Sélectionner une page

Quel casque Aftershokz choisir ?

Quel casque Aftershokz choisir ?

Aftershokz ! En voilà une marque qui fait parler d’elle en ce moment dans le petit monde du sport. Et pour cause, leurs casques à conduction osseuse offrent des avantages non négligeables pour qui veut pratiquer son activité préférée en musique.

Cela fait un bon moment que j’utilise ces casques Aftershokz et suis totalement convaincu de leur intérêt. Et, comme on me voit souvent avec, aussi bien dans mes vidéos Youtube que sur mon compte Instagram, je reçois de nombreuses questions à leur sujet. Notamment pour connaître les différences entre les modèles et pour savoir dans lequel dépenser son argent.

Voyons tout ça dans ce comparatif Aftershokz !

Aftershokz c’est qui ?

Si tu lis cet article, tu dois déjà en savoir un minimum sur Aftershokz. Mais, peut être es-tu tombé sur cette page par hasard ? Quoi qu’il en soit, voici un rapide récap au sujet de la marque.

Commençons par dire de suite d’où vient Aftershokz car c’est une question qui revient souvent. Eh bien c’est Chinois avec une origine Américaine.

Dans le « Made In China » il n’y a pas que du mauvais hein ! Après tout, comme beaucoup d’usines de ce pays produisent une grande partie des trucs électroniques dont nous disposons, ils savent faire. Je dis ça car souvent quand je donnais cette infos sur des stands (oui j’ai vendu des casques Aftershokz lors d’événements et j’ai même été CM France pendant un temps), je sentais qu’il y avait de suite de gros à priori point de vue qualité.

Derrière Aftershokz, il y a la maison mère, Voxtech. Une boite spécialisée dans les systèmes de communication et qui fournit les armées, forces de police, pompiers… de nombreux pays.

La Technologie de Conduction osseuse

La spécialité d’Aftershokz, son truc différenciant de la concurrence, c’est l’emploi de la conduction osseuse dans ses casques audio. Ils n’ont pas inventé cette technologie mais l’ont beaucoup développé et déposé énormément de brevets internationaux pour les innovations apportées.

Pour essayer de simplifier la chose, les sons que l’on entend entrent dans l’oreille, traversent le conduit auditif, font vibrer le tympan et cette vibration est transmise à la cochlée, l’oreille interne quoi. C’est la dernière étape avant le nerf auditif et donc l’envoi du son au cerveau.

Avec la conduction osseuse on zappe tout sauf cette dernière étape. Comment ? Eh bien, à la place d’avoir des écouteurs dans les oreilles, nous avons des transducteurs sur les tempes. Ceux-ci émettent des vibrations qui sont transmises à l’oreille interne par les os des joues.

Un exemple tout simple pour illustrer ça : manger des chips ou autre truc ultra craquant. On l’a déjà tous fait et, quand on le fait, on entend les craquements de manière assez forte et claire alors que les chips sont dans la bouche.

Vu à la TV

Je disais un peu plus haut que j’ai bossé directement et indirectement pour Aftershokz. Je tiens à préciser que cela n’affecte pas mon objectivité vis à vis de leurs produits. À l’heure actuelle je ne suis d’ailleurs plus dans l’affaire professionnellement parlant.

Et tiens, la dernière fois que je me suis occupé d’un stand Aftershokz, c’était lors du Salon du Running du Marathon de Paris 2019. J’ai alors eu l’occasion d’en parler sur France 2.

Tout ça pour te dire que, les casques Aftershokz, je connais bien et je sais de quoi je parle 😉

Les avantages des casques Aftershokz

L’utilisation d’un casque à conduction osseuse présente plusieurs avantages dont le premier est d’avoir les oreilles totalement libres. Ne rien avoir dans les oreilles offre déjà un certain confort et permet surtout d’avoir, à la fois sa musique, et les bruits extérieurs.

