Les 20 Kilomètres de Paris 2016

« Ça va cartooner ! » c’était le slogan de cette 38ème édition des 20 Kilomètres de Paris qui a eu lieu le dimanche 9 Octobre. Pour moi ça aura été une 1ère participation à cette course en compagnie de Bahia.

C’est qui celle-là ?

Bah c’est la jolie brune qui a couru avec moi ! Plus sérieusement, il y a quelques temps Bahia avait posté sur Facebook un petit message disant qu’elle cherchait du monde pour courir ces 20 Km de Paris. Revenant de blessure il était alors question d’adopter un rythme tranquille et d’y aller pour déconner… vous comprenez pourquoi j’ai répondu.

20km paris 2016 c'est bien d'être bien cbdb

Bref, on avait prévu plein de trucs mais avec les histoires de sécurité du style interdiction aux sacs à dos et compagnie, on a dû se contenter de notre bonne humeur. Notons au passage que ces consignes n’ont absolument pas été respectées.

Et vous ne le savez sans doute pas, mais la demoiselle est aussi très douée de ses 2 mains pour tapoter sur le clavier. N’hésitez pas à jeter un œil à son blog : Eklektike.

Un dimanche au soleil

Après un réveil ultra matinal, un peu de marche et un petit tour en train me voici arrivé en vue de la tour Eiffel. Je pose mon sac et j’attends ma coéquipière du jour qui pédale à toute vitesse dans les rues de Paris.

Une fois nous être retrouvés, elle envoie une photo de son Vélib’ à une amie afin qu’elle vienne le récupérer et le garer. Tu le sens bien qu’on est à l’arrache là ? La queue pour les consignes est genre, longue, très longue… Nos dossards nous envoient dans un sas préférentiel et nous ne sommes pas en avance pour y avoir accès. Bref, changement de plan. Je choppe son sac et redescend le Champ de Mars en courant pour le stocker avec le mien à la bagagerie du village. Pendant ce temps elle récupère sa monture pour s’en débarrasser à un endroit prévu à cet effet.

Encore quelques foulées et on se retrouve de nouveau au pied de la Dame de fer. Au moins on est chauds pour le départ. Petit coup de fil au copain Émir des Lapins Runners pour essayer de se retrouver. Après un petit problème de confusion « droite, gauche », on en conclu qu’on est pas du tout au même endroit.

Et c’est parti

Nous voici dans notre sas, le deuxième à s’élancer. La météo est parfaite, grand ciel bleu et bonne température. Le départ est donné et on voit les premiers passer sous l’arche. Bizarrement nous n’avançons pas… ha bah oui on s’était collé dans la queue pour les toilettes…

20km paris 2016 c'est bien d'être bien cbdb 20km paris 2016 c'est bien d'être bien cbdb

Après avoir remonté le Pont d’Iéna et pu admirer la collection Automne/Hiver de pulls et ponchos nous voilà partis pour 20 kilomètres de folie. Rapidement on observe quelques coureurs passer par dessus un terre-plein, des barrières et de la rubalise pour revenir sur le parcours quelques mètres plus loin. Sérieux les gens vous croyez pas que vous avez perdu plus de temps et d’énergie qu’autre chose ?

Petit arrêt après 600 mètres pour une photo avec Boogie, la mascotte de Squadrunner. En repartant de là nous sommes seuls, oui oui, plus un coureur à l’horizon. C’est fun, la foule nous acclame, mais bon, il nous faudra quand même un peu de temps avant de sentir à nouveau la gomme.

20km paris 2016 c'est bien d'être bien cbdb

Promenons nous dans les bois

Après avoir vu un photographe faire tomber son 70-200 sur les pavés, l’Arc de Triomphe et profité des premiers spots musicaux, nous voici à l’entrée du Bois de Boulogne. La dernière fois que j’avais vu ces allées, c’était lors du Marathon de Paris et elles m’avaient semblé bien moins agréables.

Là, en début de parcours avec ce beau soleil c’est vraiment un passage très sympa. On progresse au rythme des orchestres jusqu’au premier ravitaillement où je constate la dramatique absence de chocolat. A la base j’avais acheté quelques tablettes pour distribuer à cet endroit mais avec l’histoire de sécurité…

20km paris 2016 c'est bien d'être bien cbdb

Toujours à l’ombre des arbres on croise quelques têtes connues ou pas. Avec le nouveau t-shirt je suis repérable de loin.

