Sélectionner une page

Le meilleur casque à conduction osseuse en 2024 est ?

Le meilleur casque à conduction osseuse en 2024 est ?

Quel est le meilleur casque à conduction osseuse en 2024 ? Voici une question à laquelle je vais vous aider à répondre. Car oui, je ne peux pas vous dire quel est le meilleur modèle disponible sur le marché dans la mesure où les besoins de chacun sont différents. Cependant je peux vous apporter des infos sur plusieurs d’entre eux et mon expérience d’utilisation afin que vous puissiez faire le meilleur choix pour vous 🙂

Conduction osseuse : la meilleure solution pour le sport ?

Nous n’aurons peut-être pas tous le même avis sur la question mais, pour moi, les casques à conduction osseuse représente la meilleure option pour écouter de la musique en pleine session sportive.

J’ai commencé à utiliser ces écouteurs pour de la course à pied. Le fait d’avoir les oreilles libres et de rester bien conscient de ce qui se passe autour est un énorme avantage.

Je sais que certain(e)s voudront l’utiliser à vélo. Je fais partie de ceux-là en de certaines occasions. Eh bien sachez que c’est interdit ! Légalement parlant, les casques à conduction osseuse, comme tout autre système audio s’installant sur les oreilles, ne sont pas autorisés pour pédaler. Avec cette info en tête, chacun fait ce qu’il veut. Quoi qu’il en soit, pour qui veut absolument de la musique durant sa sortie vélo, c’est une solution qui permet de toujours entendre les autres usagers de la route, de discuter avec quelqu’un…

À noter qu’à grande vitesse ou avec un fort vent de face, on pourra parfois moins bien entendre sa musique. Perso ça ne m’a jamais trop dérangé… après tout, l’idée est quand même de rester connecté à son environnement 🙂

L’inconvénient de tout ça est qu’on a une qualité de son un peu moins bonne que des casques ou écouteurs plus classiques et davantage prévu pour de l’écoute musicale. Mais une technologie fait son apparition avec la conduction aérienne directionnelle. On aura peut-être l’occasion d’en reparler.

Les modèles présents dans cet article

Pour vous guider dans votre quête du meilleur casque à conduction osseuse, je vais ici parler de 3 appareils :

J’ai utilisé ces 3 casques pour courir, à vélo ou simplement pour travailler (comprendre passer des appels).

D’autres modèles existent dans ces 3 marques et on voit ça en fin d’article. Il y a aussi des alternatives, souvent moins onéreuses, qu’on trouve facilement en ligne sur Amazon ou Aliexpress. Je n’ai jamais essayé et même si ça ressemble beaucoup à ce que j’ai sous la main, les avis pointent souvent quelque chose de moins fiable et durable.

Bref ! Passons à la présentation de notre trio du jour en comparant les points principaux.

Points communs

Physiquement ces 3 casques sont proches. En fait, tous les casques à conduction osseuse se ressemblent :

Des transducteurs qui vont devant les oreilles, des blocs qui vont derrière, le tout monté sur une structure flexible faite d’un arceau en titane. La longueur de ce dernier varie légèrement d’un modèle à l’autre. Le Crosscall me semble être le plus court. Pour autant ce n’est pas le moins compact avec ces gros transducteurs et son micro proéminent.

Chacun comporte 3 boutons avec une disposition similaire ainsi qu’un voyant.

Tous sont légers. Je donne leurs poids ci-dessous mais les quelques grammes de différence ne se sentent pas spécialement.

  • Shokz OpenRun Pro : 29g
  • Suunto Sonic : 31g
  • Crosscall X-Vibes : 34g

Accessoires

  • Shokz OpenRun Pro : Étui semi-rigide (le meilleur de cette sélection) + câble de recharge propriétaire
  • Suunto Sonic : Étui souple + câble de recharge propriétaire
  • Crosscall X-Vibes : Étui semi-rigide + câble USB-C (avec attache câble pratique) + bouchons d’oreilles

Auparavant Shokz incluait également des bouchons d’oreilles avec tous ses appareils. Visiblement ce n’est plus le cas. Perso je ne m’en suis jamais servi autrement que pour tester et ne les trouvait pas confortables.