Pour détailler ça un peu plus sous forme de liste :

  • Confort : Rien dans le conduit auditif. Pas de risques de chute des écouteurs durant une activité sportive ou autre, notamment à cause de la transpiration. Pas l’effet ventouse pas cool quand une goutte de sueur passe derrière l’écouteur dans l’oreille (tu sais de quoi je parle 😆 ).
  • Sécurité : Pouvoir entendre son environnement est un plus indéniable en terme de sécurité. Ainsi on reste conscient de ce qui nous entoure, on entend les voitures et autres engins à moteur, les vélos… mais aussi les petits oiseaux, ses contacts au sol, son souffle… Oui ça c’est moins important pour la sécurité mais c’est agréable.
  • Convivialité : Entendre ce qui se passe à côté de soi permet aussi d’entendre ses amis. Courir en groupe, avec chacun sa musique, empêche généralement de discuter. Là on peut tout cumuler 🙂
  • Santé : Déjà, ne pas utiliser le tympan permet de le préserver. Attention ! Ça ne veut pas dire qu’écouter sa musique à fond avec un casque Aftershokz ne risque pas d’abîmer l’oreille non plus. C’est comme tout hein ! Mais ça limite les risques.
    Autrement, ce système permet aux personnes atteintes de certaines formes de surdité de pouvoir tout de même entendre. En gros, si le tympan n’est pas atteint, ça doit marcher. Aussi, pour celles et ceux qui seraient embêtés par certaines maladies de l’oreille ou par un conduit auditif trop étroit, il sera possible d’écouter de la musique.

Les différents modèles de casques Aftershokz

Cette petite introduction étant terminée, nous pouvons entrer dans le vif du sujet. Des modèles de casques Aftershokz il y en a déjà eu quelques-uns depuis 2011, à commencer par des filaires. Ici je n’ai répertorié que les modèles en vente en ce mois de décembre 2019. Ils sont au nombre de 4 et l’un d’eux sortira, je pense, prochainement du catalogue. Cet article pourra donc être amené à évoluer avec le temps 😉

Les prix indiqués sont les prix publics conseillés et on arrive parfois à trouver des promos.

Je ne te donne pas les différents coloris pour chacun, tu les auras sur les fiches produits indiquées.

Titanium

Sorti en 2016, le Titanium, enfin anciennement Trekz Titanium, doit être le second casque Bluetooth de la marque. C’est le premier Aftershokz que j’ai utilisé et tu pourras trouver mon test sur le blog.

Son arceau est en titane, flexible et résistant. Les contours d’oreilles sont en polycarbonate et, même si c’est solide, les casses que j’ai vu sur ce modèle étaient à ce niveau. Faut dire que c’est pas fait pour s’asseoir dessus 😛

Des 4 casques présents ici, c’est le seul à se décliner en 2 tailles : normale et mini. La seconde est arrivée une bonne année après la sortie de ce Titanium. En fonction des morphologies, l’arceau de ce dernier avait tendance à reposer sur la nuque, voir à être carrément trop grand, pour les femmes par exemple. Le Mini est donc venu solutionner ce problème. Pour le choix de la taille, tu peux utiliser ce gabarit.

Avec un prix passé sous les 100€, il est une option intéressante pour les petits budgets et celles et ceux qui ne pratiquent pas leur activité de manière ultra intensive. Il faut vite en profiter car je pense qu’il sera bientôt sorti du catalogue.

