Select Page

Test sacoche guidon Zéfal Z Adventure F10

Test sacoche guidon Zéfal Z Adventure F10

La Z Adventure F10 est, si je ne me trompe pas, la 1ère sacoche de guidon typée bikepacking de Zéfal. C’est aussi la 1ère sacoche du genre que je teste et je dois dire qu’elle m’a bien convaincu !

Jusqu’à il y a peu, Zefal était pour moi synonyme de pompe à vélo. Depuis, j’ai découvert qu’en fait cette marque française propose de nombreux accessoires et produits d’entretien… Que veux-tu, quand t’es pas de la partie… 😆

Bref, en commençant à me renseigner sur les sacoches bikepacking j’ai pu découvrir leur toute nouvelle gamme comprenant la pièce dont il est question ici 🙂

La Zéfal Z Adventure F10

Cette sacoche de guidon se compose donc d’un harnais à fixer au cintre et à l’avant du cadre ainsi que d’un sac étanche. Ce dernier offre une contenance de 10L et est maintenu dans le harnais par une bande velcro puis verrouillé avec les sangles.

Le harnais

Bon ça va pas prendre quinze ans pour décrire ce morceau. En gros ça fait un panneau souple qui semble bien costaud et un minimum résistant à l’eau. Comprend par là qu’il ne va pas se gorger de flotte à la moindre averse.

test zefal z adventure f10 sacoche guidon bikepacking

À l’intérieur il y a juste les 2 bandes velcro pour accrocher le drybag. Sur l’extérieur se trouvent les 3 sangles pour l’attacher au vélo. Elles se ferment avec du velcro et sont amovibles pour être placées dans les différents passants prévus à cet effet. Cela permet de l’adapter à tout type ou taille de vélo.

test zefal z adventure f10 sacoche guidon bikepacking

On a aussi les sangles qui permettent de fermer le tout. Elles sont équipées de boucles rapides qui semblent solides et, détail au top, rien qui traîne ! Plutôt qu’un long discours, juge toi même avec la photo ci-dessous.

test zefal z adventure f10 sacoche guidon bikepacking

Les extrémités du harnais sont recouvertes d’un revêtement plastique thermocollé pour encore plus de solidité. Il ne se remarque pas forcement au premier coup d’œil mais se sent au toucher.

Au bout de la partie qui viendra recouvrir le sac, se trouve un passant pour installer une lampe. Enfin c’est ainsi que c’est présenté… À voir ce qu’il est possible de mettre comme loupiotte pas trop lourde et qui restera stable. À noter qu’un élément réfléchissant se trouve sous et autour de ce passant.

test zefal z adventure f10 sacoche guidon bikepacking

Je ne sais pas si j’ai été bien clair dans ma description mais tu as les photos hein 😉

Le Drybag

Alors, il est rouge, dans une matière type nylon assez épaisse et ses différentes pièces sont soudées. En tous cas il à l’air résistant.

En haut, il est renforcé par 2 bandes textile avec, à chaque bout, un morceau de la boucle rapide. Pour le fermer il suffit de l’enrouler sur lui même et de clipser.

test zefal z adventure f10 sacoche guidon bikepacking

Sinon, d’un côté, la bande velcro et de l’autre, le logo Zéfal qui est réfléchissant.

test zefal z adventure f10 sacoche guidon bikepacking

Et voilà, je crois que je n’ai jamais été aussi captivant dans la description d’un produit. Faut dire que c’est simple et donc pas facile à décrire 😆

Bref, quoi qu’il en soit, le tout présente bien et, sans être du matos haut de gamme, donne une première bonne impression côté qualité et solidité.

Zéfal Z Adventure F10 | Le test

Cet essai commence bien sûr par l’installation sur le vélo et là, rien de compliqué. Il suffit de fixer les attaches et walou. Seul truc, si tu as un support GPS, une lampe ou autres bricoles fixées au guidon, il te faudra peut être les décaler un peu pour que tout passe bien.

À noter qu’au déballage, les attaches qui vont sur le guidon étaient installées avec les passants plastique vers le bas. C’est bien plus pratique de les avoir vers le haut… comme sur les photos de la marque en fait 😆

test zefal z adventure f10 sacoche guidon bikepacking

Ensuite bah tu mets ce que tu as à mettre dans le sac, tu roules, tu clipses, tu scratches dans le harnais et tu verrouilles avec les sangles de ce dernier. Tu serres un peu et t’es bon pour partir 🙂

Si comme moi tu as un cintre route, il te faudra faire attention au remplissage pour que ça rentre bien entre les poignées sans que ça te gêne pour chopper les freins. Enfin, tu peux le remplir plus que correctement hein.

test zefal z adventure f10 sacoche guidon bikepacking

Petite astuce, pense à chasser l’air présent dans le sac avant de le fermer. Ça permet de compresser un peu le tout 😉

En action

Même si je m’en sers maintenant un peu au quotidien en velotaf, c’est lors de mon Bikepacking Trip #1 que je l’aurais le plus utilisé. L’idée est d’y placer des choses volumineuses mais pas lourdes et c’est ce que j’avais fait en y mettant mon sac de couchage. Avec lui, principalement des repas lyophilisés.

test zefal z adventure f10 sacoche guidon bikepacking

La première fois, cet ajout de poids sur l’avant du vélo fait un peu étrange mais il s’oublie en 3 coups de pédales 🙂

En roulant, bah… c’est super stable. La sacoche de m’a jamais gêné et reste bien en place.

