Sélectionner une page

Une Journée au Puy du Fou

Une Journée au Puy du Fou

Le Puy du Fou, tu connais ? Je pense que oui ! Ce parc à thème semble un minimum célèbre. J’en avais souvent entendu parler, plutôt en très bien, mais n’avais jamais pris le temps d’y aller. Eh bien, en ce vendredi 2 août 2019, ce fut chose faite ! Qu’en ai-je pensé ? Réponse dans ces lignes 😉

Ah ! Et je ne pense pas que tu répondes « non » à la question posée au début mais, sait-on jamais. Si vraiment tu vis isolé du monde, et donc que tu n’es certainement pas entrain de lire cet article… saches que le Puy du Fou est un parc de loisirs à thématique historique. Situé en Vendée, et plus précisément à Les Épesses. Tu n’y trouveras point d’attractions comme chez Disney ou Astérix mais de nombreux spectacles.

Ouvert depuis 1978, il tire son nom, si j’ai bien compris, du château jadis bâti à cet endroit. Un château qui est toujours debout mais certainement un peu moins neuf qu’à l’époque 😆

À l’origine il n’y avait qu’un spectacle, la Cinéscénie, qui retrace l’histoire de la Vendée. Il existe toujours mais, depuis, le Grand Parc qu’on connaît aujourd’hui a ouvert ses portes. Même qu’il a été élu Meilleur Parc du Monde en 2012 et en 2014 ! Sans parler des nombreuses autres récompenses reçues.

Bref, j’arrête là, c’était censé être rapide 😛

Mais où sont les images ?

Comme tu pourras le constater, et contrairement à mes habitudes, peu d’images illustrent cet article. Pourquoi donc ? Eh bien c’est simple !

Tout d’abord, en allant visiter ce parc, j’étais en mode off. Une journée où je n’avais pas prévu de bosser ou quoi que ce soit… Pour une fois 😆

Ensuite, même si j’avais mon appareil photo sur moi, quand je décide de profiter un peu, je le laisse rangé. Des fois c’est bien de ne pas vivre au travers d’un viseur ou d’un écran et de juste se garder des souvenirs pour soi… Pas comme le papy qui a filmé l’intégralité d’un spectacle avec sa tablette réparée au chatterton… Le pauvre… J’imagine comme il a dû avoir mal aux bras après 30 minutes de représentation pour, au final, se rendre compte que sa vidéo est d’une qualité totalement ignoble…

Et puis bon, au fur et à mesure que la journée avançait, l’envie d’écrire quelques lignes se pointait. J’ai donc ramené un minimum d’images prises en vitesse avec mon smartphone. Ça suffira bien et, surtout, comme ça je ne te spoile pas trop les diverses choses à voir sur place.

Bonne sécurité…

En arrivant un peu avant l’heure d’ouverture, forcement il y a la queue en bagnole. En même temps, en se pointant début août et, de plus un vendredi, je ne m’attendais pas à être tout seul.

Quelques personnes parées de jaune fluo et logotées Puy du Fou sont là pour nous aiguiller vers les parkings. C’est quand même assez fluide ! Coup de bol, on se retrouve garé pas trop loin de l’entrée 🙂

Là où il faudra faire un peu plus la queue par contre, c’est pour passer le contrôle de sécurité. Vigipirate oblige, des petits gars en vert armés de Famas d’un côté, des agents pour te fouiller de l’autre. Même que ces derniers sont bien outillés. Entre les portiques et les bazars à rayons X, on se croirait dans un aéroport.

Moi qui ne sort jamais sans ma bite et mon couteau, forcement je risque d’avoir des soucis. Surtout qu’en plus de quelques pancartes, un jeune répète en boucle que les couteaux sont interdits et qu’il faut, soit les ramener à la voiture, soit ils seront détruits… Mouais… la flemme… en général je passe partout. Ça se tente ! Et puis comme ça on verra si, pour une fois, le contrôle est vraiment sérieux.

