Sélectionner une page

La Ruée des Fadas Montalet le Bois 2016

La Ruée des Fadas Montalet le Bois 2016

La Ruée des Fadas, la course venue du Sud, a posé ses obstacles à Montalet le Bois au sein du Domaine de Forest Hill. C’était le dimanche 19 Juin et pour découvrir ce parcours nous étions 4.

Sous le soleil

C’est avec un temps magnifique que nous prenons la courte route nous menant sur les lieux de l’événement. Oui courte car ce n’était vraiment pas loin de chez nous et déjà ça c’est cool. Dans la voiture, Yves et moi bien sûr mais aussi Thomas qui avait gagné son dossard à notre concours et Cédric.

ruée des fadas montalet c'est bien d'être bien cbdb

Ce sont de petites routes qui permettent d’accéder au Domaine de Forest Hill et premier bon point des signaleurs sont placés en amont et à différents endroits pour indiquer le chemin à prendre.

Au petit matin l’ambiance est déjà festive sur le village de la course. C’est coloré, les stands sont bien indiqués et une grande affiche donne les « 10 commandements du Fadas ». Seul point négatif à ce stade, les toilettes, seulement 6 cabines d’installées, nous partons en vague 2, il y a déjà la queue et pénurie de PQ.

ruée des fadas montalet c'est bien d'être bien cbdb ruée des fadas montalet c'est bien d'être bien cbdb

Vous vous souvenez de l’émission Interville ? De son Mur des champions ? Vous savez le truc qu’il fallait grimper à l’aide d’une perche à faire passer de cran en cran à la force des bras ? Eh bien ce bordel était installé avant l’accès à la zone d’échauffement histoire de commencer à se fatiguer un peu. On a essayé, certains ont chu, je suis arrivé en haut mais en fait c’est pas si facile.

Entrée en scène

Notre départ est prévu à 10h20 et c’est vers 9h40 que nous sommes appelés pour l’échauffement. Ça attaque par pleins de mouvements dans tous les sens dictés par une coach survoltée… mais ça traîne… c’est long… ultra long… beaucoup cessent même de bouger…

Cet échauffement à dû durer une bonne vingtaine de minutes, la moitié aurait largement suffit. On nous dirige enfin vers la zone de départ dont l’accès se fait en passant un bon fossé à l’aide d’un filet. C’est original ça, un premier obstacle avant de démarrer.

ruée des fadas montalet c'est bien d'être bien cbdb ruée des fadas montalet c'est bien d'être bien cbdb

Dans cette seconde zone, l’ambiance est aussi à la fête avec une fanfare et Paco, un speaker chaud bouillant et là, mauvaise surprise, l’heure est affichée en gros, il est 10h04… encore 20 minutes d’attente.

Bon au moins ça aura été 20 minutes d’éclate avec entre autres chenille géante et bataille de boue… oui nous n’avions jamais été aussi sales avant même de commencer à courir.

Lâchez les fauves

WOUHOUUUU !!! L’heure est enfin arrivée, le départ est donné, nous voilà partis pour 12 kilomètres à l’ombre des arbres. Très rapidement on constate que les chemins sont boueux à souhait et notre Cédric à bien du mal à tenir debout, si j’avais du compter toutes ses chutes je crois que je n’aurais pas eu assez de doigts, ni d’orteils d’ailleurs.

ruée des fadas montalet c'est bien d'être bien cbdb

Les premiers obstacles constitués de paille sont vite rencontrés. Sur l’un d’eux on tente un nouveau concept : Le péage à bisous dont vous aurez je pense compris le principe. Eh bien ça fonctionne pas trop mal !

D’autres obstacles plus conséquents font leur apparition mais sans jamais être insurmontables. Cette Ruée des Fadas est plus orientée fun que difficulté et ça se ressent dans la bonne humeur qui règne sur ce parcours installé dans un cadre vraiment chouette, surtout avec ce beau temps.

ruée des fadas montalet c'est bien d'être bien cbdb ruée des fadas montalet c'est bien d'être bien cbdb

On croise 2 ravitaillements, ils ne sont pas super fournis mais il y a de quoi boire et grignoter un petit truc rapidement. Par contre pas de chocolat et ça c’est mal !

De bons bain de boue nous attendent et c’est encore Cédric qui est en galère, le pauvre s’enlise et tout le monde lui passe dessus pour finir de l’enfoncer. Bref il y a de quoi bien se salir mais un obstacle avec de l’eau en fin de parcours permet d’arriver à peu près propre.

Passés la ligne d’arrivée nous récupérons de suite le T-shirt Finisher, orange pour les hommes et turquoise pour les femmes. Dommage c’est un modèle standard pour toutes les éditions de la course, ne sont pas indiqués le lieu et l’année.

ruée des fadas montalet c'est bien d'être bien cbdb ruée des fadas montalet c'est bien d'être bien cbdb

C’est ensuite un gros ravito qui se dresse devant nous, là il y a de quoi bien manger et surtout boire avec une bonne bière. Cette Cuvée des Fadas nous vient elle aussi de l’Hérault et est brassée spécialement pour la Ruée. Un petit jus de houblon bien sympa dont vous en apprendrez un peu plus sur le site de La Gorge Fraîche.

L’after

Après avoir trinqué il est temps de se décrasser. Pour ça des douches sont installées. Il y a un peu de queue mais c’est toujours la fête et le speaker incite les gens à danser en attendant leur tour.

ruée des fadas montalet c'est bien d'être bien cbdb ruée des fadas montalet c'est bien d'être bien cbdb

Là c’est le drame, de l’eau chaude, oui les amis de l’eau chaude !!! C’est une course à obstacle, normalement on se lave à l’eau froide quoi. Non bah en fait c’est un nouveau point positif, c’est vraiment appréciable et visiblement c’est de série sur les différentes dates.

L’ambiance de cette après course est festive et ça ne pousse pas vers la sortie, au contraire.

C’est bien d’être Fadas

Il ressort de tout ça que nous avons passé un excellent moment sur cette Ruée des Fadas. Cédric pour qui c’était une première dans le monde de la course à obstacles n’avait qu’une chose à dire en repartant : « C’est quand la prochaine ? ». Bon après il s’est endormi sur la banquette arrière…

C’est donc une course qu’on choisira plus pour son ambiance et pour s’éclater entre potes que pour la difficulté de ses obstacles. Ces derniers sont néanmoins de qualité et surtout ne sont pas trop répétitifs.

En tous cas d’un point de vue organisation c’est vraiment bon. Resterait juste à réduire la durée d’attente avant le départ, à marquer les T-shirts avec l’édition de la course et surtout à ne pas changer de bière.

Et puis si vous n’êtes pas en région Parisienne, La Ruée des Fadas c’est plusieurs dates un peu partout en France dont une les pieds dans la neige au mois de Décembre. Pour Montalet en 2017, rendez vous le 2 Juillet !

Revivez la course en vidéo


[adrotate banner= »9″]

À propos de l'auteur

Julien

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

2 Commentaires

  1. stephanie

    Premiere aussi pour nous et tout a fait d accord avec toi!!!on y retournera on s’est bien marré obstacles franchissables et variés…et super ambiance

    Réponse
    • Julien

      On s’y croise la prochaine fois peut être 😉

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Boutique en Ligne

Bons Plans

Un peu de lecture ?

ut Aenean suscipit ipsum efficitur. sem, elementum sit libero ipsum porta. nec

Pin It on Pinterest

Partager

Partage cet article

Ce serait vilain de tout garder pour toi !