Sélectionner une page

Comment s’équiper pour l’Ecotrail de Paris

Comment s’équiper pour l’Ecotrail de Paris

L’Ecotrail de Paris, un parcours de 80km en Île de France au départ de Saint-Quentin-en-Yvelines pour finir au 1er étage de la Tour Eiffel. Quelques heures d’effort à fournir pour boire une bière dégueulasse et obtenir une médaille en bois. Beaucoup diront que ce n’est pas un vrai trail blablabla… N’en reste que c’est sympa à faire !

J’y ai participé pour la première fois en 2018 dans des conditions qualifiées de « dantesques »… Ouais… bah c’était surtout beaucoup de boue et c’est le jeu non ? On est pas des princesses 😛

Bref, l’édition 2019 approchant, je reçois de nombreux messages du genre : « Comment je m’habille pour l’Ecotrail ? ». Alors essayons de faire une petite liste du matos qui va bien pour cette course ! Bien sûr, le tout sera à affiner en fonction des conditions météo le jour J. Aussi, ça peut s’adapter pour les autres distances, les futures éditions et même d’autres événements 🙂

Tu verras que la liste de matériel proposée ici est surtout issue de mon expérience, de ce que j’utilise. Je ne répand pas une vérité absolue ou la bonne parole mais cette sélection devrait quand même te donner des idées et t’aider dans tes choix.

Quelles chaussures pour l’Ecotrail ?

Attaquons par le truc le plus indispensable de l’histoire : les pompes ! Enfin… Indispensable… j’ai bien vu un mec en sandales et il y en avait sûrement pieds nus… Chacun son truc hein !

Niveau sol, tu auras des parties bitumées et beaucoup de chemins roulants. Rien de technique… Bon, après, si c’est gras… bah c’est gras quoi ! Et là, quoi que tu chausses, tu feras du ski 😆

Si tu t’attendais à une réponse précise sur le modèle à choisir, c’est manqué ! Le choix d’une chaussure reste très personnel. Tu pourrais te lancer avec une paire route si c’est sec mais je te recommande quand même des chaussures de trail avec un soupçon d’accroche et surtout dans lesquelles tu seras bien pour couvrir la distance. L’accroche et la protection apportées par ce genre de pompes seront appréciables aussi sur la phase nocturne où il est moins évident de voir les zones plus glissantes et trucs qui font mal comme les racines.

conseil matériel ecotrail trail running

Tu ne vas pas forcement courir tout du long donc il faut qu’elles soient confortables, et pour la marche, et pour la course. Aussi je pense qu’opter pour un modèle avec un peu d’amorti et une semelle pas trop raide évitera que ça cogne sur la durée.

Perso, j’avais utilisé les Altra Timp et c’était nickel. Elles passent aussi bien sur route que chemins et, cette année, je devrais prendre les Timp 1.5 🙂

Ah ! Et puis le truc que j’aime rajouter sur mes chaussures : les lacets Xtenex ! On dirait pas comme ça, mais vraiment, ça apporte du confort et un côté pratique pour mettre et enlever rapidement ses shoes. Bien utile si un caillou se glisse dedans par exemple 😉

Quels habits pour l’Ecotrail ?

Le choix de la tenue dépendra vraiment de la météo le jour de la course et, j’ai envie de dire que, si tu te lances sur 80 bornes, tu as déjà expérimenté quelques trucs.

Avec un départ donné en milieu de journée, mi-mars, soit sur la fin de l’hiver, il y a quand même de grandes chances qu’il ne fasse pas hyper beau et chaud. À moins que tu ne sois capable de boucler le parcours en moins de 8h, tu devras évoluer de nuit et donc avec encore quelques degrés de moins. Bref, on va se baser ici sur un temps frais ou froid et, si c’est l’été avant l’heure, tu pars en short, t-shirt 😀

Quoi qu’il en soit, tes fringues doivent être respirantes et capables de bien évacuer la transpiration pour te garantir un max de confort au fil des kilomètres.

En haut

Ici, on va adopter le principe de l’oignon avec 2 à 3 couches de manière à avoir de la chaleur et de la protection en cas d’intempéries.

