Select Page

Yves défie le Skyrider

Yves défie le Skyrider
Advertisement

5 Août 2015, 2ème étape de nos vacances, on s’arrête quelques jours au Grau-du-Roi. Après s’être encore enfilé une pizza au dîner on passe devant le parc Amigoland où on peut apercevoir le Skyrider, attraction qui consiste à être hissés à 65 mètres de haut avant d’être lâchés dans le vide. 

Merci à vous

skyrider

J’ai donc proposé à Yves de tenter l’expérience qui bien sûr étant atteint de vertige refusa mais on se mis d’accord, si après avoir publié une photo sur la page Facebook celle ci obtenait au moins 50 likes en 24 heures on embarquait.

Il n’aura fallu que quelques heures pour atteindre le quota, même le dépasser, 59 likes sur la photo de la page, 81 au total en comptant les partages. Bref notre destin était scellé (cool).

L’embarquement

Nous voila donc rendu au soir du 6 août. On passe au guichet, pas de queue, à croire que les gens n’osent pas se lancer, on paye chacun les 15 euro demandés et va s’équiper. Là on tombe sur un grand costaud avec un accent Russe qui me dit « toi assis là » et à Yves « toi ici », déjà ça met en confiance…

On enfile donc les harnais puis on attend notre tour en regardant tomber ceux qui passent avant nous.

skyrider

Yves balise de plus en plus mais courageux ne renonce pas quand on nous appelle sur la plateforme.

Un gars toujours avec un accent Russe nous accroche donc au câble et nous donne les consignes. On apprend alors que c’est nous qui décidons quand nous laisser tomber dans le vide et en plus c’est Yves qui aura en charge de tirer sur la poignée.

On prend de la hauteur

L’ascension peut alors commencer. Le treuil nous hisse tranquillement et tandis que nous voyons le sol s’éloigné et que nous pouvons profiter de cette vue aérienne Yves flippe de plus en plus mais de toute manière c’est trop tard pour faire machine arrière et puis après tout, tout ce qui monte redescend.

skyrider

skyrider

Nous voici donc rendu à 65 mètres de haut, prêt à se lâcher dans le vide. On profite une dernière fois de la vue et on décompte 3,2,1.. et sans la moindre hésitation Yves tire sur la poignée…

On a volé

Le câble se décroche et on commence à tomber, d’abord doucement, puis on se sent partir en avant, l’impression que nos pieds nous passent par dessus et là on ne sent plus les harnais, à se demander si on est toujours accrochés à quelque chose.

skyriderEt en une fraction de seconde tout s’accélère, on fonce à toute vitesse vers le sol, une sensation incroyable et puis le câble se tend et nous permet de voler, dans un mouvement de balancier, d’un côté à l’autre du portique. A grande vitesse durant un temps puis on commence à ralentir petit à petit et on lance un tas de conneries qui font bien marrer toutes les personnes restées au sol à nous regarder.

L’atterrissage

Toute bonne chose ayant une fin il a ensuite fallu retrouver la terre ferme. Pour ça on nous tend une perche que Yves doit attraper pour nous arrêter, loupé il a juste réussi à arracher le bras du gars. 2ème essai, le bon et on se pose sur la plateforme.

Une fois déséquipés on sort de là, Yves réalise ce qu’il vient de faire et est content de l’avoir fait malgré son vertige.

Bien sûr tout ça a été filmé et vous on propose de revivre ce moment dans cette vidéo :

À propos de l'auteur

Julien

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

diam ante. Curabitur ut id sem,
Partager

Partage cet article

Ce serait vilain de tout garder pour toi !