Sélectionner une page

Test du Everyday Backpack V2 de Peak Design

Test du Everyday Backpack V2 de Peak Design

Le Everyday Backpack V2 c’est le sac à dos pour usage quotidien de la marque Américaine Peak Design. Tu sais cette marque dont j’ai déjà testé le Travel Backpack et qui propose des accessoires pensés pour les photographes et vidéastes. Des accessoires en général bien réfléchis et de grande qualité. Voyons voir si c’est le cas pour cette mise à jour du Everyday Backpack pour laquelle je ne ferai pas comparaison avec la V1 puisque je ne l’ai jamais eu entre les mains 😛

Allez ! On s’accroche ! Il y a pas mal de choses à dire au sujet de ce sac à dos et donc, bah toi, tu as pas mal de lecture qui t’attend !

Découverte du Everyday Backpack V2

Peak Design nous propose ce sac à dos en 2 capacités : 20 et 30L. Ici, c’est de la plus grande dont il est question et elle se décline en 3 coloris.

Mon exemplaire est le Charcoal et, franchement, je le trouve grave classe comme ça, en gris avec quelques détails marrons 🙂

Aussi, on sent de suite que c’est un produit qualitatif et bien fini. Rien d’inhabituel pour Peak Design quoi.

L’extérieur

Pour la fabrication de cette V2 du Everyday Backpack, la marque a revu le composant principal en passant sur un truc 100 % recyclé avec le label Bluesign (sauf pour le coloris noir). En gros, c’est un truc écolo avec économie d’eau et tout ça tout ça.

C’est du nylon 400D résistant aux intempéries. Ça ne veut pas dire qu’il est 100% imperméable mais qu’il fera face à une bonne averse. Ce qui est sûr, c’est qu’on voit que c’est solide. C’est épais et un peu rugueux sous les doigts. Pour l’épaisseur, forcement la doublure rentre en compte hein.

Le Maglatch

De face, on remarque tout de suite le rabat supérieur avec le Maglatch. Ce truc c’est le système de fermeture avec boucle mécanique et magnétique de Peak Design. 4 inserts métal sur le sac permettent d’ajuster la hauteur.

Une fois qu’on a le coup de main c’est vraiment hyper simple à manipuler. Il faut d’abord tirer vers soi puis vers le bas et c’est déverrouillé. Ça se fait d’une main sans aucun souci !

Ensuite, pour refermer, il suffit d’approcher la boucle d’un des inserts, voir de laisser le rabat vivre sa vie. Le tout se remet en place et se verrouille, soit en le faisant nous même, soit en bougeant un peu le rabat.

Si le sac a une capacité de 30L, il est indiqué que, fermé au plus bas, elle est de 22L. La partie haute, sous le rabat, se déploie quand besoin. Cela permet de garder un aspect plus compact quand pas trop chargé 🙂

Poches, Zips, Boucles

En bas du panneau frontal se cache un petit compartiment avec ouverture par le bas et fermée par un aimant. Il dissimule 2 boucles permettant d’accrocher les sangles fournies avec le sac. Des boucles comme celles là, on en trouve 2 autres plus haut sur le sac ainsi que 2 sous le rabat, 1 en haut de chaque côté, 1 dans chaque poche latérale et 2 en dessous. Les sangles peuvent également se ranger dans ce compartiment

Le dessous est fait d’une autre matière. Cette fois on est sur du waterproof. Le truc classique pour que ce soit posé au sol sans emmerdes 🙂

Sur chaque flanc nous avons 1 poche qui peut accueillir une bouteille par exemple ainsi qu’une poignée. La poche de gauche contient un élastique fixée à la boucle et dont l’autre extrémité offre une attache Anchor Links. Tu sais, le même système de fixation que celui des sangles Peak Design. Sympa pour y accrocher des clés par exemple.

De grandes fermetures zippées permettent d’ouvrir complètement les panneaux latéraux pour accéder au contenu du sac.

Ces fermetures, ces « Ultrazips » comme ils disent, semblent bien robustes et un minimum résistants à l’eau. De ce que j’ai lu, ils sont fabriqués à base d’un thermoplastique au poids moléculaire ultra élevé… Ouais, c’est cool, mais on veut surtout que ça tienne longtemps non ?