Tous mes trucs métalliques sont dans mon sac à dos, mon fidèle Opinel au fond d’une poche intérieure en prévision de si ça tourne mal et hop, je donne le tout. De l’autre côté, mon sac est sorti du tapis et confié à un mec en bout de ligne. Je vais à sa rencontre et il me dit : « vous avez un Opinel ou un couteau suisse dans votre sac ». Efficace leur machine ! Allez, plan B : « Ah bon ? » 😆

Il me dit qu’il peut repasser le sac dans le bordel, je dis que pas la peine et qu’on a qu’à fouiller dedans. Là, il me laisse me demmerder, faut dire qu’il a l’air un poil débordé. Je fais mine de chercher avant de sortir mon couteau en lâchant un magnifique « Oh mais ça fait 1 an que je le cherche ! ». Bref, le mec rigole, il a l’air content pour moi et je demande si il m’est possible d’aller le mettre dans ma caisse. Pas de souci, il m’indique comment ressortir…

Jusque là, niveau sécurité c’était sérieux mais je me suis rendu compte après quelques pas, que plus personne ne me surveillait. J’étais libre de rentrer dans le parc avec ma petite lame pour dépecer tout le monde !

…Et bonne surprise

Comme je suis un mec réglo, j’ai fait un petit footing pour aller déposer mon petit compagnon dans la boite à gants. Pendant ce temps, Laurence s’occupait d’acheter les billets… enfin, le billet !

En allant au guichet, un saisonnier lui refile une place qu’il avait en trop parce qu’un de ces potes ne venait pas. Voilà ! Fallait que ça tombe sur nous ! On a eu de la chance et c’est cool 🙂

Bon, lui est peut être déçu de ne pas avoir chopé un 06 en échange 😆

À l’intérieur du Puy du Fou

De retour de ma séance de sport improvisée, nos billets en poche, il est temps d’accéder à l’intérieur du parc ! C’est alors que la course commence. Pour réussir à voir tous les spectacles, ou du moins les plus gros, il faut bien s’organiser en fonction des horaires de chacun.

Pour le coup, j’ai laissé Laurence gérer l’affaire. En plus, ce n’est pas sa première fois, elle sait ce qui est à voir et avait pris le temps de faire un semblant de planning.

Je choppe tout de même le plan sur l’énorme présentoir qui trône en plein milieu de la zone. Plus qu’un plan, c’est carrément « Le Guide Visiteurs 2019 ». Dommage que celui-ci soit daté du jour, avec uniquement les horaires du jour… Oui… Tu l’as bien compris… Paye ton putain de gâchis de papier au quotidien… Et je peux t’assurer qu’en partant le soir il y en avait encore pas mal à dispo…

visite puy du fou parc à theme attraction loisir vendée

Sérieux, ce n’est possible de faire un truc au minimum à la semaine ? Surtout que les horaires ne doivent pas spécialement changer d’un jour à l’autre… Mis à part que du lundi au jeudi tu as le spectacle nocturne plutôt que la Cinéscénie et donc l’inverse du vendredi au dimanche. Savoir que c’était ma fête ce vendredi 2 août… bah j’en avais rien à taper et puis y’a les calendriers pour ça. Autrement, ils ont même leur application smartphone pour avoir les infos du jour et tout et tout.

Mais, peut être que je râle pour rien ? Peut être qu’ils ont de quoi imprimer sur place au fur et à mesure de la journée ? Après tout, ils donnent bien la météo du jour sur le papier. Tu en sais plus ? Tu bosses au Puy du Fou ? Tu es le big boss de l’affaire ? Alors dis moi tout en commentaire ! Parce que bon, pour un parc qui indique sur son site web « Le Puy du Fou n’est pas une affaire d’argent », il en a un peu à jeter par les buses d’impression.
Edit 10/08/19 : Eh bien oui ! Je râlais pour rien visiblement. Merci à Léa d’avoir apporter quelques infos supplémentaires dans les commentaires 🙂

Bref ! Direction Le Bal des Oiseaux Fantômes pour entamer cette journée de spectacles. Je découvre les allées du parc en slalomant entre les visiteurs. C’est très nature et vraiment agréable pour se balader. Des panneaux sont présents pour donner les directions des différentes choses à voir.