Au kilomètre 8 je m’arrête remettre la pancarte dans le bon sens. Non, je ne suis pas maniaque !! Puis un peu plus loin nous arrivons au second ravito qui marque le retour en ville.

La moitié de faite

Après ce nouveau petit coup de flotte nous tombons sur Brice et Brice, sans doute les stars de cette 38ème édition. Perruques blondes, débardeurs jaunes, shorts dorés et planches de surf, les gars sont au top et à fond dans la déconne. Leur passage met une super ambiance sur le bitume.

Egalement nous passons les 10km en 1h03, ça va on est dans les temps pour notre objectif supérieur à 2h.

20km paris 2016 c'est bien d'être bien cbdb 20km paris 2016 c'est bien d'être bien cbdb

Nous descendons sur les bords de Seine que nous suivrons dans ce sens pendant un bon 6 kilomètres. On y croise entre autres l’ami Yoann du blog Exohealthfit. Ce mec a le legging le plus cheum du monde ! Vous ne pouvez pas le louper.

Au 14ème nous sommes de retour au point de départ pour quelques 1000 mètres communs avec le début de course. Arrive alors le dernier ravito sur lequel je me décide quand même à prendre les premiers bisous de la journée. Plus qu’un quart du tracé à faire et de nombreux supporters sont présents pour remotiver tout le monde.

Le retour

Juste avant de faire demi-tour en empruntant le Pont Royal, Coin-coin, Romain de son vrai prénom, mon compagnon de galère de fin de marathon, nous rattrape. Cette fois on court tous les 2 et nous ne sommes pas en mode souffrance, on a le sourire, c’est quand même plus cool.

20km paris 2016 c'est bien d'être bien cbdb

Grosse ambiance sur le pont avec l’animation TomTom avant de redescendre sur les berges. Un peu plus loin il y a une crêperie où j’avais déjà tenté de me ravitailler lors de la Odlo Crystal Run. Bon bah 2ème échec mais la patronne nous a promis des crêpes pour la prochaine fois. On note !

On profite des derniers kilomètres de course pour accélérer gentiment. Faut bien qu’on transpire un chouille quand même. Un peu avant l’arrivée, Thomas, un ami archer et coéquipier lors du dernier Run-Archery de France nous rejoint pleine balle. Je crois que le gars à péter son chrono.

Après 2 heures 4 minutes et 51 secondes nous voici à la fin de ces 20 Km de Paris. Petite bouteille d’eau, sachet de nourriture bio et surtout la magnifique médaille nous attendent. La course était sur le thème de la bande dessinée cette dernière le reprend parfaitement.

20km paris 2016 c'est bien d'être bien cbdb 20km paris 2016 c'est bien d'être bien cbdb

Bien sûr je ne vous ai pas tout raconté et je vous conseille d’aller jeter un œil à la vidéo en fin d’article.

L’after

Avant de redescendre au village nous faisons un petit passage sur le stade Emile Anthoine pour faire un coucou à l’ami Steve Kondo qui animait les départs.

Puis après avoir fait trempette dans de l’eau glacée nous retrouvons enfin les Lapins Runners et d’autres copains. On en profite pour se faire une belle photo de groupe avant de se quitter.

20km paris 2016 c'est bien d'être bien cbdb 20km paris 2016 c'est bien d'être bien cbdb

Pas forcement trop fan de Paris (j’y ai trop roulé), j’ai vraiment apprécié cette matinée. Bahia je ne la connaissais pas avant la course, enfin on s’était vu 20 minutes au retrait des dossards, mais je suis content d’avoir couru avec elle. On s’est vraiment éclaté.

De mon point de vue l’orga m’a semblé très bonne. T-shirt et médaille sont très sympas, de beaux souvenirs de cet événement. Les 20 Kilomètres de Paris je pense que c’est un rendez vous que je reprendrais pour l’année prochaine.

2h05 de déconne en vidéo

A propos de l'auteur :

Webmaster, testeur, youtubeur…. En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l’arc à la main ou les baskets aux pieds.
Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48… oui oui ça fait grand.

On en cause ??