Select Page

Je prépare mon premier voyage à vélo version bikepacking

Je prépare mon premier voyage à vélo version bikepacking

Mes vacances approchent enfin et je vais en profiter pour une première grosse virée en mode bikepacking. Je dis « première grosse » car j’avais déjà fait un petit essai sur 2 jours au mois de mai pour voir à quel point ça me ferait mal au cul 😆

Quelques lignes afin de t’expliquer rapidement le projet et passer en revue le matériel pour cette aventure. Et puis comme ça, ça permet d’inaugurer la toute nouvelle section bikepacking du blog 🙂

Bikepacking Trip #1 | Au programme

Si le plan d’origine était de me rendre au Portugal pour assister à un mariage, je n’ai pas eu le temps de m’organiser pour le retour en train et tout et tout… Bref, j’ai pris des billets d’avion et c’est en rentrant que j’irais rouler dans notre beau pays.

Départ le 22 ou 23 août, destination… euh… pas encore bien définie… Tu commences à le sentir que je suis totalement à l’arrache ou pas ? Et c’est pas fini… 😆

préparation premier voyage bikepacking

Je pense partir sur une durée de 7 à 10 jours et j’ai plusieurs options qui se résument à : je fais une boucle ou je fais un tout droit. J’opterais sûrement pour la première en prenant la direction du nord du Lot avant de descendre vers Toulouse puis de rentrer par les Landes. Sinon je dois me trouver un itinéraire qui m’emmène vers un point B duquel je peux facilement rentrer en train. J’avoue que cette seconde option me botterais bien quand même.

Dans les 2 cas, je n’ai pas de matos pour dormir autre que mon sac de couchage donc il va me falloir trouver des hébergements pour la nuit et définir des étapes. Je compte rouler de 130 à 200km par jour. Enfin, je dis ça mais à voir si le bonhomme suit 😆

Si tu as des idées d’itinéraires au départ de La Rochelle ou que tu souhaites me proposer ton canapé pour une nuit, n’hésite pas 😉

Mais au fait, c’est quoi le Bikepacking ?

Je te sors ce mot depuis le début de cet article mais il ne t’est peut être pas familier. Pour faire simple, tu as le backpacking, le voyage avec sac à dos quoi. Bah là, c’est avec ton vélo équipé de sacoches ultra légères qui ne nécessitent pas de porte-bagage pour être fixées et dans lesquelles tu ne places que le minimum vital. Le but est de voyager léger pour couvrir plus de terrain.

 Ça te va comme résumé ou c’est pas assez ?

Si ce n’est pas assez je verrais pour écrire un papier plus complet sur la chose 😉

Bikepacking Trip #1 | Le matos

Bien qu’il y ait une histoire de minimalisme dans tout ça, il faut quand même un peu de matériel… d’ailleurs, comme j’ai tendance à avoir toujours tout un tas de bordel, va falloir se restreindre 😆

Le vélo

Commençons par le truc le plus indispensable de l’histoire : le vélo ! Surtout que depuis le début d’année que je l’ai celui-là, on m’a souvent demandé de le présenter 🙂

Il s’agit donc d’un Plug 3 version 2017 de la marque anglaise Charge. C’est un vélo de type « gravel », en gros ça passe partout, enfin faut peut être pas se lancer avec dans des trucs hyper-techniques de VTT.

préparation premier voyage bikepacking

Cadre alu et fourche carbone, à vide il pèse dans les 11kg et ce n’est clairement pas une machine orientée pour la perf. Avec je peux rouler et m’engager dans des chemins sans avoir peur de l’abîmer et c’est vraiment ce que je voulais.

Pour les connaisseurs ou ceux que ça intéresse, il est équipé d’une transmission Shimano Tiagra, milieu de gamme donc. Côté freinage, ce sont des freins à disques mécaniques. Il en existe aussi des hydrauliques, visiblement plus efficaces, plus progressifs… mais surtout plus chers et plus chiants à entretenir. N’ayant pour le moment que de faibles connaissances en mécanique vélo, il me fallait du simple. Ça freine fort quand même et j’ai juste à retendre le câble ou changer les plaquettes quand besoin.

préparation premier voyage bikepacking

Je n’ai fait que 2 modifications sur cet engin depuis son achat. La première, ce sont les pédales et là, j’ai opté pour le modèle XT PD-T8000 de Shimano. Elles sont semi-automatiques, c’est à dire qu’il y a une face pour y fixer des chaussures avec cales SPD (type VTT) et l’autre classique pour pouvoir utiliser le vélo avec des pompes normales. J’ai choisi celles-ci également parce qu’elles sont équipées de réflecteurs oranges histoire d’être un peu plus visible de nuit.

préparation premier voyage bikepacking

Seconde modif, les pneus. J’ai remplacé ceux d’origine par des Hutchinson Overide en 35mm histoire d’avoir quelque chose d’un peu plus roulant et qui passe bien dans les chemins plutôt « propres » que je compte emprunter.