Merde, cette première représentation du jour est complète… On se replie alors sur Le Secret de la Lance.

Le Secret de la Lance

Il fait chaud aujourd’hui, très chaud… Heureusement que nous sommes encore le matin car nous sommes en plein soleil dans les gradins de ce show médiéval. Le Puy du Fou le sait bien et nous a envoyé sa vendeuse de casquettes et autres chapeaux. Un « service » que nous retrouverons tout au long de la journée.

Face à nous, le rempart d’un château fort dont nous pouvons voir le donjon plus loin. En attendant que tout ça s’anime vraiment, quelques premiers personnages passent pour occuper nos yeux.

10h45, pas une seconde de retard, ça commence !

visite puy du fou parc à theme attraction loisir vendée

Nous avons droit à une histoire autour de Jeanne d’Arc racontée à grands coups de voltigeurs à cheval, de soldats qui se prennent une fessée par la belle gosse du coin, de jets de flammes et de décors qui bougent ! Oui oui ! La muraille rentre dans le sol pour dévoiler un terrain de jeu encore plus grand et donner une nouvelle dimension à cette bataille. Et puis le donjon se met à tourner sur lui même.

Visuellement ça envoie vraiment du lourd ! Pour le son, tout est enregistré d’avance et balancé sur de bonnes grosses enceintes. En gros les acteurs font du playback pour les dialogues. Si pour certains ça passe super bien, pour d’autres ça fait moins crédible. Mais bon, franchement ça reste génial. Je précise de suite que c’est ainsi pour tous les spectacles.

Pour tout voir, il faut sûrement se le refaire 2 ou 3 fois. À des moments tu te rends compte qu’un truc est apparu mais tu n’as pas vu quand. C’est un peu comme un tour de magie, ils savent porter ton attention sur autre chose.

Les Amoureux de Verdun

Nous reprenons notre programme initial et prenons la direction du truc des zozios. Le spectacle n’étant que dans 1h, nous décidons d’aller jeter un œil aux Amoureux de Verdun qui est une des animations en accès quasi permanent.

Ici, nous sommes plongés au cœur d’une tranchée de la 1ère Guerre Mondiale. Une histoire nous est racontée au fur et à mesure de notre avancée et les décors sont impressionnants tant ils sont travaillés. 

Si la plupart des personnages sont des mannequins, parfois animés, quelques acteurs sont également présents. Ils aident à fluidifier le trafic en gueulant des choses comme « en avant soldat » aux visiteurs qui s’attardent à compter les rats pendus dans le garde manger.

Et puis nous voilà au bout de cette immersion où, en regagnant la lumière du jour, nous tombons au milieu de tombes de fortune de nombreux soldats. Là tu te retrouves saisi d’un espèce de sentiment de malaise… Comme quoi l’expérience est réussie !

Le Bal des Oiseaux Fantômes

Cette fois nous avons un peu plus d’avance et nous nous plaçons donc dans la file d’attente. Au Puy du Fou, surtout un jour bien blindé comme celui-ci, tu passes une grande partie de ta journée à poireauter. Tout d’abord debout dans la queue, puis assis en attendant le début d’un spectacle.

Sur ma droite, j’aperçois quelques volières pas toujours très hautes et, honnêtement, ça me fait chier de voir ces beaux piafs là dedans. Enfin, on recausera de ça plus tard.

2 tribunes se font face et nous avons bien choisi la nôtre, nous sommes à l’ombre 🙂

Le spectacle commence avec, de nouveau, une ambiance médiévale. Miss Aliénor et sa copine font la causette pendant que hiboux, faucons, aigles et autres vautours nous rasent parfois le cuir chevelu. Si tu me demandes exactement ce qu’elles se racontaient… bah je te dirais que j’étais trop occupé à admirer ces magnifiques oiseaux !

visite puy du fou parc à theme attraction loisir vendée

Il y en a vraiment de plein d’espèces différentes. Plusieurs fauconniers s’occupent de leur faire faire des aller-retours avec toujours un petit truc à becter à la clé.

