Select Page

Marathon du Médoc 2018

Marathon du Médoc 2018

Le Marathon du Médoc j’en avais beaucoup entendu parler, j’avais pu voir quelques vidéos aussi. Dans tous les cas je n’en avais eu que de bons retours et, visiblement, c’était un truc de dingue. Par contre, le dossard n’avait pas l’air facile à avoir mais cette année, j’ai eu la chance de pouvoir m’inscrire avec le boulot et d’aller à Pauillac le 8 septembre pour participer à la fête.

Marathon du Médoc | Une participation incertaine

Si mon inscription au marathon le plus long du monde était bien faite, il a fallu que je me fasse une petite entorse au genou gauche une semaine avant lors de mon Bikepacking Trip #1… Repos et pâtés d’argile verte 2 à 3 fois par jour pour essayer de guérir ça au plus vite. Même si ce n’était pas trop méchant, ça tire pendant un bon moment ce genre de chose.

Exposant le vendredi avec Accessoires Running, c’est le jeudi que j’ai pris la route pour descendre à Pauillac. Le nécessaire pour courir était bien dans le sac mais il était question d’aviser le samedi matin sur la prise ou non du départ. Ce serait quand même con de se déglinguer complètement 🙁

marathon du medoc 2018 running c'est bien detre bien

Une journée de 15h à tenir le stand et sans pouvoir poser le cul sur une chaise ne serait-ce que 2 minutes pour me rendre compte que le genou avait l’air a peu près dans le vert 🙂

Au matin ça va toujours, c’est décidé, je rentre dans le sas !

Marathon du Médoc | Plus qu’une course, une fête !

Le réveil pique grave de chez grave, dehors le ciel est déjà bien bleu et les températures annoncées du genre chaudes. Le temps de faire la route et, avec les collègues, nous voilà à l’entrée du sas de départ.

C’est déjà grosse ambiance et c’est très coloré avec tous ces coureurs déguisés. Autant les filles se sont habillés et teint les cheveux en rose, autant côté mecs, nous sommes restés… euh… simples. Allez, j’ai mis un collier à fleur pour faire traileur des îles 😆

marathon du medoc 2018 running c'est bien detre bien

Ah, et cette 34ème édition est sur le thème de la Fête Foraine donc nombreuses sont les tenues en rapport.

Je retrouve Elisa et le spectacle commence. Oui, le spectacle ! Apparemment c’est comme ça tous les ans, des avions de chasse qui passent au dessus de nos têtes puis de l’animation en hauteur pour que ce soit visible de tous. Une espèce de structure pyramidale est pendue à une grue et des acrobates s’amusent en dessous. Le tout dure une bonne vingtaine de minutes. Super pour patienter jusqu’au départ 🙂

marathon du medoc 2018 running c'est bien detre bien

Celui-ci est donné à 9h30 dans la bonne humeur générale et il se passe déjà un peu de temps avant de pouvoir passer sous l’arche. On sent de suite qu’on est pas là pour péter le chrono.

Un parcours

Qui dit « marathon » dit « 42km195 » et c’est bien la distance qui était à parcourir mais pas sur le parcours le plus roulant du monde. Sans parler des nombreuses pauses dégustations et autres bouchons, ça grimpe pas mal. Surtout après le semi avec de belles côtes.

Sinon c’est un mélange de routes bitumées et de chemins à travers les vignes. Sur ces derniers il faut parfois faire attention aux quelques trous et cailloux. Niveau paysage c’est plutôt sympa, entre les châteaux et les vignes, on traverse vraiment des coins magnifiques. Certains châteaux sont même décorés pour l’occasion 🙂

marathon du medoc 2018 running c'est bien detre bien

Quelques grandes lignes droites tout de même, un peu longues a passer, surtout sous la chaleur.

Des ravitos

C’est entre autres pour ça qu’on y vient, les dégustations de vins. De mémoire, il y en a 22 « officielles » et donc au total… bah j’ai pas compté :p En tous cas, ça commence après 900m de course et là tu te dis que si tu t’arrêtes boire tout ce qu’on te propose, t’es pas arrivé 😆

marathon du medoc 2018 running c'est bien detre bien

Au delà du vin, on trouve de l’eau à profusion et ce environ tous les 2 ou 3 kilomètres et, vu la chaleur, c’est pas plus mal. En plus de t’hydrater, cette eau te sert à faire passer tout ce que tu manges. Des gâteaux sucrés et salés, des fruits, du pâté, des noix de cajou, des noisettes ou même des frites, sans parler de la ligne droite finale garnie en huîtres, entrecôtes, fromages et glaces… Bref, cette liste est incomplète mais je n’ai jamais vu de ravitos si garnis tout au long du parcours et sur lesquels il ne manquait jamais rien.

De l’animation

Comme pour les dégustations, je n’ai pas compté les orchestres et il y en avait beaucoup beaucoup beaucoup. En plus ça me plaisait bien, la majorité avec une setlist très rock 🙂

Quand ce n’était pas du live, c’était des enceintes, souvent amenées par les spectateurs j’ai l’impression, et ce, pour casser la monotonie de certaines longues lignes droites.

Toute cette musique aura fait danser de nombreux coureurs et, à chaque spot, c’était la fête ! Et puis il y avait aussi quelques speakers pour motiver les troupes.

