le trail running. Parmi les équipements proposés, on trouve la veste Bonatti WP JKT. WP pour Wateproof et JKT pour Jacket, une veste imperméable quoi. Je me contenterais donc de dire Bonatti pour la suite hein 😉

Salomon est un peu une marque incontournable du trail et cette veste j’en ai souvent entendu parler. On m’a aussi régulièrement demandé ce que j’en pensais mais, pour pouvoir répondre à ça, bah il me fallait la tester ! C’est maintenant chose faite et voici mon avis.

À noter que j’ai testé la version 2019 (en tous cas la dernière en date là maintenant tout de suite quand j’écris ce test) et que des différences peuvent donc apparaître avec les précédentes.

Caractéristiques de la Salomon Bonatti

Fabriquée dans une matière appelée AdvancedSkin Dry 2.5L, la Bonatti c’est :

  • Imperméabilité : 10000 Schmerbers
  • Respirabilité : 10000 g/m²/24h
  • Veste 2,5 couches : couche extérieure + membrane + fine couche de protection à l’intérieur (petite pellicule protectrice)
  • Poche poitrine zippée
  • Capuche
  • Poids : 200g (vérifié à 208g en taille L)
  • 6 coloris

La Salomon Bonatti en détail

Parmi les 6 coloris disponibles, c’est cet espèce de vert kaki que j’ai reçu. Certains l’ont trouvé moche, moi j’aime bien. Chacun ses goûts et la couleur n’est pas le sujet 😛

En prenant la Bonatti dans sa globalité, on est sur une veste légère et à la fabrication soignée. Une bonne première impression générale.

test salomon bonatti veste trail running imperméable

La fermeture éclair est étanche et un rabat protégera la peau d’éventuels frottements du zip. À l’intérieur, une petite patte de fixation avec bouton pression permet d’entrouvrir la veste sans que les 2 côtes ne ballottent.

La poche zippée à la poitrine est largement assez spacieuse pour un grand smartphone et autres bricoles relativement plates. Elle dispose d’un passage pour le fil des écouteurs et sa couche intérieure est de type filet. Cela pour conserver une certaine respirabilité à ce niveau je pense. On peut y ranger la veste et on obtient alors quelque chose de très compact. Le curseur est double face pour pouvoir fermer tout ça facilement.

Les curseurs sont dotés d’une tirette faite d’un fil et d’une pièce rigide en plastique. Ça donne une bonne prise en main et c’est costaud, j’apprécie.

Sur l’arrière, en haut du dos, on constate la présence d’aérations.

test salomon bonatti veste trail running imperméable

À l’intérieur, ça fait très plastique. C’est le problème des vestes 2,5 couches en général. Je ne suis pas fan, ça peut vite devenir collant avec l’humidité. Toutes les coutures sont étanchéifiées avec des bandes thermocollées.

La capuche est équipée d’un bandeau ainsi que de bandes élastiques sur les côtés de l’ouverture et à l’arrière pour bien s’adapter et se maintenir sur la tête.

Pour finir, des imprimés réfléchissants sont présents mais Salomon a été un peu rat à ce niveau… Juste quelques bandes sur la manche droite et le logo à la poitrine.

Test terrain de la veste Salomon Bonatti

Cette veste imperméable n’est pas le premier produit Salomon que j’utilise mais le premier de la gamme trail. Ce détail a eu son importance au moment du choix de sa taille.

J’ai en ma possession une veste imperméable de la gamme randonnée. Même matière que la Bonatti et qui me va parfaitement en taille M. Je commande donc la même chose pour notre version trail mais… bah ça va pas.

Certes, je rentre dedans, mais c’est hyper ajusté. Une fois fermée je suis un peu compressé au niveau de la poitrine et aux épaules. Bref ! Je fais changer tout ça pour une L. À l’essayage, c’est impeccable et je suis bien plus à l’aise. Problème, je me suis rendu compte à l’usage que c’était un peu grand à certains niveaux.

test salomon bonatti veste trail running imperméable

En cause, de nouveau ma morphologie je pense. Cette veste est taillée pour les coureurs qui, le plus souvent, sont des cure-dents 😆

Il me reste un peu d’épaules et un semblant de pecs donc ça coince de temps en temps pour les fringues. Tu comprendras alors qu’un des points négatifs que je vais aborder ci-dessous ne concerne pas tout le monde.

Confort d’utilisation

Une fois enfilée, premier point très positif : le zip est d’une grande fluidité ! C’est parfois un peu capricieux sur ce type de veste. Ici le curseur est de bonne taille, sa tirette avec le cordon permet de le manipuler très facilement. Surtout, ça ne se coince pas dans le tissu comme c’est souvent le cas. Sans doute la meilleure fermeture éclair que j’ai rencontré sur une veste de trail imperméable.

La petite patte boutonnée se clipse et se déclipse aisément et c’est un système vraiment pratique pour entrouvrir la veste pendant la course.

La fermeture de la poche fonctionne très bien aussi 😉

Comme dit plus haut, je ne suis pas fan du toucher de l’intérieur d’une veste 2,5 couches comme cette Bonatti. À même la peau, sur les bras par exemple, c’est pas génial. En activité on y fait moins attention mais bon…

Pour bouger, pas de souci, la veste me laisse toute ma liberté. Les manches seraient même quelques millimètres trop longues. Enfin, je préfère ça que trop court et c’est dû au fait que j’ai pris du L.