Certains sont lâchés depuis un ballon monté haut dans le ciel. On les voit parfois descendre en piqué et leur vitesse est vraiment impressionnante !

Plus tard, on peut voir de grands oiseaux type échassiers mais dont je n’ai aucune idée du nom. Des oies Bernaches aussi qui sont en parfaite formation de vol avec un ULM. Ça m’a fait penser à une vidéo d’un gars qui vole avec ces bestiaux là. Peut être le même gus ? Ah ! Et puis les cigognes ! Des cigognes partout avant que des rapaces ne les rejoignent pour le bouquet final !

Un splendide ballet aérien durant lequel nous n’aurons pas reçu une seule fiente ! À voir absolument.

La Cité Médiévale… et autres « villages »

Prochaine étape : Le Signe du Triomphe. Laurence me dit que c’est un truc énorme et qu’il faut arriver en avance. Nous prenons toutefois le temps de visiter un peu la Cité Médiévale puisque nous devons la traverser.

Il s’agit d’un des villages à thème présents dans le parc. Plutôt que de parler de chacun d’eux, je vais profiter ce ce moment de notre épopée pour faire un tir groupé.

À chaque fois, point de vue décor, le niveau est haut. C’est vraiment chouette ! Des artisans occupent certains bâtiments et il est possible de les voir à l’œuvre. Dans cette Cité Médiévale par exemple : un tailleur de pierre et un mec qui fait du pain. Je ne dis pas « boulanger » parce que ce n’était pas ce nom là 😛

Ce pain (qui lui aussi avait un autre nom je crois) est, je pense, servi dans un des restos voisins. C’est une bonne idée de produire sur place des choses qui seront utilisées dans la foulée. Chose constatée également au Fort de l’An Mil où le forgeron semble fabriquer des armes à usage des acteurs.

Si il y a plusieurs restaurants, soit du type posé, soit du type rapide, il y a aussi un beau lot de boutiques. On trouvera de chouettes pièces artisanales dans certaines comme de bons souvenirs Made In China dans d’autres. Cela particulièrement dans le Bourg 1900 situé proche de la sortie du parc.

Même si ce spot est clairement à base de « viendez dépenser des sous », j’ai vraiment apprécié son ambiance. Chose intéressante, il y a une boulangerie qui propose aussi des produits locaux. Le miel est carrément hors de prix mais les gâteaux affichent des tarifs très honnêtes.

Si tout ça c’est beau et sympa à visiter, il manque un truc : de l’animation ! Quelques personnes costumées pour ambiancer les différentes places seraient pas mal car là, c’est trop calme et c’est bien dommage. Même chose pour les allées du parc, ça pourrait être sympa.

Le Signe du Triomphe

Le spectacle est encore dans une grosse heure mais il y a déjà du monde qui attend en plein cagnard pour accéder au Stadium Gallo-Romain. Ouais, bah on va d’abord se poser un peu à l’ombre pour s’enfiler nos sandwichs hein ! Et puis profiter des toilettes avant de nous mettre dans la queue. Des toilettes, il n’en manque pas sur le site. Pour ça c’est bien pensé 😉

La file d’attente a quelque peu grossi et nous espérons ne pas nous faire refouler à l’entrée. Bon, vu le monde qui s’amasse derrière, ça devrait le faire !

visite puy du fou parc à theme attraction loisir vendée

Au pied de l’édifice, nous suivons le mouvement pour accéder aux tribunes. Le bazar est immense et vraiment beau. En fonction du côté où tu te trouves, tu es soit Romain soit Gaulois. Nous serons donc Romains.

