Sélectionner une page

Test des Lunettes de Soleil Rudy Project Propulse

Test des Lunettes de Soleil Rudy Project Propulse

Propulse, c’est le nom donné par la marque italienne Rudy Project à sa nouvelle paire de lunettes de soleil spéciale course à pied. Certaines personnes ne voient pas l’intérêt d’utiliser des solaires pour courir, d’autres en portent tout le temps, moi j’en mets quand nécessaire. Et, quand j’en mets, j’aime que ce soit confort, que ça tienne bien en place et, idéalement, que les verres s’adaptent à la situation.

Avec la Propulse, Rudy Project nous promet un peu tout ça et j’étais donc curieux de voir si ce modèle conçu pour courir faisait le job. Cet hiver 2019 étant limite printanier, j’ai pu tester ces lunettes sans trop de souci 🙂

Le modèle testé

La Propulse existe en plusieurs versions, en plusieurs combinaisons monture/verres. Il n’est cependant pas possible de choisir indépendamment la couleur de la monture et celle des verres.

Selon moi ce sont surtout les verres qui influeront le choix de telle ou telle version. Ils en existent 2 types :

  • Rp Optics : On va dire que ce sont les verres « standards ». Chaque modèle propose une teinte différente et est du type Smoke, Laser ou Multilaser. Je ne connais pas les propriétés propre à chaque sorte mais, pour faire simple, certains coloris sont plus adaptés à certaines situations. Par exemple : Multilaser rouge ou orange pour la route, Laser noir pour la montagne.
  • ImpactX : Indiqués comme garantis incassables à vie, les verres ImpactX sont aussi photochromiques. Les propriétés optiques sont à priori supérieures et offrent un meilleur confort visuel. Là aussi plusieurs couleurs existent pour s’adapter à la pratique.

test rudy project propulse lunettes de soleil running trail triathlon

Ici, j’ai à dispo la Propulse avec monture Pacific Blue et verres ImpactX 2 Red soient photochromiques rouges. Je tenais à essayer ce modèle de verres plutôt qu’un autre car il est dit que le rouge est la meilleur teinte pour le trail.

Rudy Project Propulse

Dans la boite en carton, 2 choses sont présentes : les lunettes Propulse et un étui souple qui fera aussi office de chiffon pour les verres.

Design dynamique, agressif mais sans exagération pour cette Propulse. On remarque vite les nombreuses bouches d’aération sur la face avant, sur les branches et au bas des verres. Des verres tout de même assez « couvrants », plutôt larges et qui descendent assez bas.

test rudy project propulse lunettes de soleil running trail triathlon

Sur mon exemplaire, la monture Pacific Blue est majoritairement d’un joli bleu voir bleu/gris, cassé par le rouge des inserts. Adepte de sobriété je ne peux pas dire que c’est ce que je préfère mais c’est loin d’être moche et nombreuses sont les personnes autour de moi qui aiment beaucoup. De toute façon, une fois sur le nez, on ne les voit pas alors on s’en fout 😆

Pour en finir avec la monture, je n’ai pas trouvé l’info mais je pense qu’elle est en Grilamid comme la plupart des lunettes de soleil pour le sport actuelles. Pour rappel, le Grilamid est un thermoplastique super résistant. À mon avis faut pas s’asseoir ou marcher dessus mais ça ne devrait pas craindre d’être en vrac dans un sac 😉

En déballant les lunettes en intérieur, j’étais face à des verres transparents dont la teinte rouge était à peine perceptible. En les passant à l’extérieur, la coloration s’est faite très rapidement. À noter qu’ils sont démontables et donc interchangeables.

Le pont de nez est recouvert de gomme et c’est le seul élément réglable. On retrouve également de la gomme au bout des branches, surtout à l’intérieur, pour assurer un bon maintien. Les extrémités des branches sont d’ailleurs un peu flexibles.

test rudy project propulse lunettes de soleil running trail triathlon

Pour finir, les Propulse pèsent 26g et, en effet, c’est léger. Dernier détail, à l’intérieur de la branche gauche, on peut lire : « made in italy ». Ça fait plaisir de voir des marques qui produisent encore de manière locale et, souvent, c’est gage de qualité 🙂

La Propulse sur le nez

Pas besoin d’épiloguer sur l’essayage des lunettes : tu les mets, y’a pas grand chose à régler voir rien du tout et walou. Elles sont légères, agréables à porter et on sent que les branches assurent une très bonne tenue sans être trop compressives.

Voilà ! Des questions ?

Confort en course

En courant, niveau confort, bah… c’est impeccable ! Là je parle uniquement du confort « physique » hein, du fait de porter les lunettes.

Ça ne bouge absolument pas et, comme c’est léger, on les oublie… Enfin presque dans mon cas. Je t’explique un peu plus bas 😉

Aussi, si tu mets les lunettes sur le dessus de ton crâne à un moment où tu ne t’en sers pas, elles y tiennent bien. Ce n’est pas le cas avec tous les modèles, du moins pour moi.

