Select Page

Zombie Run France 2018

Zombie Run France 2018

Ahhh les zombies, ces charmantes créatures en décomposition avides de chair fraîche que l’on voit beaucoup à la TV. Ils ont l’air tellement cool que je ne pouvais pas manquer l’occasion d’aller faire mumuse avec eux ! Le samedi 17 novembre c’était la 1ère Zombie Run en France sur la base de loisirs de Jablines et c’était génial !

La Zombie Run

Venue tout droit de Belgique, cette course à obstacles de 8km propose d’affronter 12 épreuves et d’esquiver un bon paquet de zombies.

Les coureurs sont équipés d’une ceinture sur laquelle se trouvent 2 bandelettes fixées avec du velcro. Elle représentent leurs 2 vies que les zombies devront arracher.

Pour parfaire la chose, il était possible de participer de jour et/ou de nuit ! Clairement je n’ai pas hésité à choisir cette seconde option qui promettait une ambiance de dingue 😀

La team pour cette ZombieRun

Pour faire face à cette horde de zombies je n’étais pas seul ! À mes côtes : mon frangin Adrien que j’avais déjà embarqué sur la Moon Run en 2016 ainsi que sa chère et tendre, Sophie.

À ce petit couple tout mignon sont venus s’ajouter Marco et Daniel que je ne connaissais pas encore. Marco est un abonné qui m’a contacté une fois sur place. Il me dit : « on est pas dur à trouver, on est dans des sacs poubelles comme toi sur La 14-18« . 

zombie run france 2018 night run course à obstacles

Nous voilà donc à 5 pour cette aventure 🙂

Je croise aussi Mickaël de Wondertail et compagnon du feu RunTrip ainsi que Pénélope, ancienne voisine et ancienne camarade de classe d’Adrien que j’avais revu au même endroit pour la Spartan Race 2 ans auparavant 😆

La Zombie Run France

18h40, nous sortons de l’espace retrait de dossard dans lequel nous étions à peu près au chaud. Dehors ça caille !

Les coureurs de la première vague sont déjà dans le sas de départ qui se cache derrière de grandes barrières en métal protégées par des soldats armés jusqu’aux dents.

zombie run france 2018 night run course à obstacles

Quelques zombies déambulent autour de nous pour nous mettre dans l’ambiance. Y’a pas à chier, les maquillages sont oufs et ils sont à fond dans le rôle !

C’est l’heure !

La première vague se lance et nous accédons à l’échauffement. Bon, d’abord on à droit à un discours de mister prof zombie qui nous parle de son armée de 200 cadavres qu’il envoie pour nous becter mais qu’il a un antidote à nous donner… Merde mec, choisit ton camp ! 😆

Le décompte tombe à 0, on se lance à la lueur de nos frontales et il faut très vite échapper à un premier zombie. Pas excessivement de monde dans les vagues et c’est plutôt cool. On ne se marche pas dessus mais, arrivés au premier obstacle, ça donne un peu d’attente.

Enfin, ça c’est à cause des 2 zombies qui viennent nous divertir en attendant de passer cette belle palissade 🧟

Séance de fractionné

Si entre les obstacles on se la joue plutôt très cool sur le rythme, quand on tombe sur une embuscade de cadavres on se prend vite au jeu à accélérer pour les esquiver.

Les obstacles ne sont certes pas nombreux mais ils s’enchaînent bien et sont intéressants. 

Il y a de la bonne boue sans que les fosses ne soient trop profondes. Les tas de terre qui les séparent par contre sont hauts et bien glissants. Je passe à l’aise avec les crampons de mes Inov-8 mais sinon c’est entraide quasi obligatoire et c’est pas plus mal 🙂

Une chose appréciable, les organisateurs nous ont épargné un passage dans le lac. Vu la température extérieure, sûrement dans les 2 à 4 degrés, on ne va pas s’en plaindre. 

Une ambiance de ouf

En nocturne, avec les zombies qui rôdent et la petite brume qui monte, c’est extra. Tu rajoutes là dessus les spots avec sons et lumières et c’est d’enfer !