Rapidement, 2 jeunes lance une ola qui fera je ne sais combien de fois le tour du stadium. Il y a déjà une ambiance de dingue ! Et puis voilà qu’arrivent Romains et Gaulois. Eux sont des gens comme nous, des spectateurs, pris au hasard à l’entrée pour être déguisés et avoir une place de choix afin d’assister à ce Signe du Triomphe.

Voilà que commence une joute verbale entre les 2 camps. Toujours une ambiance de folie et ça annonce du bon pour la suite 😀

Il est temps ! Le spectacle démarre comme d’habitude à l’heure précise. Je ne vais pas tout te raconter mais te résumer ça rapidement :

Un centurion tombe amoureux d’une Gauloise et se met à croire en Dieu. Ah oui ! Je ne t’ai pas encore dit mais, au Puy du Fou, tu as une petite touche de religion chrétienne dans à peu près tout ce que tu verras… Forcement ça fout la merde et ça part en combats de gladiateurs, puis en course de chars et ça fini avec des fauves.

visite puy du fou parc à theme attraction loisir vendée

Alors il y a bien des passages sympas mais, dans l’ensemble, j’ai trouvé ce spectacle chiant… De la grosse ambiance d’avant représentation on passe à un truc avec masse de blabla et de grosses longueurs. Et puis ça me fait un peu chier de voir les beaux gros chats quelques secondes avant qu’ils ne soient certainement remis en cage…

Au moins nous étions à l’ombre pendant le spectacle grâce à l’espèce de toit déployé au dessus de nous au cours de l’intrigue.

Causons bestiaux

Oui, j’ai un peu de mal avec l’utilisation de certains animaux dans ce genre de spectacle. Tu me diras que pour les oiseaux je n’ai rien dit et je te répondrais que : même si ça ne me plaît pas de les voir dans la volière, pendant le spectacle ils sont dans les airs donc, si vraiment ils veulent se barrer, y’a moyen 🙂

Après, pour les autres, je ne connais pas leurs conditions de vie. J’imagine qu’ils ne sont pas maltraités quand même. Bien sûr, dans tout cela il y aura aussi une histoire de sauvegarde des espèces et compagnie.

Je ne vais pas m’étaler plus, je pense que tu as compris mon point de vue. On peut en causer dans les commentaires si tu veux 😉


Les Vikings

On songe maintenant à enchaîner 2 spectacles : Les Chevaliers de la Table Ronde puis Les Vikings. Arrivés au premier, il y a déjà du monde et nous sommes juste après la pancarte qui dit que tu si tu es du bon côté tu es sûr d’avoir ta place… Nous sommes du mauvais, pas de beaucoup mais du mauvais quand même.

L’enchaînement avec Les Vikings sera speed et on se dit que, si c’est pareil là bas, autant y aller de suite pour ne pas manquer ce gros spectacle. On délaisse donc Arthur et ses potes pour aller se cramer la gueule au soleil en attendant la suite. Au final ce serait peut être passé…

Nouvelle file d’attente, il fait très chaud et ça chouine un peu partout… Ah bah oui, les bébés en poussette et autres gosses pas bien vieux ne doivent pas trop kiffer ces conditions… En même temps, qu’est-ce qu’ils foutent là ? J’ai du mal à comprendre ces couples qui se pointent dans ce genre de parc avec leurs gamins pas en âge de se rappeler de quoi que ce soit. C’est juste pour faire une jolie photo à lui montrer 20 ans plus tard ? Un jour comme celui-ci, ce n’était pas mieux de rester au frais ? Je sens qu’avec ce sujet je vais encore me faire des potes mais c’est pas grave…

visite puy du fou parc à theme attraction loisir vendée

Yes ! On choppe 2 places à l’ombre face au village Viking qui sera le décor de ce show.

Ici c’est grosse baston entre les villageois et les envahisseurs Vikings qui débarquent en Drakkar ! Oui oui, y’a des bateaux et tout ! Même un qui arrive en mode sous marin. Mais aussi quelques jets de flammes dont tu sens la chaleur te lécher le visage malgré la distance.