Autonomie

  • Shokz OpenRun Pro : 10h – recharge complète en 1h / 5min = 1.5h
  • Suunto Sonic : 10h – recharge complète en 1h / 5min = 1.5h
  • Crosscall X-Vibes : 14h – recharge complète en 1h30

Ici ce sont les autonomies indiquées par les constructeurs. Comprendre donc “jusqu’à” même si il est possible de dépasser la valeur indiquée. Souvent les essais sont réalisés à un certain pourcentage du volume max (80% pour Crosscall et, de mémoire, 60% pour Shokz). Si on met plus fort ça dure moins longtemps, si on met moins fort ça dure plus longtemps. L’autonomie dépend aussi d’autres facteurs comme la température par exemple.

De mon côté je suis satisfait de la durée de vie de ces 3 casques et n’ai pas l’impression de les recharger très souvent. Le X-Vibes est celui qui tient le plus longtemps. C’est mon choix pour les ultras à vélo où j’ai l’impression qu’il est inépuisable. Le fait qu’il se recharge un câble USB-C on ne peut plus standard est un véritable atout. Un câble de moins à emmener et c’est facile à remplacer en cas de perte ou de casse.

Résistance

  • Shokz OpenRun Pro : IP55
  • Suunto Sonic : IP55
  • Crosscall X-Vibes : IP67

Le X-Vibes est clairement le plus “protégé” des 3. Attention par contre à bien mettre en place le cache du port de recharge. Autrement il risque de prendre l’eau. Les 2 autres, “seulement” IP55, ne craignent pas de prendre la sueur ou de bonnes averses. Avec le port de recharge propriétaire magnétique, l’ensemble est bien fermé et ça retire la plus grande possibilité d’intrusion de liquide.

Dans tous les cas vous aurez un appareil qui résistera à vos activités sportives… À moins d’aller nager avec mais, pour ça, un autre modèle existe et on voit ça plus bas.

Pour mieux comprendre à quoi correspondent ces indices de résistance, voici un tableau extrait de Wikipédia. Je vous invite à consulter la page complète pour plus d’infos.

Utilisation

Pour ces 3 casques l’allumage se fait via un appui long sur le bouton volume+. Ensuite on retrouve quelques différences :

  • Suunto Sonic et OpenRun Pro : le bouton multifonction sur le transducteur gauche permet de faire play/pause ou de passer aux pistes suivantes et précédentes en appuyant 2 ou 3 fois dessus.
  • Crosscall X-Vibes : le bouton multifonction sur le transducteur gauche permet de faire play/pause. Pour passer aux pistes suivantes et précédentes il faut faire un appui long sur les boutons volume+ ou volume-.

Clairement, et je ne vais pas mâcher mes mots, les boutons du Crosscall sont mappés avec le cul. Ce n’est absolument pas pratique de passer d’une piste à l’autre de cette manière, surtout que les boutons sont minuscules. En courant ou avec des gants c’est une tannée.

Les boutons du Shokz sont, pour moi, les plus agréables à utiliser. Les boutons du Suunto sont un poil plus petits et le bouton multifonction est un peu plus ferme, avec un clic plus audible, moins simple à utiliser. Sur le Crosscall, ce même bouton multifonction est par contre beaucoup plus gros et pratique que sur les 2 autres.

Je ne vous fait pas le détail des fonctions de commande vocale, equalizer et compagnie. Juste, pour répondre à un appel ou raccrocher, il suffit d’un appui sur le bouton multifonction. 

Appli

Quand le Suunto Sonic est arrivé en test, j’ai vite vu qu’il était possible de le connecter à l’application Suunto pour smartphone qui sert habituellement à faire la liaison avec les montres cardio-GPS de la marque finlandaise.

Cette appli permet la mise à jour du firmware ainsi que le switch entre les modes “normal” et “outdoor”.

En préparant cet article j’ai découvert que des applis existaient pour les 2 autres :

  • Shokz : Application la plus attrayante des 3 par rapport au casque. Permet la mise à jour du firmware, de régler l’equalizer (musique ou vocal) et d’activer ou non le couplage multipoint.
  • Crosscall : Permet de mettre à jour le firmware et de consulter le mode d’emploi.

