Sélectionner une page

Test du Gilet D’Hydratation Freexion Free Race

Test du Gilet D’Hydratation Freexion Free Race

Freexion est une marque qui nous vient tout droit de La Réunion et dont j’avais pu apercevoir le gilet Free Race sur les réseaux. Un gilet d’hydratation qui ne ressemble pas à ce que j’avais déjà pu voir et qui, forcement, a attiré ma curiosité. Alors, quand j’ai pu rencontrer la marque sur La Saintélyon, je m’en suis rapproché pour essayer ça 🙂

Le Gilet Freexion Free Race

Indiqué comme étant fabriqué à la manière d’un vêtement de haute couture et sortant d’ailleurs d’usines en produisant, le Free Race est livré dans une belle boite. Boite que j’ai laissé sur place car ça rentrait pas dans mon sac à dos 😆

test gilet hydratation trail running freexion free race

Destiné au transport de son hydratation et de ses affaires durant des activités type trail, il offre une capacité de chargement de 10L avec :

  • 2 emplacements pour flasques souples ou bidons avec élastiques de maintien.
  • 2 poches extensibles avec petite poche interne sur l’avant.
  • 1 grande poche extensible en haut du dos.
  • 2 poches zippées et extensibles en bas du dos.

test gilet hydratation trail running freexion free race

En le prenant en main, on remarque déjà que ce n’est pas le truc le plus léger du monde. J’ai pesé mon exemplaire (XXL) à 352g, soit un peu plus de 100g supplémentaires face à un Oxsitis Pulse 12.X par exemple. Mais là, j’ai envie de dire que la course à la légèreté n’est pas toujours une bonne chose, surtout quand elle est au détriment de la solidité.

test gilet hydratation trail running freexion free race

Ici, question solidité, ça à l’air d’être pas mal ! Enfin, tant qu’on ne va pas l’accrocher dans des ronces ou autres branches un peu méchantes je pense. L’ensemble est en tissu du genre extensible est respirant. Clairement il y a plusieurs couches et ça fait quand même quelque chose d’assez épais, surtout au dos.

test gilet hydratation trail running freexion free race

Aussi, la matière est fraîche sous les doigts et le tout est assemblé de manière ultra propre et qualitative je trouve. Ils avaient dit haute couture non ?

Sur l’avant, on distingue une partie haute et une partie basse. Chacune est fermée par un gros zip. Le jour laissé entre les 2 permet d’optimiser la ventilation. La partie haute est dite « armurée » et, en gros, on sent qu’il y a une épaisseur de plus. Cela doit offrir du maintien.

test gilet hydratation trail running freexion free race

En bas, une grosse bande élastique apporte une finition robuste et un bon ajustement à la taille. Toujours en bas, au dos, le système porte-bâton composé de 2 élastiques avec serre-cordons.

test gilet hydratation trail running freexion free race

Les élastiques aux épaules et aux flancs permettent d’ajuster le gilet à la morphologie de chacun. Aux épaules, de petites boucles permettent de coincer l’excédent. Dommage, ce n’est pas le cas à la taille.

Et, pour finir, on trouve 4 éléments réfléchissants sur ce gilet.

test gilet hydratation trail running freexion free race

Pour le style, on aime ou on aime pas, ça fait un peu gilet pare-balles 😆 En tous cas, en noir avec détails en rouge, je trouve ça très sympa !

Freexion Free Race, histoire de taille

Ce gilet Free Race existe en plusieurs tailles, du XS au XXL. Quand je l’ai essayé pour la première fois sur La Saintélyon j’ai donc naturellement commencé par le L. Problème, j’ai eu du mal à fermer la partie haute et surtout m’y suis senti très compressé.

Bref, en discutant un peu avec le gars, il m’explique que le bazar est taillé pour des gens ayant un physique de coureur. Des gens affûtés quoi et pas avec trop de pecs ou d’épaules. Même si j’ai un peu perdu à ce niveau là, je suis encore assez carré et donc à l’opposé du bonhomme type de l’affaire.

Je passe le XL, encore l’impression d’être un peu compressé. J’enfile le XXL et là, c’est de suite mieux… par contre c’est la partie basse qui est trop grande maintenant. Allez, on part là dessus et on verra bien.

Pour l’ajuster, surtout en bas, il a fallu que je serre à fond les cordons. Du coup, je me retrouve avec de longs fils qui pendent et que j’ai dû m’arranger pour coincer.

test gilet hydratation trail running freexion free race

En haut, même si je suis confort, c’est un peu grand aussi. On voit qu’au niveau du col ça remonte pas mal.

Au final, et après essai en course avec le gilet chargé, je pense que XL aurait été plus adapté…


Freexion Free Race, le test terrain

Une fois sur le dos, le Free Race est agréable à porter. Il offre surtout l’avantage que toutes ses poches soient bien accessibles sans avoir à le retirer. C’est vraiment appréciable !

test gilet hydratation trail running freexion free race

Je l’aurais testé sur quelques sorties d’entraînement de 15 à 20km ainsi que sur le RaidNight41 et sur le Trail des Pays de Monts.

Chargement

La poche filet située en haut du dos est idéale pour placer une veste imperméable et l’en sortir ou l’y remettre facilement.

Les 2 poches arrières permettent de loger pas mal de choses. Aussi, ce qu’on y place ne vient pas faire de points désagréables dans le bas du dos 🙂

Par contre, bien que leurs fermetures tombent pas trop mal sous les doigts, les curseurs sont trop petits et parfois difficiles à trouver et à manipuler. Les fermetures en elles même sont aussi un peu petites et j’ai parfois eu peur de les casser en tirant trop fort dessus. Surtout à la remontée où il arrive que ça coince un peu.

test gilet hydratation trail running freexion free race

Dernière chose à ce niveau là, et c’est un conseil valable pour d’autres sacs : l’emploi de sachets zippés pour organiser son chargement et surtout le maintenir au sec 😉

Les poches avant sont bien sûr les plus faciles d’accès et sont parfaites pour loger des trucs à grignoter et son smartphone.

test gilet hydratation trail running freexion free race

Histoire de boire

Pour s’hydrater, on placera soit 2 flasques souples, soit 2 bidons dans les emplacements prévus à cet effet.