Le Titanium en bref

  • Autonomie : 6h en lecture continue, jusqu’à 10 jours en veille
  • Temps de recharge : 1h30
  • IP55 : Protégé contre les poussières – Protégé contre les jets d’eau
  • Fonction kit mains-libres – 2 micros anti-bruit
  • Bluetooth v4.1
  • Poids : 36g
  • Prix : 79,95€

Acheter le Titanium sur : I-Run | Lepape | Alltricks | Amazon
Acheter le Titanium Mine sur : Alltricks | Amazon

Air

Nouveau design du tour d’oreille, cure d’amaigrissement, du titane pour toute la structure et déjà des améliorations au niveau du son. Arrivé en 2017, le Air aussi a perdu « Trekz » au début de son nom et ce, à la sortie de l’Aeropex. Me demande pas pourquoi mais ils ont voulu tout changer pour que ce soit plus clair 😛

Plus léger et plus confortable, le Air est sans doute le meilleur compromis pour qui ne veut pas investir dans le dernier modèle tout en profitant d’un appareil vraiment abouti pour la pratique sportive.

Malgré une autonomie annoncée de 6 heures, on obtient souvent un peu plus. Il faut savoir que les tests d’autonomie réalisés par Aftershokz sont faits en lecture continue à 60% de la puissance. Je pense qu’on met souvent plutôt à 40 ou 50% et donc on gagne un peu 😉

Pour la recharge on est, comme pour le Titanium d’ailleurs, sur un câble microUSB. L’avantage est que ça se trouve très facilement et qu’il n’y a pas à s’inquiéter d’abîmer ou perdre celui qui est fourni.

Le Air en bref

  • Autonomie : 6h en lecture continue, jusqu’à 20 jours en veille
  • Temps de recharge : 2h
  • IP55 : Protégé contre les poussières – Protégé contre les jets d’eau
  • Fonction kit mains-libres – 2 micros anti-bruit
  • Bluetooth v4.2
  • Poids : 30g
  • Prix : 119,95€

Acheter le Air sur : I-Run | Lepape | Amazon

Aeropex

L’Aeropex c’est la nouveauté 2019 point de vue casque Bluetooth. Là, Aftershokz a clairement fait un bon en avant niveau design et finition. Le confort est encore amélioré par rapport au Air même si je ne trouve pas la différence extrêmement flagrante. Après, le confort dépend aussi de la morphologie de chacun.

Encore quelques grammes de moins mais surtout un meilleur son, moins de vibrations et moins de fuites sonores. À chaque nouveau modèle les basses sont revues, tout ça tout ça. Note tout de même qu’on reste sur un appareil destiné principalement au sport et, bien que je trouve la qualité sonore bonne voir très bonne, les mélomanes et autres puristes ne s’y retrouveront pas. Un peu plus peut être en utilisant les bouchons d’oreilles fournis. Avec les oreilles bouchées on profite à fond du son d’un casque Aftershokz tout en perdant son avantage principal. Utile pour regarder un film par exemple 😉

L’autonomie a aussi été boostée, tout comme la résistance à l’eau. Pour cette dernière, il est indiqué que l’Aeropex résiste à une immersion allant jusqu’à 30 minutes à 1m de profondeur. Cependant la marque dit qu’il n’est pas conçu pour nager. D’une part pour le côté commercial je pense puisqu’ils ont le Xtrainerz pour cet usage. D’autre part car, si tu dois laisser ton téléphone sur le bord de la piscine, les ondes ne passeront pas bien longtemps. Alors, oui, certaines montres peuvent contenir de la musique et règlent ce problème mais, si tu veux faire l’essai, c’est à tes risques et périls et en connaissance de cause 😉

Si le Air convient bien à la plupart des têtes, l’Aeropex a un arceau encore un peu plus court et sera d’avantage adapté à tous et à toutes.

Le seul truc qui m’embête c’est l’arrivée d’un câble de recharge avec connecteur propriétaire. Celui-ci est magnétique et bien foutu mais forcement plus compliqué à retrouver en cas de perte ou de casse. Cependant 2 câbles sont fournis dans la boite et donc ça évite les problèmes 🙂

Edit : Des câbles sont disponibles en pièces détachées.

Si tu veux en voir plus sur l’Aeropex, tu peux jeter un œil à ma vidéo unboxing.