Si l’appli Shokz est plus sympa, celle de Crosscall semble être juste là pour dire qu’il y a une appli. C’est pratique pour faire la mise à jour du firmware… si mise à jour il y a. J’ai ce casque depuis sa sortie officielle et il est déjà équipé de la dernière version en date. Dommage ils auraient pu en profiter pour laisser une possibilité de personnaliser le mappage des boutons. Avoir le mode d’emploi accessible ainsi reste une bonne idée.

L’appli Suunto se justifie par rapport aux montres. Par contre pour quelqu’un qui n’a pas de montre Suunto… l’installer juste pour le casque n’est pas très utile. Surtout que le switch entre les 2 modes peut se faire via les boutons présents dessus. Même chose pour Shokz et son equalizer.

Bref, ces applications ne sont pas d’une grande utilité, surtout qu’aucune des 3 ne m’a proposé de nouveaux firmwares malgré plus d’un an depuis la mise en service de 2 d’entre eux.

Fonction supplémentaire

Mon usage des casques à conduction osseuse se résume à écouter de la musique pendant mes activités sportives ou à passer des appels. Mais il est également possible d’activer l’assistant vocal de son smartphone avec un bouton.

Ces 3 modèles peuvent aussi se connecter à 2 appareils en même temps.

Le X-Vibes dispose d’une fonction Push-to-Talk. En gros il peut faire talkie-walkie via la technologie Xtalk de Crosscall.

Confort

Un des points le plus important est le confort d’utilisation de ces casques, notamment sur une longue période et en étant en mouvement. À noter que chacun pourra avoir un avis différent selon sa morphologie.

En ce qui me concerne les OpenRun Pro et Sonic sont à quasi égalité en haut du podium. Le OpenRun Pro étant peut-être un pouième plus confort.

Le X-Vibes est un peu plus volumineux et applique un peu plus de pression sur les tempes. Je l’ai porté sur de longues périodes mais le trouve moins agréable quand même.

Les 3 restent stables durant une activité de type course à pied.

Qualité du son

Autre point très important la qualité sonore ! Là, certains seront plus exigeants que d’autres. Perso je ne suis pas forcement le plus regardant à ce niveau. Du moment que le son me paraît bon, ça me va, surtout pour l’utilisation sportive que j’en fais. Il ne faut d’ailleurs pas oublier que ces appareils sont conçus pour ce type d’usage et non pour une écoute musicale la plus fidèle et profonde possible.

Mais, en alternant entre ces 3 casques, j’ai pu faire un petit classement.

En haut du podium, de nouveau à égalité, les Shokz OpenRun Pro et Suunto Sonic. Le premier donne un son un peu plus grave et le second un son un peu plus aigu. Dans les 2 cas je suis satisfait.

Le X-Vibes est clairement moins bon quand on le compare aux autres. Pourtant il aurait été développé en collaboration avec un DJ… Opération de com ? Mais, sans faire de comparaison, le son reste bon et j’ai toujours pu profiter de ma musique en l’utilisant.

Fuites sonores

Un avantage du casque à conduction osseuse est que son utilisateur entend la musique mais que ça reste silencieux pour l’entourage. Cela durant une écoute à un volume normal. En mettant le son à fond, généralement ça se fait entendre quand on est côté.

Les Shokz OpenRun Pro et Crosscall X-Vibes ne s’entendent pas ou très peu à volume normal.

Le Suunto Sonic par contre se fait beaucoup moins discret.

Volume Max

Le volume maximum réglable sur chacun de ses 3 modèles diffère. Les voici classés du plus puissant au moins puissant :

  1. Shokz Openrun Pro
  2. Suunto Sonic
  3. Crosscall X-Vibes

À noter que, malgré cette différence, les 3 m’ont toujours permis d’écouter ma musique dans différentes conditions sans sentir de limite particulière. Une écoute avec un volume trop élevé n’est généralement pas agréable et des vibrations peuvent se faire sentir.

Appels

Comme déjà dit, une de mes utilisations de ces casques est de passer des appels. Je les trouve vraiment pratique comme kit main libre.

  • Suunto Sonic : Pour moi le meilleur des 3. Aucun interlocuteur ne m’a fait de remarque comme quoi il m’entendait mal.
  • Shokz OpenRun Pro : En début de conversation on me demande souvent si je suis en voiture. Ensuite la discussion se déroule sans souci.
  • Crosscall X-Vibes : J’ai parfois pu avoir des remarques comme avec le Shokz sans pour autant noter de souci particulier, y compris pour quelques appels en étant sur le vélo (pas à haute vitesse, pas en descente et pas avec un gros vent de face).