Dans le premier cas, j’ai eu des surprises. J’utilise des flasques 500ml de marque Hydrapak. Quand elles sont pleines, pas de souci. Le problème est qu’au fur et à mesure qu’elles se vident et ont tendance à sortir des emplacements puis parfois tomber. C’est super chiant !

Alors oui, il y a les élastiques pour les maintenir mais ces derniers sont trop hauts et totalement inefficaces. Sur les photos de la marque, on voit que ce sont des flasques Kalenji qui sont présentées. Celles-ci semblent plus hautes et les élastiques peuvent donc les maintenir.

test gilet hydratation trail running freexion free race

J’ai ensuite fait le test avec des bidons, également d’une contenance de 500ml. Si au début on peut sentir un peu plus la pression appliquée par ces masses rigides, on l’oublie vite. Surtout, ça ne bouge pas d’un poil et ils restent facile à retirer et remettre.

Il est possible de mettre des bidons de 750ml et donc d’emporter 1,5L de flotte sur l’avant. Sinon, il est aussi possible de charger une flasque supplémentaire à l’arrière 🙂

Je pense que Freexion va vite faire évoluer son modèle mais, pour cette version, il faut trouver les flasques qui vont bien ou opter pour des bidons pour ne pas être emmerdé.

En mouvement

Il est donc très facile de placer tout le nécessaire pour sa sortie dans le gilet mais est-ce bien stable en courant ?

La réponse est : OUI !!!

Bien que le mien soit au final un peu grand, ça reste parfaitement en place ! Pour quelqu’un qui est gaulé comme il faut et qui a la taille bien adaptée, ce sera juste topissime !

test gilet hydratation trail running freexion free race

Reste que l’ensemble peut tenir chaud et empêcher la transpiration de s’évacuer au mieux. Encore, je ne l’ai testé qu’en hiver. C’est surtout en été que le problème risque de se poser mais il est possible de le porter à même la peau. J’ai fait l’essai en statique et on sent que c’est fait pour. Sinon, j’ai vu que Freexion développait une gamme de vêtements qui seront sans doute optimisés pour aller avec.

test gilet hydratation trail running freexion free race

Passage en machine

Le gars m’avait indiqué que le gilet pouvait se laver sans souci en machine et heureusement ! Comment te dire que j’ai bien transpirer dessus 😀

Il aura eu droit à 2 lavages durant cette période de test et en est toujours ressorti nickel 🙂

Usure

J’ai tout de même 2 petits points d’usure à signaler après ces quelques séances.

Tout d’abord, au niveau des élastiques des épaules. Certes j’ai peut être serré un poil excessivement (et encore…) comme j’ai pris un peu grand mais je constate un affaiblissement de ces derniers au niveau de leurs raccords avec le gilet. Ou c’est peut être juste la partie interne qui remonte. Enfin quoi qu’il en soit il y a un truc qui ne va pas. À voir dans le temps si ça résiste.

test gilet hydratation trail running freexion free race

Ensuite, au niveau des emplacements pour flasques, des traces de frottements sont appararues. Je pense qu’elles sont dues à l’utilisation avec bidons. Bref, à surveiller également pour ne pas que ça finisse en trou.

test gilet hydratation trail running freexion free race


Freexion Free Race, la bonne surprise

J’étais intrigué par ce gilet Free Race, j’ai pu l’essayer et je dois dire que c’est une bonne surprise ! Il est encore loin d’être parfait mais il y a déjà de très bonnes bases 🙂

Confort et praticité sont au rendez-vous mais c’est un produit qu’il faut, je pense, essayer avant d’acheter. Pour trouver la taille qui convient quoi.

Sont principalement à améliorer : le verrouillage des flasques et les fermetures des poches arrières. Un truc pratique serait également d’y ajouter un sifflet. Accessoire obligatoire pour de nombreuses courses. Perso j’ai récupéré celui de mon Fitly et l’ai accroché à l’élastique de serrage de l’épaule gauche. Aussi, et même si ça risque de limiter la respirabilité à un endroit, une poche imperméable pour smartphone ou autres trucs sensibles serait un plus.

test gilet hydratation trail running freexion free race

On pourrait aussi penser à une amélioration de la respirabilité d’une manière générale histoire qu’il tienne un peu moins chaud et à installer des renforts pour les zones de frottements comme avec les bidons.

Freexion vient de sortir une version en 2 parties séparées avec la possibilité de choisir indépendamment la taille de l’une et de l’autre. À voir car j’aime bien le concept du gilet quand même ! En gros c’est le truc que tu enfiles au début de ta course et que tu n’as pas besoin d’enlever sauf si tu veux changer de t-shirt.

test gilet hydratation trail running freexion free race

Niveau tarif, ça tourne à 145€ soit pas plus cher que certains sacs de la même contenance mais avec un concept totalement différent. Un concept auquel on adhérera ou non mais qui vient proposer un nouveau choix à tous et à toutes. Le Free Race est d’ailleurs décliné en versions Homme et Femme. Dispo directement chez Freexion 🙂

À propos de l'auteur

Julien

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Boutique en Ligne

Bons Plans

Un peu de lecture ?

elit. ut libero eget dictum leo dapibus

Pin It on Pinterest

Partager

Partage cet article

Ce serait vilain de tout garder pour toi !