L’Aeropex en bref

  • Autonomie : 8h en lecture continue, jusqu’à 10 jours en veille
  • Temps de recharge : 2h
  • IP67 : Totalement protégé contre les poussières – Protégé contre une immersion temporaire (jusqu’à 1m durant 30 minutes)
  • Fonction kit mains-libres – 2 micros anti-bruit
  • Bluetooth v5.0
  • Poids : 26g
  • Prix : 169,95€

Acheter l’Aeropex sur : I-Run | Lepape | Amazon

Xtrainerz

Seconde nouveauté 2019, le Xtrainerz est le seul modèle non Bluetooth et totalement autonome de la marque. Avec ses 4Go de mémoire intégrée, il agit plutôt comme un casque lecteur MP3. Sa structure est tout en titane. Aussi il est complètement étanche et parfaitement adapté à la natation.

C’est d’ailleurs pour cette discipline qu’Aftershokz le met en avant. Comme tous leurs casques, il est livré avec des bouchons d’oreilles mais qui sont ici adaptés à la nage. L’étui est perforé pour laisser évacuer l’eau quand on range le casque directement à la sortie du bassin.

Cela ne l’empêche pas d’être utilisé pour courir par exemple. L’équaliseur propose d’ailleurs des modes adaptés aux activités terrestres et aquatiques. Je trouve sa qualité sonore bonne mais avec peut être un peu moins de basses que l’Aeropex.

Y charger de la musique se fait comme sur une clé USB et il est possible d’organiser ses morceaux par dossiers. La navigation à travers tout ça se fait ensuite facilement grâce aux boutons présents côté droit.

Ici la recharge se fait aussi avec un câble spécial intégrant un petit boîtier. Là, 1 seul exemplaire est livré donc il faudra y faire attention.

Personnellement je ne l’ai pas testé pour nager mais les personnes que je connais qui l’utilise ainsi en sont ravies. Il parait que le son sous l’eau est juste dingue ! Par contre je l’ai mis à rude épreuve sur La 1418, une course à obstacles durant laquelle il a mangé de la boue, de l’eau et des chocs.

Le Xtrainerz en bref

  • Autonomie : 8h en lecture continue
  • Temps de recharge : moins de 2h
  • Mémoire : 4Go – Environ 1000 titres
  • Formats audios compatibles :  MP3, WMA, AAC, FLAC, WAV
  • IP68 : Totalement protégé contre les poussières – Protégé contre une immersion prolongée
  • Poids : 30g
  • Prix : 159,95€

Acheter le Xtrainerz sur : I-Run | Lepape | Alltricks | Amazon

Comment choisir mon casque Aftershokz ?

Maintenant que tu connais un peu mieux les différents choix de casques Aftershokz possibles, tu ne sais peut être toujours pas vers lequel te tourner. Je vais te donner quelques pistes 😉

Commençons par le plus évident. Si tu veux un casque Aftershokz pour nager et/ou courir sans ton smartphone, le Xtrainerz sera la seule solution.

Autrement, pour les modèles Bluetooth :

  • Je veux ce qui se fait de mieux / Mon budget n’est pas limité : Aeropex
  • Je pratique la course à pied ou le trail de manière intensive : Aeropex ou Air
  • Je veux le meilleur rapport qualité/prix actuel : Air
  • Je pratique occasionnellement / Mon budget est limité : Titanium
  • Je suis une femme ou un homme avec une petite tête : Aeropex ou Titanium Mini

Pour ton choix, il y a aussi une chose à garder en tête : ce qui était bien avant l’est toujours aujourd’hui même si il y a mieux 🙂

Tu aimes courir sous la pluie ? L’Aeropex est bien sûr celui qui offre le plus de résistance mais j’ai utilisé tout les modèles dans ces conditions et ça a toujours été. À noter que j’ai quand même eu un Air en panne après quelques mois. Comme je n’essuyais jamais le casque après utilisation, je pense que c’est la sueur qui a attaqué les joints avec le temps. Tu sais quoi faire du coup 😉

Pour info, même si je ne suis pas expert là dedans, les versions Bluetooth plus récentes apportent plus de stabilité pour la connexion avec le smartphone, moins d’interférences… sous réserve que le smartphone ne soit pas un vieux dinosaure ne pouvant profiter des apports de chaque nouvelle version.