Sans oublier la petite touche religieuse avec Saint je ne sais plus trop quoi qui revient d’entre les morts pour apaiser tout ce petit monde. Maintenant qu’ils se sont bien foutus sur la gueule et que les 3/4 de leurs potes finissent de se vider au sol, il arrive à les convaincre d’aller boire des bières ensemble.

C’est vraiment un chouette spectacle où tu ne t’ennuies pas du début à la fin !

Errance

C’est à ce moment de la journée que notre programme est parti en zgeg. On a sûrement subi un petit coup de fatigue et n’avons pas trop regardé les horaires. Nous avions juste bloqué la fin de journée pour Le Dernier Panache… de toute façon après c’était trop tard.

Pour nous occuper entre temps : Le Mystère de la Perouse et Le Premier Royaume, 2 animations permanentes.

La première nous emmène sur un bateau en 1785 et, encore une fois, les décors sont oufs ! Ils ont même fait un plafond qui bouge pour donner l’impression que le rafiot tangue. En plus d’être beau, c’est intéressant.

La seconde tourne autour de Clovis et c’est… comment dire… étrange ! Cette nouveauté 2019 est néanmoins à visiter 😉

De là on tourne un peut dans quelques villages d’époque. On profite aussi des brumisateurs géants installés un peu partout pour se rafraîchir. Et puis on mate le début du spectacle Les Grandes Eaux. Mouais, des jeux de fontaines sur un plan d’eau sur fond de musique classique… pas ma came 😆

visite puy du fou parc à theme attraction loisir vendée

On tente alors d’aller à La Renaissance d’un Château où il est possible de visiter le château du Puy du Fou. Mais, qui dit visite guidée, dit attente, et là on ne peut plus attendre pour ne pas louper notre dernier spectacle… tant pis.

Le Dernier Panache

Cette fois nous serons dans une salle. Ça pourrait d’ailleurs faire penser à une grande salle de cinéma. C’est un peu le cas puisque ce spectacle est à la fois projeté sur un mur d’écrans et à la fois joué par des acteurs.

Le mix est génial ! Les projections se mêlent à des décors cachés derrière les rideaux. La tribune tourne au centre de la salle pour nous dévoiler tout ça petit à petit. J’imagine le boulot de dingue dans les coulisses pour changer les décors entre 2 !

visite puy du fou parc à theme attraction loisir vendée

Côté pitch : Charette, un officier de marine Vendéen, mène ses potes paysans dans une dernière bataille en pleine insurrection vendéenne.

Il y a de quoi en prendre plein les yeux en découvrant cette page d’histoire !

Avant de partir

L’heure de fermeture approche et il n’y a plus grand chose à faire par ici. On se promène dans Le Monde Imaginaire de La Fontaine. Un parcours mettant en scène certaines fables et qui permet de découvrir les propriétés de nombreuses plantes. Une balade libre et agréable 🙂

visite puy du fou parc à theme attraction loisir vendée

Et c’est qu’on commençait à avoir la dalle ! Mais, pour manger sur place en fin de journée, passé 20h, ça devient compliqué visiblement. Bref, on a préféré trouver à l’extérieur mais ce n’était pas mieux alors nous sommes rentrés et nos estomacs n’ont été remplis que tard le soir.

Le Puy du Fou, au final ?

Pour conclure cet article, qui est déjà très long, je ne vais pas revenir en détail sur tous les points… Si tu as sauté directement sur cette conclusion bah… tu n’as plus qu’à lire le reste 😛

Donc, clairement, le Puy du Fou c’est à faire ! Tu auras noté que quelques bricoles me déplaisent mais, dans la majorité c’est une superbe expérience et il y a de quoi passer une bonne journée… voir un peu plus. Mon avis est en partie mitigé à cause du fait que le parc était complet ce jour là et en ce moment j’ai pas forcement envie de prendre un bain de foule 😛

Afin de vraiment en profiter, je te conseille d’éviter d’y aller comme nous en pleine saison. Tu vas passer plus de temps à optimiser ton planning et à faire la queue qu’autre chose. Pense aussi à emmener de quoi manger, au moins le midi, tu gagneras du temps et économiseras des sous.