Et nous arrivons au gros problème rencontré dans mon cas : la capuche. Celle-ci est beaucoup, mais vraiment beaucoup trop grande ! Avec le vent de face, ça passe et le bandeau fait son job pour la maintenir sur la tête. Autrement, ça me tombe devant les yeux et ça ne suit pas le mouvement du crâne. Avec une lampe frontale pour soutenir le tout, ça passe… mais c’est pas le but quoi.

Bref… pour courir sous la flotte c’est impossible car, en plus d’être relou, c’est pas sécuritaire du tout 🙁

Un système de réglage aurait arrangé la chose mais y’a pas… Enfin, je le redis, ce problème me concerne moi mais pas forcement tout le monde. Si tu as déjà essayé cette veste, je te laisse ajouter un commentaire pour donner ton ressenti à ce niveau histoire de compléter 😉

Respirabilité

Qu’on se le dise, je n’ai jamais trouvé une veste dans laquelle on restait complètement sec que ce soit sous la pluie ou non. Pourquoi ? Eh bien parce que de toute manière on transpire et c’est là qu’une bonne respirabilité est importante. Cela particulièrement pour les moments où il fait moins froid, qu’il n’y a quasi pas de vent ni de flotte.

Pour la faire courte, la Bonatti est une des vestes les moins respirantes avec laquelle j’ai couru. On m’avait déjà parlé de son effet « étuve » et je confirme. La première fois que j’ai fait une sortie avec, il ne faisait pas très froid, 10/12 degrés je pense, mais il y avait du vent. La pluie par contre ne s’était pas décidé à tomber… En rentrant, j’ai eu la surprise de voir une belle quantité de liquide sortir par le bout des manches au moment où j’ai baissé les bras… Tu m’étonnes que j’avais chaud.

test salomon bonatti veste trail running imperméable

Quand je pars courir, je vois très vite la sueur s’accumuler à certains endroits et devenir visible de l’extérieur. D’ailleurs, à force le tissu est moucheté et il va falloir que je me décide à la passer en machine 😆

Après, en dessous de 6/7°C, bah c’est pas si mal avec juste un t-shirt. Et, au passage, elle coupe correctement du vent 😉

À noter également que je suis quelqu’un qui transpire beaucoup et donc ce critère de respirabilité pourra être apprécié différemment d’une personne à l’autre.

Je la réserve donc aux sorties par temps froid, très venteux et/ou pluvieux.

Imperméabilité

Durant mes sorties, j’aurais réussi à avoir quelques bonnes averses et la Bonatti semble faire le taf tant que ça ne dure pas pendant des heures. À 10000 Schmerbers on va dire qu’on est au minimum vital. De l’humidité se ressentira relativement vite à l’intérieur sous une pluie forte et continue. Et là, je ne parle pas de l’humidité liée à la transpi.

Pour peaufiner ce test, j’ai passé la veste environ 1 minute sous la douche. Ça fait un peu grosse averse en accéléré. Pas de grosses gouttes face interne mais, en passant la main, on sent quand même que c’est un peu humide. Le mouchoir placé dans la poche est tout de même resté sec. Chose qui aurait sans doute changé si je l’avais laissé plus longuement.

test salomon bonatti veste trail running imperméable

Cette veste étant également respirante, il est normal qu’un peu d’eau apparaisse dedans puisque ça passe dans les 2 sens. Et, comme pour tout modèle, la déperlance ne dure pas toujours très longtemps. Il existe des produits à mettre en machine pour relancer tout ça. Il faudra que j’essaye.

La vitesse de séchage est correcte sans plus.

La Salomon Bonatti avis final

La Bonatti vient se placer entrée de gamme chez Salomon et une note de 3/5 est attribuée par la marque en ce qui concerne respirabilité et imperméabilité. Je trouve cela plutôt réaliste et elle remplit le contrat.

Elle est plutôt bien coupée et jolie, légère et compacte, sa fermeture est impeccable, poche et patte boutonnée sont pratiques mais, ce qui me pose le plus problème, c’est cette histoire de capuche. Je pense que ça ne touchera pas tout le monde mais bon… Il suffirait de la rendre réglable 😉

Aujourd’hui, j’ai déjà pu essayer plusieurs vestes dont des plus imperméables et respirantes qui deviennent forcement ma référence. En remettant la Bonatti dans sa catégorie, 10000 Schmerbers et 10000 g/m2/24h, on est pas trop mal.

test salomon bonatti veste trail running imperméable

Je n’ai pas détesté courir avec la Bonatti mais, au prix affiché, je pense que ce n’est pas spécialement intéressant. Un prix public fixé à 170€ qui donne le sentiment de plus payer « la marque » que les qualités du produit. Pour 50 à 70€ de moins je dis ok.

Si tu la trouves en promo, ça peut valoir le coup si tu n’es pas du genre à courir uniquement sous la pluie,en te mettant dans le rouge tout le temps ou sur des épreuves ultra longues. Autrement, en restant chez Salomon, je pense que de trouver une bonne affaire sur la version Pro sera mieux.

Et les femmes dans tout ça ? On aura un modèle équivalent nommé Lightning. Pas de version Pro par contre, on passe ensuite directement à la S/Lab Motionfit 360. Cette dernière représente le top du top et je serais curieux de l’essayer un de ces 4.

La Salomon Bonatti est dispo sur I-Run et Lepape 😉

À propos de l'auteur

Julien

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Boutique en Ligne

Soutenir le Blog

Bons Plans

Un peu de lecture ?

quis, ut Donec leo. ut tristique facilisis lectus felis commodo amet, libero

Pin It on Pinterest

Partager

Partage cet article

Ce serait vilain de tout garder pour toi !