J’arrive à 3000km de parcourus avec depuis janvier et pour le moment il me satisfait bien 🙂

Les sacoches

Pour transporter quelques affaires j’ai donc équipé ma monture de différentes sacoches. Tout d’abord, et elle y reste fixée en permanence, une sacoche de cadre Ortlieb de 4L. J’y laisse quelques outils, chambres à air de rechange, parfois quelques barres énergétiques et d’autres bricoles. À voir ce qu’elle contiendra exactement lors du voyage. Dommage par contre qu’elle ne s’ouvre que d’un côté, surtout du gauche… En tous cas, elle est légère, étanche et solide 🙂

préparation premier voyage bikepacking

Ensuite, j’ai ajouté sur le dessus du cadre, au niveau de la potence, la petite Top Loader de la marque Topeak. Là c’est moins d’un litre de contenance et en fait, elle me sert simplement à avoir mon appareil photo à portée de main. Je peux y loger les batteries de remplacement avec et genre une barre, voir mon smartphone à plat par dessus mais c’est tout. Matière déperlante et zip étanche mais si vraiment il pleut trop il y a une housse de pluie intégrée. Elle me plaît beaucoup celle là.

préparation premier voyage bikepacking

Pour le plus gros du matos, ce sera placé dans les sacoches de guidon et de selle. Zefal m’a justement envoyé ce qu’il faut en test. À l’avant, la Z Adventure F10 avec un sac étanche de 10L qui vient se fixer par velcro dans le harnais accroché au vélo. Les premiers essais sont très satisfaisants.

préparation premier voyage bikepacking

Sous la selle, la Z Adventure R11 d’une capacité de 11L et également résistante à l’eau. Après un premier test j’ai bien quelques trucs à dire dessus mais elle fait bien le boulot. Je risque par contre de la laisser au placard à cause de sa petite contenance. Si tout n’y rentre pas, je repartirais avec la Ortlieb de 17L que j’avais acheté pour ma balade de 2 jours en mai.

préparation premier voyage bikepacking

Zefal a aussi glissé dans le colis une petite sacoche nommée Z Race S. Fenêtre transparente et ouverture magnétique, la place à l’avant étant déjà prise, je l’ai installé à l’arrière, devant la tige de selle. Dans l’affaire elle n’est pas indispensable mais elle ne gêne pas. Du coup elle permet de caser quelques barres histoire d’avoir un truc à grignoter facilement accessible.

Par contre ces sacoches représentent un sacré investissement. Enfin ça dépend des marques et on aura l’occasion d’en reparler.

L’éclairage

Je ne suis pas sûr de beaucoup rouler de nuit mais je préfère envisager cette possibilité et partir équipé. Aussi, en cas de mauvais temps, mieux vaut être visible.

Comme éclairage principal, à l’avant, je voulais quelque chose de puissant et avec une grosse autonomie histoire de ne pas avoir à recharger tout le temps. Après avoir demandé quelques avis sur internet, je me suis orienté vers la marque béarnaise K-Lamp.

préparation premier voyage bikepacking

Suite à quelques échanges avec le patron pour trouver le modèle le plus adapté, j’ai commandé une EXR1600R. Elle crache jusqu’à 1600 lumens. Pour l’alimenter, j’ai pris une grosse batterie de 6400mah. Commandée le vendredi, reçue le samedi (wouhou pour une fois que Chronopost fait son boulot correctement), j’ai pu l’installer direct pour l’essayer.

La lampe est toute petite et légère. On sent bien la qualité de fabrication. La batterie doit par contre se fixer sur le cadre à l’aide de la sacoche fournie et j’ai réussi à lui trouver une petite place à l’avant. De nuit ça éclaire méchamment bien  ! J’écrirais sûrement un test plus complet là dessus 😉

préparation premier voyage bikepacking

À l’arrière, pour être bien visible, j’ai acheté la 2’Fer XL de Blackburn. En mode clignotant ça peut tenir 12h et un clip me permet de l’accrocher dans les passants de la sacoche de selle. Il est aussi possible de s’en servir d’éclairage avant. Enfin 200 lumens c’est bien pour dépanner ou en ville.

préparation premier voyage bikepacking

Dans le colis K-Lamp, j’ai eu en cadeau un autre petit éclairage arrière. Minuscule et avec 30h d’autonomie, je le fixerais au vélo en plus.