De l’ombre à la lumière

L’avantage des verres photochromiques est de changer de teinte en fonction des conditions lumineuses. Ainsi, plus il y a de lumière, plus ils se foncent.

J’utilise également une paire de Rydon avec verres ImpactX 2 Black pour le vélo. Ça fonctionne vraiment bien et j’ai pu rouler avec aussi bien de jour que de nuit. Je n’ai plus les chiffes exacts en tête mais je crois qu’au plus faible, ça assombrit de 9%. Il n’y a alors qu’au crépuscule que je trouve que ça peut être gênant car le peu de lumière associé au faible assombrissement bah ça fait pas clair 😆

test rudy project propulse lunettes de soleil running trail triathlon

Bref ! Tout ça pour dire que ces verres photochromiques couvrent une plage de luminosité assez large allant du sombre au grand soleil. Surtout, le changement de teinte est rapide et imperceptible pendant l’utilisation. Vraiment, je n’ai jamais été gêné à ce niveau là et j’ai toujours bénéficié d’un bon confort visuel.

Parlons maintenant de la teinte rouge qui, comme déjà dit, est indiquée comme étant la meilleure pour le trail car augmente les contrastes blablabla. Bon… ben… en effet ça cartonne ! Il fallait que j’essaye pour m’en rendre compte et je confirme que c’est cool. Ça réchauffe un peu l’ambiance et, oui, ça améliore les contrastes. Du coup on voit mieux les détails 🙂

test rudy project propulse lunettes de soleil running trail triathlon

J’ai pu vérifier cela sur l’Hivernale des Templiers en montant et descendant les causses. Parfois j’étais même mieux en gardant les lunettes en sous bois, à l’ombre. L’amélioration des contrastes et le léger réchauffement de couleur permettent presque de « mieux voir ».

Par contre, au moment d’enlever les lunettes ça fait bizarre. D’un coup, on voit « tout vert », ça fait comme un changement de balance des blancs sur un appareil photo. Limite le monde est plus beau derrière ces verres rouges 😆

Ventilation

De nombreux évents sont présents sur la monture et les verres pour créer un flux d’air permettant d’éviter la formation de buée. J’ai envie de dire que ça fonctionne bien et que ce n’est pas la buée qui aura pu me gêner durant mes essais. Côté ventilation on est bon !

Par contre j’ai avec ces lunettes un souci que j’ai d’ailleurs avec toutes les paires. Rapidement j’ai de la sueur qui tombe à l’intérieur des verres. Petit à petit les gouttes s’étalent, si on essuie ça dépose un film gras… Bref ! C’est la merde, on voit plus grand chose et j’ai pas de solution… Peut être que j’ai de trop gros sourcils et du coup ça accumule de la transpiration qui se met à goutter ? Je sais pas et c’est chiant… Si tu as une idée, je t’écoute 😉

La Propulse : une bonne paire de lunettes pour courir

Côte satisfaction, je crois qu’avec La Propulse, je suis pas mal 🙂

C’est une paire de lunettes de soleil qui est légère et confortable, qui tient parfaitement en place pendant l’activité et dont les verres photochromiques rouges sont vraiment top. Pour les verres, tu comprendras que je ne peux te donner mon avis sur les autres versions. Je pense qu’opter pour les ImpactX est un bon choix même si il faudra débourser quelques euro de plus. Au moins ils s’adaptent aux changement de lumière qu’on rencontre lors d’une sortie ou d’une course.

Tiens, parlons prix justement. On démarre à 99€ avec des verres Smoke, on passe à 115€ pour les versions Laser et Multilaser et on finit à 129€ en ImpactX. Je trouve que c’est très raisonnable quand on voit les tarifs d’autres marques pour quelque chose de semblable. Surtout que là, on est sur un produit fabriqué en Italie et non en Asie.

test rudy project propulse lunettes de soleil running trail triathlon

Les verres de ma paire de Rydon pour le vélo n’ont pas une rayure après déjà plusieurs mois d’utilisation et d’essuyages pas toujours effectués avec soin. Je n’ai donc pas trop d’inquiétudes pour ce qui est de la durée de vie des verres ImpactX 2 Red. Concernant la monture, je pense qu’elle va tenir un bon moment. Cependant les plus bourrins pourront être tentés de se tourner vers la Rydon Running. L’addition sera alors un peu plus salée mais les branches seront du genre increvables et aussi plus discrètes.

Bref ! Chacun fera son choix mais, pour moi, la Propulse est une très bonne option à un prix correct 😉

Tu utilises souvent des solaires pour tes activités type running ? Un modèle de prédilection ? Une préférence pour un type ou un coloris de verres ?

À propos de l'auteur

Julien

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Boutique en Ligne

Soutenir le Blog

Bons Plans

Un peu de lecture ?

dictum ultricies massa mattis luctus leo. Donec Curabitur Lorem

Pin It on Pinterest

Partager

Partage cet article

Ce serait vilain de tout garder pour toi !