À 6 kilomètres de l’arrivée, une borne photo était dispo pour repartir avec un souvenir imprimé sur place. Une belle idée mais je pense que beaucoup ont passé la ligne d’arrivée avec une photo en sale état. Perso j’avais un sachet zip genre congélation dans le sac 🙂

Des gens

Il y a des cons partout et sur n’importe quelle course tu auras toujours des coureurs qui râlent parce que ça va pas assez vite ou si ou ça… bah là on sent que tout le monde s’en fout et que tout le monde est là pour le plaisir. Une superbe ambiance entre coureurs.

Avec les déguisements et les chars de certains ça ajoutait beaucoup de fun et laissait place à de bons moments de rigolade. Quand je repense qu’un char avait un barbeuc avec le charbon et les saucisses… j’aurais dû rester avec 😆

Parlons aussi des bénévoles. Tous au top ! Eux aussi sont là pour faire la fête et participer à cette bonne humeur collective. Ça se sent ! Un énorme merci à eux !

Et enfin, les spectateurs. Pareil, à fond dans l’ambiance 🙂

Bon, je vais quand même râler… Il était dit : « vélos interdits sur le parcours » et ça n’a pas empêché que certains se collent dessus avec… Franchement à des moments c’était bien relou et ça pouvait vite finir en petite collision. Oui, je sens que quelqu’un va me dire qu’il y avait des tronçons autorisés mais je ne parle pas de ceux là.

Des cadeaux

En passant la ligne d’arrivée dans le délais de 6h30, tu repars les bras chargés. Bon, je crois que même si tu traînes un peu ça marche aussi 🙂

Après la médaille, j’ai d’abord eu une jolie glacière aux couleurs de l’événement… vide…  à remplir quoi. Dedans on m’y colle une bouteille de vin dans une belle boite en bois. Cette bouteille c’est surprise, tu peux avoir un truc ordinaire comme un truc de dingue. Perso j’ai eu un Margaux Clos des Quatre Vents 2011 et parait que c’est sympa 😀

marathon du medoc 2018 running c'est bien detre bien

Ensuite tu récupères un gobelet, aussi marqué spécialement pour la course, avec son cordon pour te le mettre autour du cou. Et enfin, des bouteilles d’eau pour te réhydrater direct.

À noter que ces dames ont aussi eu le droit à une rose.

Pas de t-shirt ? Et si, fourni la veille dans le sac coureur avec le dossard 😉

Et après

Même si il y a largement de quoi ne pas mourir de faim pendant la course, le ravito final est plus de l’ordre du buffet qu’autre chose. Brioche, yaourts, fruits, tartines de pâté, œufs durs, gâteaux…. et surtout de la bière ! Le tout sous une grande tente ou les coureurs se retrouvent.

Si besoin, kinés et ostéos sont dans la tente voisine et, une fois s’être bien remis de ses émotions… ou avoir décuver un minimum… le soir a lieu un feu d’artifice et tout et tout. Ça je ne peux pas en parler, je n’y étais pas.

Le lendemain matin, et je n’y étais pas non plus, une balade dans les vignes du côté de Château Margaux est proposée. Récup active et petit coup de rouge pour entretenir la forme 😆

Les festivités avaient en fait commencé la veille avec, entre autres, la soirée Mille Pâtes. De ce que j’ai compris il y a de quoi manger et boire plus que correctement. Cela explique sans doute le nombre de camping-car et de tentes installées sur les parkings.

Marathon du Médoc | À faire

Mon genou a tenu de manière impeccable, ça tirait un peu au début, en même temps après 2 ou 3 semaines sans courir… mais ensuite nickel. Je ne peux pas en dire autant de mes quadris et mollets 😆

Bref, tout ça pour dire que j’aurais vraiment regretté de ne pas prendre ce départ tellement c’était un truc de fou !

C’est la première fois que je me lançais sur un marathon festif et je n’ai pas été déçu. Beau parcours, super ambiance, bonheur des papilles… tout y est ! On sent aussi que c’est une organisation ultra bien rodée 🙂

marathon du medoc 2018 running c'est bien detre bien

Il n’est pas facile de s’y inscrire car une partie des places sont réservées pour les tour operators et la date précise d’ouverture des inscriptions n’est pas communiquée mais, si tu as l’occasion de le faire, fait le !

Aussi, et même si le parcours n’est pas le simple, tu peux te lancer dessus pour une première fois sur la distance. Tu iras en mode touriste et du coup ça passe tout seul… enfin c’est pas que c’est facile non plus hein !

Voilà, en ce qui me concerne ça aura été une expérience juste géniale. Et toi, tu l’as déjà fait ? Il te tente ?

Je suppose que tu as constaté que cet article manque de photos… Oui j’ai mal géré le coup… D’un autre côté, juste en dessous tu as la vidéo de ce Marathon du Médoc qui t’en fera voir beaucoup plus 😉

#vracpack | Mon équipement pour le Marathon du Médoc

La vidéo du Marathon du Médoc

À propos de l'auteur

Julien

Webmaster, testeur, youtubeur.... En gros il est souvent derrière le PC sauf quand il a l'arc à la main ou les baskets aux pieds. Le bestiau fait 1m82 pour 78kg et chausse du 48... oui oui ça fait grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Praesent venenatis mi, ut at fringilla
Partager

Partage cet article

Ce serait vilain de tout garder pour toi !