Il y a 2 curseurs par fermeture. C’est souvent le cas et, en général, on peut les faire se suivre. Si on ouvre avec l’un, on peut fermer avec l’autre en tirant dans le même sens. Là, ce n’est pas le cas et chacun propose un sens d’ouverture différent. L’idée est de pouvoir ouvrir le sac en gardant une bretelle sur une épaule. Pas con pour ouvrir dans le meilleur sens pour choper le truc voulu à l’intérieur.

Dernier point pour ces fermetures, les tirettes qui peuvent s’ouvrir. Cela permet de les accrocher aux boucles dont je parlais plus haut afin de sécuriser un peu l’ouverture. Pratique pour prendre le métro par exemple 😉

Sur le haut, une grande poignée revêtue d’un simili cuir assez doux et vraiment agréable, autant à l’œil qu’en main. Est aussi présente une fermeture semblable à celles des côtés et qui donne accès au compartiment arrière.

Côté dos

Sur l’arrière, pas de surprise, il y a les bretelles. Forme sympathique qui semble confort et petit matelassage. Elles sont fixées en haut sur une sorte de pivot qui leur permet de bien s’orienter sur le corps et de manière plus classique en bas.

Une sangle pectorale est présente et peut se fixer de chaque côté dans l’une des 4 encoches permettant d’en ajuster la hauteur. Ses boucles sont en alu, tout comme celles pour le réglage des bretelles.

Au niveau de ce réglage, dommage qu’il n’y ai pas une boucle élastique pour maintenir l’excédent de sangle. Soit dit en passant, à l’usage, ce n’est pas gênant du tout.

J’ai gardé le meilleur pour la fin au sujet des bretelles. Chacune intègre un aimant qui permet de venir la fixer sur le dos du sac. C’est génial quand on le porte par l’une des poignées car, comme ça, rien ne traîne. Utile aussi si on fixe le sac sur la poignée d’une valise à roulette qu’on passera à l’endroit prévu (oui c’est plus simple avec la photo).

On notera que le léger rembourrage du dos semble fait pour laisser passer un peu d’air en plus d’apporter un chouille de confort mais ne semble clairement pas fait pour une utilisation rando.

Caché en bas, derrière ce panneau, l’emplacement pour la ceinture ventrale dispo en option.

L’intérieur

Dans le compartiment principal, qui est donc accessible par le haut ou les côtés, se trouvent 3 intercalaires, les Flexfold.

Il est possible de les positionner comme bon nous semble d’un point de vue hauteur grâce à leurs bandes Velcro. Si nécessaire de les mettre à la verticale pour telle ou telle raison, c’est possible aussi 😉

Une fois fixés, il est possible d’en rabattre chaque côté de manière à créer jusqu’à 3 compartiments par étage. Ils peuvent d’ailleurs aussi se rabattre complètement de manière à ne pas faire palier. Tout ça fait que c’est impeccable pour adapter rapidement le sac à ses besoins du jour.

Le coloris gris clair de l’intérieur permet de repérer assez facilement de petits éléments… tant qu’ils ne sont pas minuscules et gris ou argentés 😆

Tout en haut, une petite poche fermée par un aimant abrite les 4 sangles dont je parlais plus haut. En les fixant sur les différentes boucles à l’extérieur du sac il est possible d’accrocher une veste, de sécuriser un trépied… Les possibilités sont multiples et c’est très pratique.

Sur les côtés

Chaque côté du Everyday Bacpack V2 offre :

  • Une poche à accès rapide fermée par un aimant.
  • Une poche zippée contenant 2 petites poches qui peuvent accueillir des batteries par exemple.

Le tout dans un textile assez souple et limite un poil extensible. Point de vue ressenti, c’est peut être la matière qui semble la moins solide du sac. Rassure toi c’est costaud quand même 🙂

À l’arrière

Rentrons désormais dans le compartiment ordinateur à l’arrière et, là aussi, il y a pas mal de choses à voir. En allant de l’intérieur vers l’extérieur (le dos quoi), nous avons :

  • Un espace de rangement « en vrac » ou « accès rapide ». On appelle ça comme on veut. Cela fait 1 grande poche et 2 plus petites. La matière est la même que pour les poches des côtés. Chose importante, ce qu’on charge ici étend la poche vers le compartiment principal. Cela évite d’avoir un bourrage et de ne pas pouvoir fermer mais empiète sur le reste. Parfois il peut donc être plus difficile d’entrer ou sortir certaines choses si cet espace « vrac » est très rempli.
  • Une poche plate sur les 2 tiers de la hauteur du sac. Un petit aimant en haut permet de la maintenir fermée. Elle est idéale pour accueillir une tablette, un carnet…
  • Le compartiment ordinateur ou tablette qui présente une fonction intéressante ! On y trouve un insert repositionnable qui permet d’ajuster la profondeur en fonction de la taille de l’appareil qu’on y met. Ainsi, il n’y a pas besoin de galérer à plonger la main tout au fond pour sortir son matos 🙂