Entre Harry Potter version bouffeur de tartare, les clowns ou encore les gamines du genre école primaire ou collège, ça envoie du lourd.

zombie run france 2018 night run course à obstacles

Encore une fois ces « acteurs d’un soir » sont exceptionnels. Vraiment à fond dans le rôle. Ils te regardent sans décrocher un mot avant de te poursuivre dans le noir pour t’arracher les bandelettes. Et que dire du maquillage, digne des meilleurs films du genre !

Forcément tu te laisses prendre au jeu et trace pour ne pas te faire choper. Parfois sans faire trop attention aux branches et autres racines ou en te protégeant d’un mouvement de bras instinctif. Du coup il y a pu avoir un peu de casse des 2 côtés et, je l’espère, rien de trop grave. Certains aussi y allaient peut être un peu trop bourrins…

De quoi se nourrir

Un ravitaillement était placé un peu après le 5eme kilomètre. Bien garni avec pas mal de choses à grignoter et à boire, même du chaud !

Le petit café il a fait plus que plaisir 🙂

Par contre j’entendais que le ravito était déjà quasi à sec et qu’ils attendaient la livraison. Il faudra prévoir plus dès le départ au prochain coup.

À l’arrivée un peu la même chose pour amorcer la récupération.

Une arrivée qui laisse sur sa faim

8 kilomètres ça va vite… même si nous avons passé 2 heures sur le parcours mais ce n’est pas tant ça qui m’a déçu à l’arrivée. Je m’attendais à ce que l’on se fasse submerger de zombies sur les derniers mètres, mais non. Un petit virage et hop, juste un photographe qui nous attend pour une photo finish. Ça par contre c’est très sympa 🙂

Il y avait aussi un gars en position Shirsasana (oui il a fallu que je fasse des recherches), sur la tête quoi, parce qu’il trouvait ça relaxant. Tu verras ça dans la vidéo.

Des cadeaux

Avec le dossard nous avions le droit à un très chouette foulard multifonction qui, positionné correctement sur le visage, permet d’arborer un magnifique sourire 👹

zombie run france 2018 night run course à obstacles

Comment te dire que celui-là, en vélo, il va être parfait !

En fin de parcours, la médaille finisher. Il y avait une version pour la course de jour et une autre pour la course de nuit. C’est un très bon point pour celles et ceux qui ont fait les 2. En photo j’avais trouvé la version de jour plus sympa mais maintenant que je l’ai en main, la version de nuit est vraiment très belle ! Pleine de détails 🔎

zombie run france 2018 night run course à obstacles

Petite anecdote sympa, le lendemain matin, dans le TGV, je me suis retrouvé avec Laurent. Laurent c’est le gars qui a dessiné la médaille. L’occasion d’échanger et de lui parler d’un projet que j’ai en tête 🙂

zombie run france 2018 night run course à obstacles

Et les vies ?

Nous avions donc chacun 2 vies matérialisées par des bandelettes de Flag Football. Le truc dommage est que les conserver n’apportait rien. Il serait intéressant que de garder ses vies donnent droit à un petit bonus à l’arrivée, une bière par exemple 🍺

À voir si cela n’amènerait pas un peu de tricherie ou de mauvaises pratiques de la part de certains coureurs. Ce serait dommage tant l’ambiance entre participants était géniale.

Décrassage

Autre bon point de cette Zombie Run, ses douches chaudes ! Même si sur course à obstacles j’ai tendance à dire qu’on s’en fout de se nettoyer rapidement au jet, il faut avouer que quand il fait froid comme ça c’est cool de pouvoir se laver correctement et au chaud.

zombie run france 2018 night run course à obstacles

Les douches étaient installées sous des tentes avec des dalles plastiques au sol et des bancs. En rentrant là dedans, avec la vapeur, c’était un vrai sauna. Impeccable ! 🙂

La Zombie Run, on a kiffé !

