Select Page

Marathon de Paris 2019

Marathon de Paris 2019

Le grand rendez-vous annuel de début avril, qui cette année aura été décalé d’une semaine, c’est le Marathon de Paris ! 42.195km dans la capitale, un marathon très convoité, un marathon qui fait rêver et duquel j’aurais pris le départ pour la 4ème fois.

Le Marathon de Paris, une fois de plus

Après une première participation mode mission suicide en 2016 avec un dossard récupéré la veille, j’avais déjà remis ça en 2017 et 2018. Le point commun de ces 3 éditions : la chaleur ! Oui à chaque fois on prenait bien cher. Aussi je trouvais que l’ambiance était de moins en moins sympa au fil des ans.

Bref, courir un marathon n’est pas forcement ce qui me fait le plus kiffer et Paris, c’est bon, je connais. En gros je n’avais pas prévu de remettre le couvert une 4ème fois d’affilée. Enfin ça c’était avant de me retrouver avec une proposition de dossard via Aftershokz, tu sais les casques à conduction osseuse.

J’ai hésité un peu et puis, quitte à monter bosser sur le Salon du Running et avec l’Ultra Marin à préparer de nouveau, voilà une bonne occasion de week-end choc avec sortie longue. Ouais parce que 3 jours en tant qu’exposant à piétiner et à ne presque pas dormir, crois moi, ça te met bien 😆

Avant de courir, ce salon c’était déjà l’occasion de croiser plein de copains et ça fait plaisir. Je n’ai pas toujours eu beaucoup le temps de discuter mais c’était cool. Merci à celles et ceux qui m’ont nourri à base de chocolat, bière, gâteaux, saucisson et pizza 😀

Pas de vidéo

Si tu t’attendais à trouver une vidéo de ce Marathon de Paris en fin d’article, c’est loupé. Cette course je l’ai déjà filmé 3 fois alors je voulais juste courir tranquillement, faire ma sortie et profiter.

Dans un sens c’est dommage car, cette fois, il y avait des choses à montrer et à dire. Je vais te faire un petit récap ici du coup 🙂


Marathon de Paris, à la fraîche

Dimanche 14 avril, 6h, le réveil sonne et met fin à une 4ème très courte nuit d’affilée. Ça pique grave, il faut se mettre debout, les jambes sont archi raides… la promesse d’une bonne journée 🙂

Petit déj à base de muffins Overstim.s bio machin chose préparés à l’arrache avant de dormir et dans lesquels j’ai sûrement mis trop d’eau. Bon, bah c’est du mi-cuit mais ça passe.

Mon collègue et ami Eric est tellement bien réveillé qu’il démontre son talent de maniement de la poche à eau en bloquant la réglette qui sert à la fermer… Allez, on a bien dû perdre 20 minutes avec tout ça 😆

7h15, nous nous dirigeons enfin vers le métro et, dehors, fait pas chaud. On devrait enfin avoir une température correcte pour faire ce Marathon de Paris !

Début de promenade

Rapide passage aux consignes entreprise auxquelles nous avons droit grâce à Aftershokz avec l’occasion d’enfin boire un café ce matin et de retrouver le reste de l’équipe. Le soleil brille toujours, le thermomètre n’est pas plus haut, un petit vent frais souffle, direction le sas !

marathon de paris 2019

Sur les Champs nous voyons les nombreuses devantures encore barricadées suite aux activités des bonhommes jaunes depuis quelques semaines. Honnêtement je m’attendais à pire et à trouver une avenue totalement ravagée.

3h45, c’est le sas pour lequel nous avons opté avec Eric. C’est dans nos cordes mais clairement on ne va pas forcer, surtout en début de course. L’accès au sas se fait toujours en mode bordel mais on y arrive. Une fois dedans, c’est bien, on est tellement serrés qu’on se tient chaud 😆

marathon de paris 2019

On trouve encore quelques têtes connues pour papoter en attendant notre tour d’être lâchés sur les pavés.

Du monde

Après le départ puis tout au long de ces 42.195km, si il y a une chose que j’ai remarqué de suite, c’est que le public est de retour en masse sur le parcours. De 2016 à 2018, malgré qu’il fasse beau et chaud, je trouvais qu’il y avait de moins en moins de spectateurs. Là, même avec le froid, c’était blindé !

marathon de paris 2019

À certains endroits, notamment au 20ème pour le retour dans Paris après le Bois de Vincennes, il y avait tellement de monde qui débordait sur le parcours que ça formait un goulot d’étranglement.

Mais c’était chouette d’avoir tous ces spectateurs, tous ces encouragements. Plusieurs zones étaient en vacances pour ce marathon et ceci explique donc cela.

Déviation

Histoire d’enfin voir un peu autre chose, l’organisation nous proposait cette année de découvrir la Place Vendôme et l’Opéra Garnier en début de parcours. Une modification vraiment très plaisante, qui casse bien la rectitude de la rue de Rivoli et qui vaut le coup.