Le Everyday Backpack V2 à l’usage

Je crois avoir plutôt bien fait le tour du Everyday Backpack V2 et il est temps de voir ce qu’il donne sur le terrain ! De La Rochelle au Cambodge, sous la pluie ou sous le cagnard, je pense l’avoir bien baladé durant ce test 🙂

Le confort

Sur le dos ce sac n’est pas le summum du confort mais c’est pas mal du tout. On est sur un truc pour un usage plus urbain qu’outdoor.

J’ai pu le supporter sans trop de mal durant de longues journées de balade au Cambodge mais, quand bien chargé, les bretelles se font sentir au bout d’un moment. Aussi il n’est pas idéal pour les climats très chauds. Il manque de ventilation dans le dos et fait vite transpirer.

Mais vraiment ce n’est pas mauvais ! Surtout si on s’en tient à l’utilisation pour laquelle il est dédiée. C’est à dire ne pas l’avoir sur le dos pendant 8h d’affilées… et encore ! Ça passe 😛

La praticité

À l’usage, j’ai grandement apprécié ce sac et ce, aussi bien au quotidien qu’en voyage !

Déjà, côté portage, la grande poignée supérieure permet de le bouger facilement à la main. Celles sur les côtés sont aussi utiles dans certains cas et puis, bah les bretelles, ça reste des bretelles hein 😛

J’aime beaucoup le compartiment ordinateur qui est facilement accessible et dans lequel je peux aussi mettre un peu de paperasse ou quelques objets dont je peux avoir besoin rapidement comme une batterie externe.

La fermeture Maglatch est un kiff à utiliser et on peut vraiment mettre beaucoup de chose dans ce sac. Les séparateurs sont top pour ranger un boîtier d’un côté et un objectif de l’autre par exemple.

J’utilise énormément les fermetures latérales pour accéder aux différents « étages » que j’ai créé avec les séparateurs. Seul truc à ce niveau là, le curseur coince parfois un peu au moment de passer l’arrondi. Et, encore une fois, c’est cool de pouvoir accrocher les tirettes sur les boucles pour le côté sécurité 🙂

Les poches sur les flancs peuvent accueillir de grosses bouteilles d’eau d’1L/1.5L mais ça commence à tirer un peu dessus. Truc cool, elles s’étendent vers l’extérieur et ne viennent pas spécialement empiéter sur le volume interne.

Pour charger certains trucs volumineux comme un trépied, les sangles et boucles présentes sont idéales. J’ai fait l’essai en en accrochant un sous le sac et c’était impeccable.

Dernier point appréciable, quand on pose le sac au sol, il tient parfaitement debout !

Ah ! Et j’ai quand même ajouté une attache Capture pour fixer mon boîtier à une bretelle. J’adore ce truc ! 😀

En avion

Son format lui permet de passer aisément en bagage cabine. Reste la question du poids qui est souvent limité à quelque chose comme 8 à 12kg. Bon, perso, je n’ai jamais eu droit à une pesée. Surtout que son design ne l’indique pas comme étant le truc ultra méga chargé.

Par contre il ne faut pas oublier qu’à vide avec ses 3 séparateurs il fait déjà un peu plus de 2kg. C’est peut être un paramètre à prendre en compte pour certains voyages. Bon, après, comme il est possible d’avoir 1 accessoire à la main genre appareil photo, ordi portable… ça va vite d’en extraire 1 à 2 kg 😉

Aussi, son intérieur bien organisé permet de le vider et de le reremplir vite et bien en passant la douane.

En tous cas, il passe très bien sous le siège si on veut le garder à ses pieds. J’ai pu faire l’essai dans différents modèles d’avions même si, au final, je le mettais dans le coffre au dessus de ma tête pour pouvoir étendre les jambes 😛

La résistance

En 3 mois d’utilisation, cet Everyday Backpack aura mangé quelques murs, beaucoup de sols, aura pris le soleil, la pluie, une grande quantité de poussière, enfin de terre, et aura transporté pas mal de kilos de matos. Je ne l’ai pas ménagé et mon voyage au Cambodge aura été une formidable occasion de le mettre à l’épreuve.

