Publicité

Sélectionner une page

Test du Aftershokz Openmove : la conduction osseuse moins chère

Test du Aftershokz Openmove : la conduction osseuse moins chère
Publicité

Openmove, tel est le nom du dernier casque Bluetooth à conduction osseuse de la marque Aftershokz ! Un casque qui vient se positionner en entrée de gamme tout en reprenant quelques technologies des modèles les plus onéreux. Est-il intéressant ? Vaut-il mieux lâcher un plus gros billet pour ne pas y revenir ? Je vous donne mon avis après avoir user ce nouveau casque sur quelques sorties running.

Aftershokz Openmove : Caractéristiques principales

  • Casque audio à conduction osseuse
  • Autonomie : jusqu’à 6h en lecture continue, jusqu’à 10 jours en veille
  • Temps de recharge : 2 heures
  • Poids : 29 grammes
  • IP55 : Protégé contre les poussières et jets d’eau provenant de toutes direction
  • Connecteur USB-C pour la recharge
  • Bluetooth v5.0
  • Fonction kit mains-libres : 2 micros anti-bruit

Prise en main du Openmove

Notre nouvel ami arrive dans une boite au format habituel chez Aftershokz dans laquelle nous trouvons :

  • Le casque
  • Une pochette de rangement
  • Des bouchons d’oreilles
  • Le câble de recharge
  • De la paperasse 

La pochette est grise, le casque est gris, je suppose donc que si je l’avais choisi bleu la pochette aurait été bleue ? Si jamais vous en avez acheté un et que vous avez la réponse, direction les commentaires 😛

Première chose en déballant le casque, on remarque les protections autocollantes sur les côtés. Celles-ci servent surtout à indiquer la présence du bouton multifonction sur le transducteur gauche. C’est son emplacement habituel mais là il est totalement intégré à l’appareil, on pourrait ne pas le voir.

Ensuite, côté design, on reconnaît les lignes du bon vieux Titanium qu’il vient remplacer. Quelques différences tout de même :

  • L’arceau est plus court, plus fin et légèrement courbé vers le haut. Cela va apporter du confort et éviter que ça ne touche trop la nuque. Une très bonne chose !
  • Les transducteurs sont plus petits et plus arrondis.
  • Les blocs batterie et électronique situés de chaque côté sont plus courts.

Au point de vue construction et ressenti, ce Openmove fait bien plus quali que son ancêtre sans pour autant égaler l’Aeropex qui est dans le haut du panier. Il est agréable à prendre en main et dispose toujours d’un arceau en titane. Cependant, comme pour le Titanium, ce matériau n’est pas employé jusque dans les tours d’oreilles, point faible de ce dernier. Le mien a d’ailleurs fini par casser… Bon… faut dire que, pour écrire cet article, je l’ai ressorti du fin fond d’un carton où je l’avais mis en vrac sous d’autres choses… Pour le Openmove, ça semble plus solide quand même 🙂

La disposition des boutons est la même que sur les autres modèles mais le port de recharge est lui différent. On passe sur de l’USB-C et c’est une très bonne chose ! Exit le connecteur propriétaire de l’Aeropex, exit le vieux micro-USB, bienvenue à quelque chose de plus actuel !

Terminons cette découverte par une petite originalité. Des aimants sont présents dans les transducteurs et peuvent les maintenir côte à côte quand le casque n’est pas utilisé. Utilité de la chose ? Selon moi aucune et je n’ai rien trouvé dans le mode d’emploi qui indique quoi que ce soit 😆

Le Openmove à l’usage

Je ne vais pas rentrer dans les détails de comment appairer le casque et tout ça, c’est du vu, revu et rerevu et puis y’a un mode d’emploi fourni avec 🙂

Avec 3 grammes de plus que l’Aeropex, clairement on ne risque pas trop de sentir la différence une fois le casque placé sur la tête. Par contre il y a bien une petite différence de confort. Les transducteurs viennent d’avantage serrer les tempes. Les branches un chouille plus épaisses et plus droites sont moins agréables derrière les oreilles. 2 choses que je remarque facilement car j’ai l’habitude du modèle le plus cher mais qui, une fois en activité, se font très vite oublier.

Pour ce qui est de l’arceau, il n’est pas au contact de la nuque et ne touchera (légèrement) celle-ci qu’en penchant la tête en arrière.

Gardez à l’esprit que nous avons tous une morphologie différente et que mon ressenti sur le confort peut ne pas être le votre. Aftershokz conçoit ses casques pour qu’ils conviennent à 90% des gens 😉

Maintenant, pour ce qui est du son, eh bien je n’ai pas senti de grosse différence avec l’Aeropex. Je ne suis sûrement pas le mec le plus exigeant sur ce point mais, pour moi, ça reste toujours bon et parfait pour une utilisation sportive.

Passer un appel avec ce casque fonctionne aussi bien qu’avec les autres et je m’en sers souvent ainsi pour bosser.

Ça le fait bien !

Oui ! Ce test est assez court mais, que voulez-vous que je dise de plus ? Si vous me connaissez, vous savez tout le bien que je pense de ces casques à conduction osseuse qui présente, pour moi, la meilleure solution d’écoute musicale pour le sport. Je ne reviens donc pas là dessus.

Concernant le Openmove, je trouve qu’il est réussi et qu’il vient bien remplir son rôle d’entrée de gamme tout en étant qualitatif. Il remplace avantageusement le Titanium avec plus de confort, une construction plus qualitative et un meilleur son. 

Vous n’avez jamais eu de casque Aftershokz et voulez passer le pas sans payer plein pot ? Alors à 89,85€ ce Openmove est parfait ! 

Envie du top niveau confort, d’un peu plus d’autonomie et de résistance à l’eau ? En gros vous souhaitez un casque pour courir plus longtemps et parfois sous un très long déluge ? Alors direction l’Aeropex.

Honnêtement, si c’est pour des sorties de 5, 10, 15, 20km voir même plus, ce Openmove devrait pleinement vous satisfaire.

Je n’ai pas parlé du Air qui se situe entre les 2, un peu plus confortable, avec une autonomie similaire mais une technologie de son un peu plus ancienne (mais qui reste tout à fait valable) car je n’ai pas retrouvé le mien dans mes cartons. Il reste une bonne option également, surtout si vous le trouvez en promo.

Où acheter le Aftershokz Openmove ?

Le Openmove est dispo en 4 coloris et vous pourrez le trouver sur :

À propos de l'auteur

Julien

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

On en cause ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Boutique en Ligne

-15% code IRUN15

Bons plans

Pin It on Pinterest

Partager

Partagez cet article

Ce serait vilain de tout garder pour vous !