Il m’arrive parfois d’avoir des appels pendant que je cours, ça fonctionne bien.

Prix

À noter que les prix indiqués ici sont les prix publics conseillés. Il est possible de trouver ces appareils moins chers, notamment au travers des liens présents dans cet article. Ces liens sont des liens affiliés. Si vous les utilisez pour un achat, ça ne vous coûte pas plus cher et ça soutien mon travail au travers de la petite commission que je perçois.

Lequel choisir

Après ces quelques comparaisons, quel modèle choisir ? Est-ce qu’il y en a un meilleur qu’un autre ? Eh bien je dirais que non ! Il n’y a pas de mauvais choix et c’est déjà un peu ce que je disais en introduction de cet article.

Ces 3 casques fonctionnent bien et ont chacun des avantages et des inconvénients.

À chacun de voir quel design et coloris il préfère, si il privilégie l’autonomie, la qualité de son ou la praticité d’utilisation, lequel correspond le mieux à son usage et, bien sûr, de prendre en compte le prix.

Si je devais en acheter un

En ce qui me concerne, si je devais en acheter un, mon choix se porterait sûrement sur un OpenRun Pro ou un Sonic. Sans doute le second qui est un peu moins cher.

Ici c’est surtout le critère du confort qui fera la différence alors que le X-Vibes offre plus d’autonomie et, surtout, un port USB-C bien plus pratique pour la recharge, notamment si on part à l’aventure.

Les autres modèles de ces 3 marques

Sans rentrer dans les détails, voici les autres modèles proposés par les marques de nos 3 amis du jour… Enfin de 2 d’entre eux puisque Crosscall n’a rien d’autre au catalogue que le X-Vibes.

Suunto Wing

Il s’agit du modèle haut de gamme de Suunto avec :

  • Un socle de recharge qui permet de charger 2 fois le casque complétement (soit 30h d’autonomie).
  • Des leds pour être visible.
  • Des contrôles par mouvement de tête.
  • Une certification IP67.
  • Un prix de 199€

Je serais curieux de le tester celui-là !

I-Run / Alltricks / Amazon / Ekosport

Shokz OpenRun

Anciennement connu sous le nom “Aeropex” quand la marque se nommait encore “Aftershokz”. C’est un modèle que j’ai également beaucoup utilisé sous ses appellations anciennes et nouvelles.

  • En changeant de nom il a aussi gagné la charge rapide : 5min pour 1.5h d’autonomie.
  • Autonomie de 8h.
  • Technologie de son de génération précédente par rapport à la version Pro.
  • Certification IP67 (oui… c’est la gamme en dessous mais avec une meilleure résistance que la version Pro).
  • Prix de 139,95€

I-Run / Alltricks / Amazon / Ekosport

Shokz OpenSwim Pro

Le petit nouveau de la marque Shokz qui complète la gamme dédiée à la natation. Auparavant on avait le Xtrainerz sous marque Aftershokz devenu OpenSwim lors du changement de nom de la marque. Modèle avec une mémoire interne sur laquelle charger ses morceaux préférés et donc proposant une utilisation totalement autonome vis à vis d’un smartphone.

Le OpenSwim Pro ajoute une connectivité Bluetooth à la mémoire interne pour un max de polyvalence.

  • Mémoire interne de 32go + Bluetooth. Le switch entre les 2 modes d’utilisation se fait via l’application.
  • Certification IP68.
  • Autonomie de 6h sur la mémoire interne et 9h en mode Bluetooth.
  • 10 minutes de charge offrent 3 heures d’autonomie.
  • Prix de 199€

I-Run / Alltricks / Amazon

Shokz OpenMove

Le modèle d’entrée de gamme de la marque Shokz qui, au prix de 89,95€, conviendra largement à de nombreuses personnes. Je vous invite à lire mon test.

  • Autonomie de 6h et recharge en 2h.
  • Certification IP55.
  • Port de recharge USB-C.

I-Run / Alltricks / Amazon / Ekosport

À propos de l'auteur

Julien

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

-15% sur les nouveauté : Code IRUN15







-5% sur les aventure : CHILOJR5

Pin It on Pinterest

Partager