Surtout pense à couper ton saucisson à l’avance et à préparer tes tartines de rillettes. Ton couteau ne doit pas t’accompagner ! Mais pour un peu, tu pourras en acheter dans une boutique souvenirs en fait… Je n’ai pas pensé à vérifier…

Y aller sur 2 jours pour tout voir, pourquoi pas. Je pense quand même qu’à un moment tu as fait le tour et que tu t’emmerdes. Enfin, tu peux retourner voir une seconde fois un spectacle. Aussi, si tu dors sur place, tu es sûrement un peu plus en mode à la cool le matin du 2ème jour.

S’arranger pour avoir l’un des spectacles nocturnes, ou les 2 sur 2 jours, est aussi une bonne idée. De notre côté nous avons tout loupé là dessus…

Voilà voilà ! J’y retournerais sans doute plus tard pour revoir certaines choses et voir ce que je n’ai pas vu 🙂

Et toi, le Puy du Fou tu y as déjà été ? Qu’en as-tu pensé ?

 

À propos de l'auteur

Julien

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

10 Commentaires

  1. pauline

    chez les Vikings, c’est Saint Philibert qui sort de sa boite pour réconcilier tout le monde…et dans le Stadium, le toit qui se déplie s’appelle un « vélarium ».

    Très bonne analyse du parc, ton article rend bien hommage aux magnifiques spectacles et pointe les détails un peu moins « cools » !

    Pour l’opinel, mon chéri a réussi à rentrer avec, le mec à l’entrée a dit que la longueur de la lame doit être plus petite que la paume d’une main… si on avait mesuré avec ma main à moi, je ne pense pas qu’on l’aurait emmené, mais avec sa main à lui, c’était OK. (et on peut en acheter dans le parc, chez les artisans, avec de plus grosses lames, mais je ne sais pas si tu passes le reste de la journée à te balader avec, ou si c’est stocké par leurs soins et à récupérer quand tu t’en vas).

    Sinon, c’est dommage de ne pas être resté le soir, pour les Orgues de Feu, c’est inclus dans le billet (contrairement à la Cinéscénie le week-end) et c’est vraiment magnifique (rien à voir avec les Grandes Eaux qui n’a aucun intérêt sinon de se repose 5 minutes au calme)

    Réponse
    • Julien

      Merci pour m’avoir redonné les noms 🙂
      Pour le couteau là il n’y avait pas de question de taille de lame et c’est pas plus mal j’ai envie de dire.
      Malheureusement, pour le soir, comme il y avait la Cinéscénie, il n’y avait pas les Orgues de Feu.

      Réponse
  2. Bonhoure

    Je peux répondre à tes questions concernant les guides visiteurs 😉
    Sache que oui ils sont imprimés sur place dans nos locaux. Grace aux nombreuses réservations nous savons à peu près le nombre de visiteurs que nous attendons chaque jour et de ce fait nous pouvons imprimer la juste quantité de guide. Si besoin nous pouvons aussi en réimprimer le jour meme toujours sur place ! Nous sommes contraints d’avoir un guide différent tous les jours car les horaires des spectacles changent au jour le jour en fonction justement du nombre de visiteurs attendus sur le parc. Sache que tous les guides sont imprimés sur du papier recyclé et que l’encre est une encre végétale. Le parc détient de nombreuses certifications écologiques et environnementales dont Green Globe 😉 et comme tu le dis si bien il existe l’application mobile qui est totalement gratuite et qui reprend toutes les Infos qu’il y a sur le fameux guide visiteur. Mais il y a encore des irréductibles qui préfèrent la version papier ou d’autres qui n’ont tout simplement pas de Smartphone (oui oui ça existe encore ^^ surtout dans le 3eme age…)
    J’espere avoir répondu à tes questions 😊

    Réponse
    • Julien

      Hello Léa,
      Merci pour ces informations 🙂
      Donc en effet je râlais pour rien et je suis content d’apprendre que ce n’est pas fait n’importe comment.
      À côté de ça, je fais partie de ceux qui préfèrent le papier, juste que je n’aime pas le trop de gâchis.
      Du coup pour les plans inutilisés, vous avez une possibilité de recyclage sur place ou quelque chose ?

