Sélectionner une page

CROSSCALL X-VIBES : un gros défaut ! (pour moi)

CROSSCALL X-VIBES : un gros défaut ! (pour moi)

La conduction osseuse, je n’ai pour le moment pas trouvé mieux pour écouter de la musique en courant ! Et ce, depuis 6 ans que j’utilise les casques audio d’une autre marque dont les produits ressemblent beaucoup à ce Crosscall X-Vibes ! Je suis sûr que vous voyez laquelle mais, connaissez-vous Crosscall ?

Crosscall est une marque française qui, depuis plusieurs années, est connue principalement pour ses téléphones renforcés. J’avais notamment testé le modèle Action X-3.

À l’image de ses téléphones, la marque veut proposer, avec le X-Vibes, un casque à conduction osseuse performant et résistant. Voici mon avis sur ce nouvel accessoire.

Le Crosscall X-Vibes en bref

  • Casque à conduction osseuse
  • Double microphone à réduction de bruit
  • Bluetooth
  • Poids : 34g
  • IP67 : Étanche à la poussière / Protégé contre les effets d’une immersion temporaire (jusqu’à 1m pendant 30min)
  • Température d’utilisation : -20 à 50°C
  • Temps de recharge : 1,5h
  • Autonomie en veille : 10 jours
  • Autonomie : jusqu’à 14h

Prise en main

Crosscall livre son X-Vibes dans une boite carton très simple qui contient :

  • Le casque dans son étui de rangement semi-rigide.
  • Un câble pour la recharge.
  • Une paire de bouchons d’oreilles.
  • Le mode d’emploi.

Bref ! Il y a le strict nécessaire et c’est bien suffisant !

Avant d’attaquer sur le casque, un petit mot sur l’étui. Celui-ci est très pratique mais, dommage, le petit filet à l’intérieur pour ranger les accessoires est trop bas ou trop lâche. En gros, une fois le tout fermé, les accessoires peuvent en sortir et se balader. Rien de trop méchant mais bon, tout est dans le détail 😉

Concernant le X-Vibes, celui-ci ressemble clairement aux casques de la marque Shokz (anciennement Aftershokz). Forme similaire, arceau en titane également… À se demander si le nouveau venu n’a pas été développé conjointement avec la marque leader du marché, voir même fabriqué chez eux.

On notera tout de même des formes plus brutes au niveau des transducteurs. Ça donne un aspect plus massif, plus robuste, plus “à tout épreuve”, qui colle bien à la marque Crosscall. On remarque aussi une excroissance côté droit, il s’agit du micro. L’idée est qu’il soit mieux positionné pour un bon son. Après on aime ou on aime pas le style que ça donne au tout.

Aussi, je dirais que ce design lui donne un aspect moins “sport” et plus “pro”. Crosscall semble d’ailleurs le positionner majoritairement sur ce segment.

On trouve 3 boutons :

  • Le principal/multifonction sur le transducteur gauche.
  • Les boutons de volume sous le bloc droit.

À droite, à côté des boutons de volume nous avons le connecteur de charge sous son cache assurant l’étanchéité. Très bonne chose : c’est un USB-C ! Pas besoin d’un câble propriétaire ou quoi, ça fait plaisir 🙂

Dernier élément : un voyant situé entre le connecteur de charge et les boutons de volume.

L’arceau et les contours d’oreilles souples et résistants permettent de déformer le casque un peu dans tous les sens sans craindre de l’abimer (bien sûr, si on veut réussir à le casser, on y arrivera certainement…). C’est léger, petit mais bien costaud !

Démarrage

L’allumage du casque se fait via un appui long sur le bouton Volume+. La même manip permettra ensuite d’éteindre l’appareil. Là, c’est tout comme chez Shokz mais, ensuite, nous verrons qu’il y a quelques différences et, selon moi, pas dans le bon sens.

Je passe sur les détails du couplage et compagnie, la marque fournit une notice si vous ne savez pas comment faire alors autant que ça serve 🙂

Une voix indique l’allumage, le couplage… Elle ressemble étrangement à celle que j’entends dans mes casques Shokz et elle est en anglais. Cela ne me gêne pas, surtout pour le peu de mots prononcés. Mais je sais que certaines personnes vont râler parce que c’est un produit d’une marque française alors ça devrait être en français…

Quoi qu’il en soit, la mise en service est rapide et facile. Ne reste plus qu’à l’utiliser !

Sur le terrain

Le X-Vibes se place facilement sur les oreilles, tient bien en place et est confortable. Enfin, moi qui suis habitué à ce type de casque, je ne suis pas dépaysé. Juste que l’arceau, un peu plus court que ce dont j’ai l’habitude, vient plus vite en contact de la nuque si je penche la tête en arrière. Ça peut être gênant car cela peut faire bouger le casque. Tout est une question de morphologie pour ce point.

C’est au niveau de l’utilisation que ça diffère un peu. Comme dit plus haut, il y a du changement pour les boutons. Le gros bouton multifonction permet toujours de faire play/pause pour la musique, de décrocher/raccrocher… mais ne permet pas de passer d’une chanson à l’autre.

Ce rôle a été attribué à un appui long sur les boutons de volume et, honnêtement, c’est foireux. Oui je le dis direct et de manière brute mais, à quel moment c’est pratique de devoir maintenir ces boutons quelques secondes pour effectuer une action qui doit être immédiate ? En plus, ils sont trop petits et parfois difficile à trouver. Ah ! Et j’oubliais, ils sont un peu raides et ça réduit encore leur praticité.