Dernier truc, si tu penses avoir à revendre ton casque Aftershokz plus tard, opter pour un modèle plus récent est une bonne idée.

Avec des lunettes ?

Si tu portes des lunettes, sache cela n’est pas incompatible avec l’utilisation d’un casque Aftershokz. Enfin, du moins pour les branches droites, je n’ai pas pu faire l’essai avec des branches recourbées. J’ai souvent utilisé mes casques avec des lunettes de soleil. Il faut généralement d’abord mettre en place le casque puis les lunettes.

Je te conseille tout de même un modèle à partir du Air pour plus de confort dans cette situation.

Avec un truc sur la tête ?

Il t’arrive de porter un bonnet, un foulard multifonction ou un bandeau sur la tête ? Alors cela est globalement bien compatible avec les casques Aftershokz 🙂

Le Titanium est celui qui se prête le moins bien à l’exercice. Vient ensuite le Air, qui pourra encore gêner un poil. Aeropex et Xtrainerz passent très bien et ne génèrent pas d’inconfort particulier.

Aftershokz, pour tous les sports… ou presque

Pour moi, Aftershokz propose les meilleurs casques audio pour le sport. Enfin, au moins pour les disciplines type endurance comme la course à pied, le trail, le vélo… (j’ai pas dit que c’était bien d’avoir de la musique en vélo mais là, au moins, ça n’isole pas).

Un pratiquant de musculation par exemple n’y trouvera pas forcement son compte. Déjà parce qu’il voudra sûrement être isolé du bruit ambiant de la salle mais aussi parce que l’arceau pourra le gêner quand il sera allongé sur un banc.

Bluetooth + Mémoire intégrée ?

Une autre question qui revient souvent est : Mais pourquoi n’y a-t-il pas un modèle avec Bluetooth + mémoire intégrée ?

Bah déjà, j’ai envie de te dire : Pose la question à Aftershokz ! 😆

Je pense qu’un tel appareil est techniquement possible mais, perso, j’en vois moyennement l’intérêt. Cela augmenterait aussi le prix du tout.

De plus ces 2 types de casques répondent à 2 besoins différents. Commercialement il est sans doute plus intéressant pour Aftershokz de proposer 2 modèles.

Cet hybride arrivera peut être plus tard mais, à l’heure actuelle, tu devras te contenter de ce qui existe 😉

Alors ? T’as choisi ?

Et voilà, nous arrivons au bout de cet espèce de guide d’achat Aftershokz. J’espère qu’il aura répondu à tes interrogations et qu’il t’aura aidé à finalisé ton choix.

Si tu as des questions ou si tu veux partager le résultat de ta réflexion, l’espace commentaires un peu plus bas est fait pour 🙂

Quelque soit l’élu de ton porte-monnaie, tu pourras l’acheter sur : I-Run, Lepape, Alltricks, ou Amazon en fonction du prix le plus intéressant que tu trouveras. Je t’encourage à passer par les liens présents dans cet article qui sont des liens d’affiliation. Pour toi ça ne change rien mais moi, je toucherais une petite commission qui contribuera à la continuité du blog 😉

Le Guide d’Achat Aftershokz en vidéo

À propos de l'auteur

Julien

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

On en cause ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Boutique en Ligne

Soutenir le Blog

Bons plans



À voir et à lire

nec nunc dictum risus ut eleifend id non suscipit porta.

Pin It on Pinterest

Partager

Partage cet article

Ce serait vilain de tout garder pour toi !