      Réponse
      • Bonhoure

        Oui oui ils sont tous mis à part dans une benne bien specifique et recyclés sur place 😉

        Réponse
        • Julien

          Merci pour cette nouvelle précision 🙂
          Va falloir venir faire un reportage sur les coulisses du Puy du Fou !

          Réponse
  3. mathieu

    Bonjour, j’y suis allé l’année dernière et j’ai vraiment trouvé ça spectaculaire. C’est vrai que c’est la course si tu veux tout voir en une journée mais je pense que c’est impossible avec les temps de queue. L’idéal, c’est de prévoir 2 jours. Tu fais une grosse 1ère journée et tu termines avec la cinéscénie. Et le lendemain, c’est plus cool et tu peux revoir certains spectacles. Il y aussi le spectacle les Mousquetaires de Richelieu qui est spectaculaire mais que tu n’as peut être pas eu le temps de faire.

    Réponse
    • Julien

      Les mousquetaires en effet on a pas pu le caser dans le planning. Laurence avait l’air de dire qu’il n’était pas une priorité non plus 😆

      Réponse
  4. mariep

    En bonne Vendéenne, le Puy du Fou je connais ! Voilà quelques détails :
    – T’as bien fait de louper le spectacle de la table ronde, ça a mal vieilli et c’est franchement risible 😉
    – L' »espèce de toit » qui se déploie sur le stadium gallo-romain est réaliste et représenterait ce qui existait à l’époque.
    – Pour les bandes son, c’est un question de gros sous, comme tout le parc d’ailleurs. Ça évite d’investir dans des micros-casques et des ingés sons. Pareil, t’as pas de mecs en coulisse pour tout ranger, les acteurs font tout, spectacle et remise en ordre du champ de bataille pour le spectacle suivant.
    – Les artisans ne sont pas des employés du parc, ils paient leur place.
    – SI tu veux une boule de glace fait gaffe, les prix ne sont pas les mêmes partout !
    – La religion est omni-présente parce qu’il ne faut pas oublier que c’est le joujou de De Villiers. A toutes les sauces sur chaque spectacle, moi ça me saoule.
    – Pour les horaires, apparemment ils adaptent le nombre de spectacles selon les résas et les prévisions météos, donc l’affluence prévue. Je suis d’accord que c’est un peu too much en terme de papier. Surtout qu’il y a une appli, sur laquelle tu peux d’ailleurs avoir ton billet (achète-le en avance, c’est moins cher), appli qui te permet de te géolocaliser dans le parc si t’es perdu (ou si t’as besoin d’aller vite aux toilettes les plus proches).
    Ha et sinon la Cinéscenie reste un spectacle à voir, ne serait-ce que parce que réalisé par un grand nombre de bénévoles du coin, mais à réserver pas loin d’un an en avance…

    Réponse
    • Julien

      Pour le son je pense aussi que ça évite les éventuels loupés. En plus par moment les acteurs doivent être un peu essoufflés. On est d’accord sur le côté religieux trop présent…
      Côté horaire je ne savais pas qu’ils adaptaient ainsi mais ça pourrait expliquer le fait d’avoir un plan par jour.
      J’avais bien vu que les artisans n’étaient pas des employés mais je n’ai pas tilté qu’ils payaient leurs places. D’un côté c’est logique… j’espère juste pour eux que le Puy du Fou ne s’enflamme pas sur le tarif des emplacements.

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Boutique en Ligne

Soutenir le Blog

Bons Plans

Un peu de lecture ?

dapibus Donec ut quis, leo elit. neque. efficitur. mattis nec amet, vel,

Pin It on Pinterest

Partager

Partage cet article

Ce serait vilain de tout garder pour toi !