Pour sa première édition Française, cette Zombie Run nous a vraiment laissé une excellente impression ! Une très belle organisation avec un concept original et qui permet de passer une soirée ultra fun… ou flippante 🤣

Si j’avais opté pour le Night Run, et que je pense que c’est la version à faire pour profiter au maximum de cette ambiance zombiesque, il aurait été intéressant de faire aussi celle de jour pour comparer.

zombie run france 2018 night run course à obstacles

Quoi qu’il en soit je te recommande vraiment cette course à faire entre potes pour la détente !

Allez, histoire d’ajouter une petite remarque pour la prochaine édition. Messieurs les organisateurs, pensez à mettre des trucs réfléchissants sur le balisage, au moins pour les changements de direction car on a pu hésiter entre la droite et la gauche une ou deux fois. Sans exagération pour conserver au mieux cette ambiance de survival movie 😉

Alors, partant pour une chasse aux zombies en 2019 ?

La Zombie Run France en vidéo

#VRACPACK | Mon équipement pour la Zombie Run France

À propos de l'auteur

Julien

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

2 Commentaires

  1. Vanessa Belloni

    Salut !
    Tout d’abord, bel article ! Merci 😉
    Concernant les vies, il ne faut surtout pas qu’il y ai d’enjeu ! Je vous explique :
    Sans enjeu, il y a déjà eu de la triche : enroulage de bandes sur elle même impossibles à tirer, insultes, coups volontaires et coupe de parcours… Imaginez ce que ça donnerai avec une récompense supplémentaire à la fin !
    Sur 100 zombies que nous étions, avec les retours, nous sommes 50 blessés et certains très gravement ! (tendons sectionnés, entorse, fractures, etc…).
    Je suis d’accord avec vous dommage que vous n’ayez pas eu de zombies à la fin… Pourtant nous étions là… pour les premières vagues ! Obligée de quitter le terrain après qu’un coureur m’ai explosé le nez volontairement… Complètement sonnée et en sang j’ai fini à la Croix-Rouge avec mon amie. Donc vous voyez, nous aurions préféré nous aussi être là et pouvoir profiter de notre course tout comme vous tous;
    Mais grâce à ce coureur nous n’avons pu jouer le jeu qu’une heure trente.
    Il faut également savoir que les zombies payent pour être présents sur la course et nous étions convoqués à 13h pour le maquillage. Donc imaginez le temps passer à attendre notre tour, se costumer, poser les lentilles, se faire maquiller, écouter les consignes, etc… Nous avons investi notre journée et soirée sur cette course. Donc se faire exploser le nez au bout d’1h30 ça fout vraiment les boules…
    L’idéal serait d’avoir 200 zombies en tout (soit 100 zombies jours et 100 zombies soir) mais avec le nombre incroyable et désolant de blessés par les coureurs, cela sera difficile de faire revenir tout le monde.
    Pour ma part, je le referais mais de jour je pense, car la nuit a permis à beaucoup de se croire dans une purge réelle, un jeux-vidéo ou un film. Et je tiens vraiment à souligner que cela n’a rien à voir avec l’organisation mais bien avec le comportement des coureur.
    Merci pour votre article et votre expérience. J’espère que mon commentaire aura répondu à quelques questions.
    Bonne soirée !

    Réponse
    • Julien

      Hello Vanessa,
      Merci pour ce long commentaire 🙂
      En effet, c’est ce qui m’inquiète dans le cas où les vies conservées apporterais quelque chose comme j’ai pu le mentionner dans l’article.
      C’est donc toi qui t’es fait cassé le nez. L’organisateur m’en a parlé après la course. C’est vraiment pas cool 🙁
      Je n’étais pas sûr du fait que les zombies doivent payer leurs places et j’ai envie de dire que je trouve ça un peu dommage dans le sens où : pas de zombies = pas de course. Bon, ok, pas de coureurs = pas de course non plus mais c’est pas ça qui en fait le charme pour le coup.
      J’espère que les blessures des uns et des autres se remettront vite et bien et que la prochaine fois il y aura moins de casse.

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

accumsan felis venenatis eget diam pulvinar mattis ante. Praesent Curabitur

Pin It on Pinterest

Partager

Partage cet article

Ce serait vilain de tout garder pour toi !