En complément je prendrais ma fidèle frontale Stoots parce que ça peut toujours servir.

Le GPS

Pour enregistrer mes journées à pédaler et me guider, j’ai un Garmin Edge 820 Explore. Une version dépourvue de fonctions d’entraînement poussées et qui indique pas trop mal la route.

préparation premier voyage bikepacking

Il manque parfois un peu de réactivité au niveau du tactile ou du passage d’un écran à l’autre mais globalement c’est un bon appareil.

Ça n’empêche pas que je me trouverais une bonne veille carte ou au moins que je regarderais les routes sur Google Maps parce que je n’aime pas laisser une machine trop décider pour moi 😛

La tenue

Niveau fringues, je partirais avec maillot et cuissard Brubeck. Déjà parce qu’en gros je n’ai que ça mais aussi parce que je suis bien dedans. J’ai quand même un cuissard Btwin en plus que je mettrais sûrement dans la sacoche.

Aux pieds, j’utilise des chaussures Shimano MT500. Pourquoi celles-ci ? Eh bien d’une part parce qu’il y avait ma pointure mais surtout parce qu’elles permettent de marcher correctement. Aussi, elles ne m’ont pas coûté trop cher et, à l’usage, elles sont plutôt confortables.

préparation premier voyage bikepacking

Sur la tête, mon casque Playmobil… euh Rudy Project Strym 😆 Et pour protéger mes yeux, les lunettes Spectre de Cimalp. Verres polarisants pour la journée et transparents en cas de mauvais temps ou pour la nuit. Oui je sais ! Sur la photo ce ne sont pas les bonnes 😛 J’aurais bien pris ce modèle Rudy Project mais je n’ai pas de verres transparents avec.

En complément, j’embarque bien sûr un gilet jaune fluo et je loge aussi une veste de pluie. Ce sera la Norrona Bitihorn Ultra Light Dri 3 au sujet de laquelle je dois un jour penser à écrire mon test.

La bouffe

Pour me nourrir, je devrais recevoir, pendant que je serais au Portugal, un petit colis de chez Lyohilise & Co. Dedans il y aura des repas lyophilisés qui serviront principalement le midi. Sont également prévus quelques petits-déjeuners.

Parce qu’il faudra bien faire chauffer l’eau, je prendrais un petit réchaud MSR PocketRocket 2 ainsi qu’une espèce de grande tasse en inox.

=> Code promo Lyophilise & Co

Alors tu vois, quand je dis que je suis à l’arrache. Je n’ai même pas l’ensemble du matos sous la main 😆 En complément je chargerais un max de barres pour ne pas mourir de faim entre 2 repas.

Les autres trucs

Sur le vélo il faudra boire, beaucoup boire même je pense. Pour le moment je n’ai que 2 bidons de 500ml. Je pense pouvoir en loger un de 750ml sur le porte-bidon avant et ce sera toujours 250ml de gagnés. Je pense peut être prendre une flasque souple dans une des poches du maillot.

J’ai en tête d’accrocher sur la sacoche arrière un de mes sacs de trail. Sûrement le Pulse 12x de Oxsitis. Cela me permettra de caser quelques trucs de plus et surtout de pouvoir garder certaines affaires sur moi si je dois faire des courses par exemple. Pour ça il faut d’ailleurs que je pense à un antivol…

Il faudra évidemment prendre des fringues pour le soir et de quoi se décrasser. J’aimerais bien prendre mes tongs mais vu la taille ça va être dur de les caser 😆

Afin de recharger mes différents appareils, une ou deux batteries externes entre 2 squattages de prise électrique seront utiles.

Et enfin, pour les images, je ne pense pas spécialement faire de vidéo pour ces quelques jours mais plutôt des photos. Pour ça, j’ai donc pris un Lumix GX9 de Panasonic sur lequel j’ai fixé un 20mm f1.7 de la même marque.

Bikepacking Trip #1 | Yapuka

Voilà, je crois avoir fait le tour du matos pour cette grande balade. J’aurais l’occasion plus tard de détailler les choix finaux et le contenu exact des sacoches.

préparation premier voyage bikepacking

Ne reste plus qu’à attendre l’heure du départ en espérant que la météo n’annonce pas une semaine de pluies diluviennes…

D’ici là, si tu as des conseils, des idées de parcours ou, comme je le disais, ton canapé à proposer, laisse un petit mot dans la section commentaire 😉

À propos de l'auteur

Julien

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

adipiscing elit. diam mattis mi, consequat. id ante. Aenean ut nunc luctus
Partager

Partage cet article

Ce serait vilain de tout garder pour toi !