La 1418 Noctrail 2017

La 1418 on connait bien maintenant, enfin la course à obstacles quoi, mais en ce samedi 11 Février, les Thiescourtois ont donné le départ de leur premier Noctrail, un trail nocturne de 8 ou 14km.

La place du village

Le rendez-vous est donné comme d’habitude, place des Dîmes sauf que là ça fait tout vide. Eh oui forcement avec 500 participants et 30 bénévoles l’événement est bien plus petit que celui du mois de Novembre. Juste une grande tonnelle en plein milieu pour le retrait des dossards et la buvette ainsi que l’arche de départ toujours au même endroit.

la 1418 noctrail thiescourt trail running c'est bien d'être bien cbdb

Je récupères mon dossard qui, bonne surprise, est aux couleurs de la course. C’est tout bête mais ça fait de suite beaucoup plus sympa qu’un morceau de papier marqué de je ne sais quel magasin de sport ou banque du coin. Le traditionnel tour de cou rouge arborant le logo de La 1418 l’accompagne.

la 1418 noctrail thiescourt trail running c'est bien d'être bien cbdb

Il fait froid, quelques flocons tombent gentiment, les coureurs commencent à se masser derrière l’arche. En attendant le signal je discutte avec quelques abonnés de la chaîne rencontrés sur place. Les choses sérieuses ne vont pas tarder, tant mieux vivement qu’on cavale pour se réchauffer.

Attention ça glisse

Des fumigènes rouges s’allument, le départ est donné. Pas de décompte ou du moins du fond je n’ai pas entendu. Les coureurs s’élancent tranquillement. Passé le nuage de fumée et les derniers éclairages public il est temps d’allumer les frontales.

la 1418 noctrail thiescourt trail running c'est bien d'être bien cbdb

On attaque sur le même tracé que la course à obstacles mais sans rien pour entraver notre passage. C’est marrant de voir comme ça passe beaucoup plus simplement, enfin, sans compter la boue bien présente quand même. Oh oui ça glisse bien.

Les kilomètres s’enchaînent tranquillement alors que je rencontre tout plein d’autres abonnés. Autant de moments de discussion sympathiques qui ponctuent la course.

Mine de rien j’ai un peu les jambes ce soir là et j’accélère gentiment. C’est qu’il commencerait même à faire chaud.

Au 6ème kilomètre c’est le ravitaillement. De l’eau, du sirop, du choco et des raisins secs, simple et efficace. C’est ici que les courses de 8 et 14km se séparent. L’occasion pour moi d’emprunter des chemins que je ne connais pas car non utilisés sur la version obstacles.

la 1418 noctrail thiescourt trail running c'est bien d'être bien cbdb

Une belle côté bien glissante et en haut, dans les bois, c’est avec un soupçon de neige que nous évoluons, c’est très joli. Puis de nouveau en terrain découvert, le petit vent refroidi gentiment. 

Retour à Thiescourt par l’église, encore quelques chemins bien gras et l’arrivée est en vue. La dernière fois que j’étais passé là je n’étais pas dans le même état de fraîcheur… et je ne parle pas spécialement de température 😛

Un peu de chaleur

Une fois passé la ligne, les barrières me guident jusqu’au stand photo. Une chouette initiative, chaque participant, qu’il soit seul ou en groupe, à le droit à sa photo avec le fond logoté qui va bien. Pour voir la sale tronche que j’y fais, direction la vidéo en fin d’article 😉

la 1418 noctrail thiescourt trail running c'est bien d'être bien cbdb

Sorti de là, direction le ravito final. A nouveau de l’eau, du sirop, des raisins… pas de choco… mais pour se réchauffer une petite soupe et un sandwich. De quoi reprendre des forces après cette belle balade.

240km qui valaient le coup

Je ne regrette absolument pas d’avoir fait l’aller-retour à Thiescourt pour ce premier Noctrail. Une organisation toujours simple, impeccable et surtout conviviale qui a su afficher complet dès sa première édition. A noter aussi que c’était la seconde étape du Challenge Oise Trail.

Le parcours est agréable, pas le plus technique du monde, assez roulant même malgré ses 2 bonnes côtes. La boue était là pour ajouter un peu de difficulté.

Bon, visiblement il y a juste eu un léger problème de balisage et certains se seraient perdus, perso je n’ai pas eu de soucis. Peut être juste à améliorer ce point en mettant des éléments réfléchissants sur les arbres par exemple.

Alors oui, pas de médaille, pas de t-shirt mais pour 10€ le 8km et 12€ le 14km avec tour de cou et de quoi manger à la fin, le tout avec une bonne ambiance je pense qu’on ne peut pas demander plus. Et puis les bons souvenirs valent largement les breloques non ?

Vraiment, j’ai passé une très bonne soirée sportive pleine de rencontres et j’y retournais que ce soit avec ou sans obstacles 😉

Le Noctrail bien au chaud chez vous

A propos de l'auteur :

Webmaster, testeur, youtubeur…. En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l’arc à la main ou les baskets aux pieds.
Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48… oui oui ça fait grand.

On en cause ??