Sous la pluie, l’eau glisse plutôt bien à la surface et le tissu ne se gorge pas. Les fermetures empêchent l’intrusion des gouttes mais il faut quand même penser à bien les fermer jusqu’au bout. Au bout d’un moment il y a forcement un peu d’humidité qui peut traverser, ne serait-ce que par certaines coutures. Cependant, après des marches de 20 à 30 minutes sous la flotte, je n’ai rien constaté de trop craignos. Il résistera sans mal à une averse mais n’a pas vocation de passer plusieurs heures sous le déluge.

Pour ce qui est de sa résistance à l’abrasion et tout ça… bah… malgré l’usage assez intensif que j’en ai fait, je n’ai qu’une chose à signaler !

La boucle supérieure du flanc gauche a lâché. Pourtant je n’ai pas souvenir de m’en être trop servi. Je pense qu’on est plus là sur un défaut de couture qu’autre chose. La bonne nouvelle, c’est que Peak Design garanti ce sac à vie et que, dans ce genre de situation, il y a moyen de faire remplacer facilement 🙂

Un outil de rencontre ?

Avant de conclure cet article test, je voudrais partager une petite anecdote. Lors d’une étape à Bangkok, dans la navette m’emmenant au prochain avion, un mec est venu me voir car il avait repéré mon sac. Il connaissait déjà la marque et certains produits mais voulait mon avis car il pensait se l’offrir.

Peak Design est une marque surtout connue par les photographes et vidéastes et, du coup, ça peut en effet permettre de s’identifier et d’entamer une conversation. Bon… ok… c’est le cas avec un peu tout et n’importe quoi dans la vie 😆

Mon avis sur le Everyday Backpack V2

Si j’ai eu dans le passé des sacs dédiés à la photo, je n’ai jamais apprécié à 100%. Design trop typé et pas toujours facile d’en faire une autre utilisation que le transport de matos. C’est pour ça que j’apprécie énormément cet Everyday Backpack V2 de Peak Design ! Il offre un look passe partout et est modulable selon les besoins.

Son confort est très honnête et il méga résistant. Surtout, il est bien pensé et est rempli de « petites astuces ».

J’aurais tout de même peut être aimé quelques poches de plus. Genre une sur le rabat, juste pour mettre des petits trucs. À voir si ça ne gênerait pas les manipulations et ne casserait pas trop le design. Aussi des poches derrières celles sur les côtés. Un peu comme sur le Travel Backpack où il est possible d’y cacher son passeport par exemple.

Quoi qu’il en soit, ce sac à dos n’est peut être pas le truc totalement parfait mais put*** qu’il est bien !

Se l’offrir représente un petit investissement, 266,95€ en version 30L ou 239,95€ en 20L. Cette dernière version sera suffisante pour un usage purement quotidien ou pour les femmes sur qui le 30L sera un peu trop imposant. Car oui, tu as vu les photos que, sur mon dos, le bazar prend quand même de la place.

Ce n’est certes pas donné mais il faut se dire que c’est un achat « à vie » grâce à la garantie et que ça peut éviter de racheter un truc plus tard. Bon, forcement, si Peak Design ferme boutique c’est un peu moins à vie mais, pour le moment, tout a l’air ok de leur côté 🙂

Alors, tu penses craquer pour ce sac ou tu penses qu’il mériterait quelques modifs avant de passer le cap ?

À propos de l'auteur

Julien

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

On en cause ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Boutique en Ligne

Derniers commentaires

-15% code IRUN15

Bons plans

À voir et à lire

Trouver un logement

Booking.com
vel, ultricies commodo ante. velit, vulputate, Donec risus. dolor

JE NE VEUX RIEN MANQUER !

Inscrivez-vous à la newsletter C'est bien d'être bien pour recevoir régulièrement directement dans votre boite mail l'actu du blog, des conseils, quelques bons plans... Idéal pour avoir un aperçu des nouvelles parutions sans devoir passer tous les jours sur le blog !

Rendez-vous vite dans votre boite mail pour finaliser pour inscription.

Pin It on Pinterest

Partager

Partagez cet article

Ce serait vilain de tout garder pour vous !