Je vous laisse imaginer la galère que c’est d’effectuer ces actions en courant… Combien de fois je me suis retrouvé avec le casque qui dégageait de sur l’oreille en cherchant le bouton ou en le maintenant. En fait, même ajuster le volume est chiant…

Ok, laissons de côté les aspects musique et sportif pour passer en mode “pro”. Eh bien ces petits boutons servent, par exemple, à couper le micro durant un appel. Encore une fois, taille et rigidité ne rendent pas cela aisé. Je n’ai d’ailleurs pas essayé ces manips avec des gants…

Désolé Crosscall mais, sur ce coup, la copie est vraiment à revoir. Voilà le gros défaut de cet appareil.

Passé ce défaut, eh bien ça fait le taf ! Le X-Vibes est stable pendant la course et le son est ok. Peut-être un peu plus “métallique” que chez Shokz. Sans doute avec un manque de ci ou de ça comme tous les casques à conduction osseuse. Mais ça reste bon et, en ce qui me concerne, bon pour une utilisation sportive ou boulot. Si on veut vraiment profiter de la pureté de chaque sonorité, des casques existent pour ça 😉

Aussi comme tous les écouteurs du genre, dans un environnement calme, la musique pourra être entendue par une tierce personne proche de vous. Ces fuites sonores restent faibles et pas forcement perceptibles en extérieur, dans les transports…

Pour finir, je n’ai pas spécialement ressenti de vibrations à l’écoute, sauf en poussant le son presque à fond.

Vous m’entendez ?

J’ai bien sûr testé ce X-Vibes pour passer des appels… Plusieurs fois même… Mais jamais plus de quelques secondes. Pourquoi ? Eh bien parce que mon interlocuteur n’a pas été en capacité de m’entendre.

Du coup j’ai mis le casque sur la tête de quelqu’un et pris son téléphone pour m’en rendre compte. En effet, on entend rien. Ou alors on a l’impression que la personne est à 20 mètres du micro et au fond d’un trou.

Ici je pense plus à un défaut de mon exemplaire qu’autre chose. Peut-être même est-ce un exemplaire de pré-série ? Autrement il y aurait sans doute des tonnes de retours négatifs à ce sujet sur le net. Surtout, la marque n’aurait jamais commercialisé le produit en l’état.

Si vous lisez ce test et que vous avez le X-Vibes, je vous invite à poser votre avis sur ce point en commentaire 😉

EDIT : J’ai reçu un exemplaire final du X-Vibes qui fonctionne parfaitement pour les appels ! J’avais donc bien un exemplaire de pré-série. Pas de souci à déclarer si ce n’est quelques petites vibrations si le son est un peu fort 😉

Une autonomie dans le flou

Bon, là j’avoue avoir mal fait mon taf ! Je n’ai pas pris le temps de noter la durée de chacune de mes sorties running pour voir combien de temps a tenu la batterie avant qu’il faille la recharger. Et il y a une raison pour laquelle j’aurais dû me pencher un peu plus dessus : une imprécision dans les données fournies par la marque.

Si on regarde la fiche produit sur le site officiel, on trouve ceci au moment où j’écris ces lignes :

Cependant, dans la notice, on peut lire : “8h avec le volume à 100%, 10h avec le volume à 75%”. Ok, donc pour 14h ce serait peut-être avec le volume à 50% ?

Mais on remarque autre chose : la batterie fait 200mAh et sur le site on lit “avec une charge de 500mAh”. Y’a un truc qui colle pas non ? Alors soit Crosscall n’est pas sérieux sur la relecture de ses fiches et notices, soit ne sait pas ce qu’il en est réellement de l’autonomie de son appareil… soit un peu des deux… soit, encore une fois, j’ai un exemplaire de pré-série avec une notice pas à jour.

Bref ! Ce dont je suis sûr, même sans avoir fait un test précis, c’est que l’autonomie est conséquente et que j’ai au moins atteint les 6-8h avant de recharger… sans pour autant avoir eu le signal de batterie faible et donc besoin de le faire.

En résumé

Avec le X-Vibes, Crosscall propose une nouvelle option dans le paysage des casques à conduction osseuse. Une option au design qui plaira à certains et moins à d’autres. Perso j’aime bien sans être un grand fan du micro qui descend côté droit. Résistant, avec une belle autonomie et un son de bonne qualité mais avec une ergonomie à revoir. Et, gardons en tête un gros avantage : la recharge via port USB-C.

Reste à voir ce que ça donne en communication puisque mon exemplaire semble merder côté micro.

Face à la concurrence, le choix se fera surtout sur l’autonomie, le design et ce fameux port USB-C (oui, moi les connecteurs propriétaires ça m’emmerde). Pour le prix, on reste sur une même fourchette 😉

Prix et dispo du CROSSCALL X-VIBES

Ce X-Vibes de Crosscall vous tente ? Vous pourrez le trouver au prix public conseillé de 149,99€ et souvent réduit chez :

Ces liens sont affiliés. En les utilisant vous soutenez mon travail 😉

À propos de l'auteur

Julien

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

-15% sur les nouveauté : Code IRUN15







-5% sur les aventure : CHILOJR5

Pin It on Pinterest

Partager