Cette année, et à moins que les températures ne soient négatives, je pense partir avec uniquement un Sweat Thermo Brubeck sur le dos. Cette seule couche tient suffisamment chaud sans avoir besoin d’autre chose. En fonction de la température, lui ajouter un t-shirt ou une veste thermique pourra s’avérer nécessaire (enfin là faut arriver dans le négatif ou être hyper frileux).

conseil matériel ecotrail trail running

Dans le sac, ou sur toi si il pleut, il te faudra une bonne veste imperméable. Elle te servira aussi pour couper le vent et te garder au chaud quand tu marches ou si ça se rafraîchi à la nuit tombante. J’ai une Cimalp Storm Pro qui est géniale et qui a fait ses preuves sur La Saintélyon ou le RaidNight41. En restant dans cette marque, il y a aussi la Storm tout court, moins chère et plus que suffisante 😉

En bas

En 2018, j’ai pris le départ avec un collant long (Cimalp Pulsion 2). Je ne regrette pas ce choix vu les conditions et l’ai surtout apprécié la nuit. Mais maintenant, j’ai de plus en plus tendance à garder du court en bas tant que la température est positive. En partie parce qu’avec la genouillère + les manchons, ça multiplie vite les couches…

Ma combinaison du moment est donc mon bon vieux cuissard Skins A400 et le pantalon de trail Kalenji dans le sac. Ce dernier est imperméable et permettra de s’adapter en cas de froid  🙂

conseil matériel ecotrail trail running

Je parlais de manchons. Ici le débat est vaste et, il y a ceux comme moi qui sont pour et y trouvent un intérêt, et les autres qui disent que ça ne sert à rien. Apparemment j’ai des varices naissantes alors un peu compression serait quasi obligatoire d’après une podologue. Surtout, j’aime la sensation de maintien qui est apportée. J’utilise les Cimalp Freetrail qui compressent moins que d’autres modèles et que je supporte facilement sur de longues distances.

Enfin, il te faudra choisir tes sous-vêtements ! Eh oui, ce que tu porteras sous ton short, cuissard ou collant se doit aussi d’être adapté pour éviter les irritations par exemple. Là c’est vraiment à toi de trouver ce qui va bien et il existe des gammes dédiées pour le sport. J’ai un boxer Cimalp Under et il fait vraiment bien le taf. Certains ne mettent rien et ça peut passer aussi 😉


Les chaussettes

Un autre point à ne pas négliger : le choix des chaussettes ! Ça vaut bien une section à part entière 🙂

C’est souvent un élément pour lequel on se dit que le 1er prix fera l’affaire et que ça ne vaut pas le coup de claquer 15 balles pour une paire technique. À une époque j’étais le 1er à le penser mais, pour avoir testé un bon nombre de ces modèles à 15 balles, je peux te dire que j’en ai bien compris l’intérêt.

Déjà, ces modèles un peu plus onéreux sont beaucoup plus durables. En général ils tiennent longtemps sans trous et surtout ne se déforment pas au fur et à mesure des utilisations. Et puis, avec les fibres utilisées et la bardée de technologies intégrées, l’humidité est mieux évacuée, le pied mieux ventilée, mieux maintenu… même que certains accélèrent la circulation sanguine… ouais, bon, là c’est plus difficile à constater.

conseil matériel ecotrail trail running

Pour l’heure, je bouffe des bornes avec les Rywan Atmo Race. Elles offrent un effet « seconde peau » et sont vraiment ajustées aux pieds. Cela peut éviter quelques bobos type ampoules. Aussi elles apportent du maintien et sèchent super vite. Bref, j’en suis très content et en plus ce ne sont pas les plus chères 🙂

Quel que soit le modèle que tu choisiras, dis-toi qu’une paire de chaussettes de running est investissement qui durera 2 ou 3 ans et donc vite hyper rentable 😉

Accessoires

Voilà, on a vu le gros de l’habillement mais il ne faut pas oublier les quelques accessoires qui t’éviteront de geler sur place :

  • Pour la tête : un foulard multifonction si il fait frais, un bonnet si il fait froid. Si tu as plein de cheveux, un bandeau pour les oreilles pourra suffire.
  • Pour la gorge : un foulard multifonction.
  • Pour les mains : une paire de gants chaude et respirante. Les Cimalp Hybrid sont super avec en plus une protection coupe-vent au cas où. Cette année je devrais tester les gants imperméables Verjari. Pourvu qu’il pleuve quoi 😆
  • Parce que c’est trop bien : d’autres foulards multifonction ! C’est vraiment le truc polyvalent et tu seras content d’en avoir 1 ou 2 de secs si besoin.

conseil matériel ecotrail trail running

Une tenue de rechange ?

Sur ce type de distance, j’ai souvent pris dans mon sac, un t-shirt ou première couche thermique ainsi qu’une paire de chaussettes de rechange. Autant de choses qui n’ont jamais servi ! 😆

Même si ça peut faire du bien de repartir à neuf de temps en temps, tu n’auras d’endroit abrité pour te changer que sur le 1er ravito (peut être le second mais j’ai un doute). Bref, si il fait froid tu auras la flemme. Éventuellement, les chaussettes ça va vite à changer mais, si tes pieds sont mouillés, c’est que tes pompes sont mouillées, résultat… bah ça va pas rester sec longtemps.