Je n’ai pas essuyé d’énormes averses mais, ayant roulé sous la pluie et dans la bruine, je peux dire qu’il est bien étanche. Pour confirmer ça, un bon tour sous le robinet et, comme prédit, c’est juste le harnais qui garde un peu d’humidité qui s’infiltre principalement par les coutures.

Une chose que je n’ai pas testé, la fixation pour lampe. Je n’ai pas de modèle qui s’y installerait correctement mais, vu la stabilité de l’ensemble, j’ai envie de dire pourquoi pas. Du moins pour un éclairage d’appoint car, en fonction du remplissage du sac, la lampe ne sera pas toujours à la même hauteur.

Trucs pratiques

Au cours de ce test j’ai pu remarquer quelques trucs bien pratiques à l’usage et tout d’abord, le fait d’avoir un sac amovible.

Au départ, en cherchant une sacoche de guidon, j’avais repéré les modèles Ortlieb ou Apidura. Visiblement c’est de la super cam et tout et tout. D’ailleurs, pour avoir une sacoche de selle et une autre de cadre de la première marque citée, je confirme que c’est du bon matos. Mais voilà, une fois accrochées au guidon, elles n’en bougent plus ! Elles s’ouvrent de chaque côté pour être chargées et déchargées.

test zefal z adventure f10 sacoche guidon bikepacking

J’ai envie de dire qu’un tel système est pratique sur un cintre plat mais beaucoup moins dans mon cas. Du coup, là il suffit de décrocher le drybag pour fouiner dedans tranquillement et ce, sans avoir à maintenir son vélo pendant l’opération.

Ensuite, les passants libres à l’arrière du harnais me permettent de ranger le câble de batterie de ma lampe. Nickel pour éviter que ça traîne et pour avoir un accès facile au connecteur.

test zefal z adventure f10 sacoche guidon bikepacking

Et pour finir, parlons du passant restant sur le dessus qui permet d’accrocher ses lunettes pendant une pause. Vraiment pratique quand tu as, comme moi, un casque sur lequel tu ne peux pas les fixer.

test zefal z adventure f10 sacoche guidon bikepacking

Petit manque

Il manque tout de même un petit quelque chose par rapport à d’autres modèles, une sacoche supplémentaire ! On en voit souvent, vendues sous forme d’accessoire et faisant environ 3L qui viennent se fixer sur le dessus.

Chez Zéfal, ce n’est pas au catalogue. Peut être que ça arrivera ? Entre passants dispos et fixation lampe il y a peut être un truc à faire ? Pour une prochaine version sinon ?

3L d’espace supplémentaire et facilement accessible ça peut servir 😉

Zéfal Z Adventure F10 | Impeccable

Bien que je n’ai pour le moment pas de point de comparaison, cette sacoche de guidon Zéfal m’a vraiment satisfait. Pratique, solide, étanche et pas vilaine, impeccable quoi 🙂

Avec un poids annoncé et vérifié à 340g, elle n’est ni la plus lourde, ni la plus légère du marché mais si il y a une chose plutôt légère dans l’histoire, c’est son prix public conseillé. Affichée à 49,95€ elle propose un super rapport qualité/prix quand on voit que certains modèles sont 2 ou 3 fois plus chers.

test zefal z adventure f10 sacoche guidon bikepacking

Reste à voir sa durée de vie. Je constate bien quelques blanchissements des zones les plus sollicitées du drybag. Rien de méchant je pense, simplement la couleur qui se barre. Mais, si à force ces pliures venaient à se percer après de longs mois d’utilisation, un petit coup de SeamGrip devrait résoudre le problème. Entre nous, je ne suis pas trop inquiet 🙂

test zefal z adventure f10 sacoche guidon bikepacking

Si tu recherches une sacoche de guidon pas trop chère et qui tient la route, tu peux foncer sur cette Z Adventure F10 😀


Affiliation

Certains liens présents dans cet article sont des liens d'affiliation. En faisant tes achats via ces derniers, et ce quelque soit le produit, tu participeras au développement du blog. En effet, une petite commission me sera reversée et toi, ça ne te coûtera pas plus cher et ça m'aidera beaucoup à faire avancer les choses. N'hésite pas à faire ainsi pour tous tes achats 🙂

À propos de l'auteur

Julien

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

3 Commentaires

  1. Florian

    Merci pour ce test, c’est exactement ce que je cherchais! Petite question, avec ce sac, peut-on utiliser les sangles pour fixer un accessoire supplémentaire sur le dessus comme une tente light? Dans mon cas, ma tente repliée forme un boudin de 57 cm x 12 cm de diamètre. Les sangles sont-elles assez longues pour faire tenir le drybag et le boudin?
    A bientôt sur les routes! 🙂

    Réponse
    • Julien

      N’ayant pas testé je ne pourrais te dire. Peut être qu’en passant les sangles autour de la sacoche et du guidon ça tiendrait pas trop mal.

      Réponse
      • Florian

        Merci pour ta réponse! Je crois que je vais me laisser tenter pour cette sacoche et je verrai bien!

        Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

consequat. felis suscipit id elit. accumsan Sed elementum lectus dolor Aenean
Partager

Partage cet article

Ce serait vilain de tout garder pour toi !