Ce petit kilomètre de plus en début de course permettait aussi de raccourcir le parcours dans le Bois de Boulogne, #zombieland, et on ne va pas s’en plaindre 😉

À manger

Je ne vais pas dire que les ravitaillements du Marathon de Paris sont enfin hyper sympas mais  il y a déjà un peu de mieux 🙂

Exit les oranges pour éviter d’avoir cette infâme mélasse au sol. Bonjour le pain d’épices et même les Tuc dès le 3ème ravito !


Des chiottes

Si on a toujours pu trouver quelques WC sur le parcours, là il y en avait énormément et régulièrement ! En plus il n’y avait pas l’air d’avoir trop la queue donc je présume que la plupart sont restés à peu près propres. Encore un bon point pour l’orga 2019 !

marathon de paris 2019

De l’animation

J’ai bien l’impression qu’il y avait d’avantage de spots musicaux pour rythmer la course. Moins de temps de morts entre chaque nouvelle dose de motivation, ça fait du bien 😀

Par contre, cette année, rien dans le tunnel sur les Quais de Seine. Bon, ce n’était jamais oufissime alors ne rien mettre là et faire mieux sur le reste n’est pas une mauvaise idée non ?

Notre course

Pour nous, balade sans se mettre dans le rouge. Avec la fatigue accumulée pendant 3 jours, inutile de forcer et risquer de se blesser. On roule tranquille et on voit.

Les kilomètres défilent bien. Un coup il fait chaud, un coup il fait froid. Les variations de températures sont assez conséquentes.

marathon de paris 2019

À cette vitesse et sans caméra à gérer j’ai le temps d’apprécier le parcours, de voir des choses que je n’avais pas remarqué lors de mes 3 précédentes participations.

On aura pas mal discuté, vu des potes, eu quelques coups de mou, ingurgité beaucoup de pain d’épices et de miel avant de taper un bon gros sprint sur les 500 derniers mètres pour achever le tour en 4:09:20. Sûr qu’on aurait pu finir plus vite en se tapant dedans mais là, on se sera juste bien dégourdi les jambes sans rien se casser. Une vraie récup active du salon qui nous laisse déjà en état de repartir 😆

À l’arrivée

La ligne franchie, il est temps d’obtenir la fameuse médaille. Mais d’abord, nous avons droit à l’ignoble t-shirt rouge et vert de l’année accompagné de son poncho que j’aurais utilisé pour la première fois 🙂

La breloque, énormément critiquée sur internet quand elle a été dévoilée, n’est certes pas bien terrible mais n’est pas si laide. Clairement ils ne sont pas foulés mais un peu de simplicité ne fait pas de mal. Si celle du Semi de Paris était un décapsuleur, celle-ci est un sous-bock 😆

marathon de paris 2019

De toute façon elle finira au placard avec ses copines et ce n’est pas pour ça qu’on court hein 😉

J’ai aimé ce Marathon de Paris

L’envie n’était pas là à 100% mais au final j’ai apprécié cette course ! Entre la fraîcheur tant attendue et les petits ajustements fait par A.S.O. cette édition 2019 du Marathon de Paris fut très agréable. Limite j’aurais envie de remettre ça !

Cette température moins élevée fait aussi que j’ai constaté bien moins de casse et n’ai vu qu’un groupement d’ambulances dans le Bois de Boulogne. Bon, là ils avaient tendu le rideau alors ça ne sentait pas bon mais j’espère que tout va bien pour la personne dont les secours s’occupaient.

Bref, pour résumer, j’ai passé un bon moment 🙂

Peut être y étais-tu aussi ? T’as kiffé ? T’as douillé ?


#VRACPACK | Mon matos pour le Marathon de Paris

À propos de l'auteur

Julien

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

4 Commentaires

  1. rorekarma

    Résumé bien sympa, qui donne clairement envie de s’inscrire!! (sauf pour le sous bock^^) Merci!!

    Réponse
    • Julien

      Bah tu vois, perso j’aurais pas eu envie de m’y inscrire, peut être par lassitude mais là c’était la bonne surprise 🙂
      C’est à faire sans doute au moins une fois !

      Réponse
  2. Ralph

    J’ai kiffé ce marathon. J’adore ton article, il montre bien ce que j’ai apprécié, l’ambiance, les orchestres, la foule, certains passages. J’ai eu par moment des frissons ! Et presque on aurait pu finir ensemble puisque j’ai mis 4h10 en m’éclatant et en filmant.

    Réponse
    • Julien

      Hey ! Merci pour ton commentaire 🙂
      Du coup tu as déjà sorti une vidéo ?

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Boutique en Ligne

Bons Plans

Un peu de lecture ?

Praesent suscipit libero. sed ipsum libero

Pin It on Pinterest

Partager

Partage cet article

Ce serait vilain de tout garder pour toi !