Au risque de t’encombrer tu peux prendre des trucs si ça te rassure mais je te conseille plutôt de miser sur la qualité des fringues que tu auras sur toi au départ 😉

Quel sac pour l’Ecotrail ?

Entre matos obligatoire, bouffe, flotte, il te faudra un bon petit sac pour porter tout ça. Tu ne pars pas non plus pour 3 jours donc inutile de prendre trop grand. Un sac d’environ 10-15L est bien suffisant 🙂

Personnelement j’étais parti avec le Oxsitis Pulse 12.X. Ne pas prendre trop grand évite aussi de se surcharger.

Pour ce qui est de l’hydratation, j’ai maintenant tendance à préférer les flasques ou bidons qui se placent sur l’avant. Je trouve cela plus pratique à remplir en arrivant sur un ravitaillement et ça permet d’avoir un côté eau claire et un autre avec boisson énergétique

conseil matériel ecotrail trail running

Aussi, une poche à eau dans un sac pas énorme, c’est vite un point de pression dans le dos à cause du reste du matos logé dans le compartiment principal.

Reste que le règlement impose d’avoir 1,5L d’eau au départ. Du coup j’avais mis une 3ème flasque à l’arrière de mon sac. Pour la flotte je préfère de toute façon avoir trop que pas assez 😉

Petite astuce

Que tu aies un sac Oxsitis qui soit imperméable à l’extérieur ou un autre sac, le contenu prendra toujours un peu (voir beaucoup) l’humidité. Soit à cause de ta transpiration, soit à cause de la pluie, du brouillard… Donc, pour protéger tes affaires et aussi organiser un peu ton chargement, tu peux utiliser des sachets avec zip. De plus il est facile d’en chasser l’air pour comprimer le contenu et donc gagner de la place.

conseil matériel ecotrail trail running

Je ne suis pas spécialement partisan de Nespresso et ses capsules en alu mais ils donnent de super sachets pour le recyclage. Ils sont grands, le plastique est épais et le zip costaud. Essaye d’en récupérer quelques-uns 😉


D’autres équipements pour l’Ecotrail ?

Dans les autres trucs à avoir, il y en a bien un qui, en plus d’être obligatoire, est évident : la lampe frontale.

Lampe frontale

Là, tu as du choix et je te conseille de t’orienter vers un modèle qui soit léger, solide, puissant (jusqu’à 800-1000 lumens) et à batterie. Pourquoi ce dernier point ? Eh bien parce que sur le terrain, une batterie (ou des piles) ça se change alors que si il fallait recharger ce serait plus compliqué.

Toujours au sujet des batteries, trouve un modèle dont elles ne sont pas énormes. Il te faudra en avoir une de rechange sur toi au cas où ! Avoir une seconde lampe, même une petite moins puissante, c’est aussi s’assurer de ne pas avoir de galère. Nous ne sommes jamais à l’abri d’une panne.

conseil matériel ecotrail trail running

De mon côté, j’utilise les lampes Stoots. Déjà, c’est de fabrication française mais c’est surtout de la super came et c’est vraiment pas gros ou lourd à transporter 🙂

Je te vois venir avec ta lampe ventrale. Pour commencer, je ne sais pas si c’est accepté d’un point de vue réglementaire. C’est sûrement très bien pour courir en ville ou comme éclairage complémentaire mais, contrairement à une frontale, ça n’éclaire pas où tu regardes.

Montre GPS

Ensuite, et ça peut rester optionnel, pour connaître en permanence ton temps de course, ta distance ou ta vitesse, il te faut une montre GPS. Il y en a pour toutes les bourses et souvent remplies de fonctions dont on ne se servira jamais.

conseil matériel ecotrail trail running

Bref, ici, prends en fonction de ton budget et de ton utilisation mais, surtout, regarde l’autonomie histoire que ça couvre toute la course sans avoir besoin de sortir la batterie externe pour recharger. Et si tu es déjà équipé mais que l’autonomie est faible, bah embarque une batterie ! Ce sera moins cher que de racheter une montre 😛

Les bâtons

N’en ayant jamais utilisé je ne pourrais trop te conseiller mais je sais que certains en embarquent sur l’Ecotrail. Il est clairement possible de faire sans mais, dans les côtes bien boueuses ou pour s’aider dans les phases de marche, ce peut être un plus.

À ne prendre que si tu as l’habitude quoi 😉

Autres bricoles

Dans mon sac, j’ai toujours une batterie externe et quelques câbles pour le téléphone, la caméra… Ce n’est pas indispensable, ça ajoute un peu de poids mais ça reste peu encombrant et ça peut être utile si tu utilises tout plein d’appareils électroniques. J’ai un modèle antichoc et étanche mais là, je dois essayer un modèle qui fait chaufferette. L’an dernier, à un moment j’ai eu un coup de pas bien car très froid aux mains, alors quand j’ai vu ce truc je me suis dit que c’était à tester 😀

Ne pas oublier le reste du matos obligatoire : couverture de survie, brassard réfléchissant et gobelet. Ce dernier te sera utile pour boire aux ravitos. Tu peux trouver des modèles souples et/ou rétractables… ou bricoler un truc. J’utilise un Ecocup sur lequel j’ai scotché un mousqueton récupéré sur un porte-clé. Ça tient impeccable depuis 2 ans, le mousqueton permet de le tenir comme une tasse si la boisson est trop chaude mais aussi d’accrocher le gobelet sur le sac. Un cul de bouteille de 50cl peut aussi dépanner 😉

conseil matériel ecotrail trail running

Tiens, pour après la course, dans ton sac de consigne donc, prévois une paire de chaussettes de récup, ça fera pas de mal. Aussi, tu peux te trouver une bonne huile de massage pour la récupération avec laquelle, soit tu te débrouilles, soit tu trouves une âme charitable 😆

Et la nutrition ?

Dernier point à aborder rapidement : la bouffe ! Mais vraiment rapidement car c’est plus que propre à chacun.

Le départ étant à 11h, il faudra déjeuner avant mais pas juste avant. Sauf si tu veux commencer ta course en mode marche digestive. Soit tu te lèves tôt et tu t’enfiles ton petit déj puis une collation 1h30-2h avant la course, soit tu dors un peu plus et te contente d’un repas plus copieux à 2 ou 3h du départ. Durées données à titre indicatif pour avoir le temps de bien digérer.

L’an dernier par exemple, j’avais pris mon petit déj puis m’étais préparé des pâtes à manger dans le bus. En les mettant dans un sachet type congélation ça prend peu de place et, une fois fini, ça se garde dans la poche en attendant de trouver une poubelle.

Depuis, j’ai découvert les repas à boire Smeal. À prendre avant une course je trouve ça top ! Ça se digère très facilement et ça donne de l’énergie sur une bonne durée. Aussi j’ai de nouveau faim moins vite 🙂

En course

Sur le parcours tu trouveras 4 ravitaillements donc inutile de partir avec ton garde manger. Prévois quand même des trucs qui te plaisent à becter pour être sûr de t’alimenter. Aussi le 1er ravitaillement est à environ 20km du départ, le second ne propose que de l’eau et le 3ème est au 57ème kilomètre. Ajuste tes quantités en fonction de ça.

Quelques barres, un petit sandwich, un fruit… c’est toi qui voit. Après il y a bien les gels mais je considère que c’est de la merde en tube. En plus, ce n’est pas ça qui va te remplir l’estomac. Je dirais que c’est plus le truc à avoir en joker dans son sac, le « à briser en cas d’urgence ». La décharge de sucre te fera repartir quelques temps mais walou.

conseil matériel ecotrail trail running

Et, si je t’ai dit de ne pas prendre ton garde manger, mieux vaut avoir une barre de trop que de crever la dalle 😉

Tu peux aussi prendre une boisson énergétique mais que tu auras testé au préalable bien entendu. Avant je n’étais pas trop fan mais bon… j’en ai testé une que j’ai bien aimé et je reconnais qu’elle apporte quelque chose. Il s’agit de Naturium de Nutrisens Sport. Pour les courses hivernales et froides j’aime bien le goût poulet-curry !

À toi de jouer !

Je pense avoir fait à peu près le tour de ce dont tu pourrais avoir besoin pour courir cet Ecotrail. Encore une fois, le tout est à adapter en fonction de toi et des conditions météos le jour J. Aussi, avec l’expérience de plusieurs courses, tu affineras ta liste de matos pour qu’elle colle à tes besoins et préférences.

Finissons par une petite réflexion sur le matériel. Avant je cherchais toujours à prendre au moins cher. Des fois ça le fait bien et des fois pas du tout. Maintenant je préfère mettre un peu plus ou, du moins, trouver le meilleur rapport qualité/durabilité/prix. Au final, mieux vaut acheter un truc cher une fois que plusieurs trucs pas chers plusieurs fois. Gain de temps et d’argent 😀

Un jour quelqu’un m’a dit : « La qualité se paye une fois et se vérifie tous les jours ». Ça résume bien la chose !

Enfin, tu me diras ce que tu en penses. Et puis, si tu as des questions ou veux apporter un complément d’infos, n’hésite pas 😉

À propos de l'auteur

Julien

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Boutique en Ligne

Soutenir le Blog

Bons Plans

Un peu de lecture ?

diam id commodo adipiscing lectus felis sed elit. venenatis libero

Pin It on Pinterest

Partager

Partage cet article

Ce serait vilain de tout garder pour toi !